Stade Malherbe CAEN - Ma passion - Mon combat
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -61%
SEB Yaourtière multifonction : ...
Voir le deal
39.49 €

[2015/2016]Revue de presse

+20
Vidocq
smc12
tonios
lecrotale
Superedouard
Aguero14
lelexovien2704
Bencoull
Esteban
Jo'Bro
Anthony
Narval'
zigrit
Malherbologiste
rossi
Goup-14
FF SMC
Marneus-Macrage
maz
bissonabisso
24 participants

Page 8 sur 16 Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 16  Suivant

Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par FF SMC Mar 6 Oct 2015 - 12:12

Hier dans Luis Attaque sur RMC il a avoué rêver de jouer à l'OM, espérons qu'il le fera dans au moins 2 ans.

FF SMC
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2733
Date d'inscription : 06/06/2012

https://www.smcaen1913.com

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par Malherbologiste Jeu 15 Oct 2015 - 22:13

http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Les-performances-offensives-et-defensives-des-clubs-de-ligue-1-en-trois-graphiques/598978

Un article intéressant !!  Ces stats montrent qu'on est avec les meilleures équipes. On concède peu d'occasions, on s'en crée beau coup et on en convertit suffisament

Les performances offensives et défensives des clubs de Ligue 1 en trois graphiques
Le 15/10/2015 à 12:41:10 | Mis à jour le 15/10/2015 à 17:46:50 | 130 Commentaires
Alors qu'un quart de la saison de Ligue 1 s'est écoulé, voici une première analyse des performances offensives et défensives des 20 équipes du Championnat.



Un autre regard sur le début de saison.

Avec la 10e journée qui débute vendredi par le choc entre Monaco et Lyon, la Ligue 1 s’apprête à rentrer dans son deuxième quart. L’occasion de dresser une première analyse des attaques et des défenses des 20 équipes de Ligue 1. Tous les graphiques ci-dessous ont été réalisés pour Lequipe.fr par Ben Mayhew, data analyst britannique qui s’est spécialisé sur son blog Experimental 361 dans l’analyse statistique en utilisant des nuages de points.

Précisons d’emblée que ces graphiques ne constituent pas en eux-mêmes une analyse tactique poussée et n'expliquent pas à eux seuls les performances. Ce sont plutôt des visualisations simples et idéales pour servir de base à des analyses plus poussées. De plus, à ce stade de la saison, les statistiques présentées peuvent être influencées par la qualité relative des adversaires rencontrés.



Les tirs tentés et subis


Le tableau ci-dessous montre la relation entre les tirs tentés et les tirs subis par chaque équipe. Première information, on peut voir à la forme générale en diagonale du nuage de points que les équipes qui tirent le plus ont tendance à être celles qui subissent le moins de tirs, et vice-versa. 

Ce tableau fait nettement ressortir deux équipes. Sans surprise, le PSG (en bas à droite) est l'équipe la plus dominante du Championnat: les hommes de Laurent Blanc sont ceux qui tentent le  plus de tirs et ceux qui en subissent le moins. De l'autre côté du spectre,Bastia est assez largement l'équipe la plus en difficulté en termes de tirs: elle en subit plus que toutes les autres équipes à l'exception de Troyes et en tente moins que tous les autres clubs.


[2015/2016]Revue de presse - Page 8 935ee
Tirs tentés - tirs subis

L'efficacité offensive

Tenter beaucoup de tirs au football n'est pas tout, encore faut-il les marquer. Ce deuxième graphique illustre à merveille cette vérité. Voici comment il se lit :

·         En haut à gauche : inefficace (se crée peu d’occasions et a du mal à les concrétiser)
·         En haut à droite : énergique mais gaspilleur (se crée beaucoup d’occasions, mais soit de mauvaise qualité, soit n’arrive pas à les concrétiser)
·         En bas à gauche : efficacité chirurgicale (se crée peu d’occasions, mais de bonne qualité ou arrive à bien les utiliser)
·         En bas à droite : menace constante (se crée beaucoup d’occasions et arrive à les convertir)


[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Fbc5c
L'efficacité offensive

Bastia, le petit point isolé en bas à gauche, fait preuve d'une extrême efficacité en ce début de saison. Les hommes de Ghislain Printant sont peut-être ceux qui tirent le moins, mais ils ont eu besoin de moins de six tirs pour marquer chacun de leur but en moyenne, soit le deuxième meilleur ratio derrière Nice. Résultat, ils ont tout de même marqué 12 buts en 9 matches et se retrouvent à une 13e place inattendue si l'on ne prenait en compte que leur nombre de tirs famélique.

Une autre équipe se démarque encore plus clairement que Bastia, mais pour la raison inverse. Lille est la quatrième équipe qui tire le plus dans le Championnat, mais le taux de conversion de ses tirs en buts est incroyablement faible: il lui faut 31 tirs pour marquer un but, soit trois fois plus que l'équipe moyenne de Ligue 1. Avant la neuvième journée, où ils ont marqué deux buts face à Montpellier, il fallait même aux hommes d'Hervé Renard 52 tis pour marquer un but, ce qui représentait le plus faible ratio d'une équipe du Top 5 européen ayant marqué cette saison.

«L'axe des tirs par but est très variable à cause du caractère aléatoire de la conversion et de l'arrêt des tirs, précise Ben Mayhew. Il faut s'attendre à ce que les valeurs extrêmes comme celle de Lille deviennent plus normales avec le temps - il est très peu probable qu'ils soient trois fois moins bons que l'équipe moyenne de Ligue 1 à la finition.»

Encore une fois, le PSG se distingue avec à la fois le plus grand nombre de tirs tentés et le meilleur taux de conversion de ses tirs. L'OM fait aussi partie, dans une moindre mesure, des équipes qui font peser une menace constante sur les défenses adverses.



L'efficacité défensive

Le graphique ci-dessous se lit ainsi:

·         En haut à gauche : défense de fer (concède peu d’occasions et résiste bien à la pression adverse)
·         En haut à droite : très sollicité mais solide (concède beaucoup d’occasions sans encaisser beaucoup de buts proportionnellement)
·         En bas à gauche: fébrile (concède peu d’occasions mais qui sont souvent converties)
·         En bas à droite : victime (concède beaucoup d’occasions qui sont souvent converties)


[2015/2016]Revue de presse - Page 8 65d88
Le graphique sur l'efficacité défensive



Lille se démarque à nouveau, mais cette fois-ci pour de bonnes raisons. En plus de laisser ses adversaires tirer moins de 10 fois en moyenne par match (seuls le PSG etLyon font mieux), il faut aux adversaires du LOSC plus de 22 tirs pour marquer un but. C'est trois fois plus que pour les adversaires de BordeauxToulouse ou Nice (autour d'un but encaissé tous les sept tirs).

Troyes est le mauvais élève en matière défensive: en plus de subir plus de tirs que n'importe quelle autre équipe du Championnat, l'Estac laisse ses adversaires marquer tous les huit tirs tentés. Des statistiques qui expliquent en partie pourquoi les hommes de Jean-Marc Furlan ont la pire défense de Ligue 1 à égalité avec Bordeaux avec 16 buts encaissés.

_________________
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option !   Bob Marley
Malherbologiste
Malherbologiste
Division supérieur régionale
Division supérieur régionale

Messages : 979
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 53
Localisation : Prés de Courseulles sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par Anthony Lun 19 Oct 2015 - 21:39

Rémy Vercoutre dévoile les dessous de la résussite de Caen

Comblé par un début de saison canon qui le voit déjà prendre une très sérieuse option sur le maintien, le SM Caen savoure sa 3e place de Ligue 1. Interrogé par RMC, Rémy Vercoutre a livré les secrets de cette réussite.

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Remy-vercoutre-profite-du-bon-debut-de-saison-de-son-equipe_164185 Rémy Vercoutre profite du bon début de saison de son équipe

Qui aurait dit qu’après 10 matches que le Stade Malherbe de Caen occuperait la 3e place de Ligue 1 avec 21 points ? Un résultat inespéré pour une équipe qui s’est maintenu au soir de la 37e journée. Invité à s’expliquer sur RMC sur la réussite de sa formation, Rémy Vercoutre (35 ans) vit une seconde jeunesse après la période dorée de l’OL des années 2000. Car victorieux de Marseille dès la première journée, Caen a ensuite enchaîner les succès contre des équipes à priori plus fortes (Saint-Étienne) ou à s’imposer sur les terrains d’équipes d’un niveau équivalent (Reims).
« On n’a pas réinventé le football, tempère le portier. On a juste une énorme solidarité. Un groupe qui a des principes de jeu. On suit à la lettre les plans de jeu du coach. Tout le monde est au diapason. Nous avons la chance aussi de ne pas avoir des blessés ni de suspendu. Ça carbure, ça tourne bien, mais il faut rester humble, car ça peut vite tourner. » Vercoutre sait de quoi il parle après la saison galère vécue l’an passé. Car, le club normand, habitué à faire l’ascenseur depuis environ 10 ans (4 montées depuis 2004), sera passé par tous ses états.
Entre un maintien très tardif et l’affaire des présumés truqués, qui a abouti à la mise en examen de Jean-François Fortin, le président du club et le directeur de la sécurité, Pilou Mokkedel, le SMC s’est forgé une carapace et surfe également sur un recrutement réussi avec la venue de Delort (3 buts), Bessat (1 but) ou Rodelin (2 buts) notamment. « C’est sur que l’on a emmagasiné une certaine maturité beaucoup plus rapidement. Surtout que l’ensemble des joueurs ne connaissait pas la Ligue 1 ni le haut niveau. On en profite cette saison. L’an dernier, on a attendu 22 journées pour avoir 21 points, on les a déjà au bout de 10 journées. » De quoi gérer un maintien facilement voir plus ? « On ne va pas mettre la charrue avant les bœufs. On va déjà valider le maintien et après si on peut aller chercher quelque chose on verra. »

_________________
Tous ensemble derrière les rouges et bleus! supporter

Vainqueur des "Pronos de Fred" 2016-2017!
Anthony
Anthony
National
National

Messages : 1909
Date d'inscription : 07/05/2014
Age : 38
Localisation : Marigny

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Mar 20 Oct 2015 - 23:38


Alain Cavéglia : « Un peu sur un nuage... »
...
[2015/2016]Revue de presse - Page 8 P1D2851665G_px_640_

Alain Cavéglia (à gauche) forme avec le directeur général Xavier Gravelaine et l'entraîneur Patrice Garande un trio complémentaire et complice d'anciens attaquants. La réussite actuelle de Malherbe, c'est aussi la leur.

© Jean-Yves Desfoux
 
[2015/2016]Revue de presse - Page 8 567477386856596d7379384141516f78?_RM_EMPTY_&w=1366&h=768&dpt=0

Ligue 1. Le directeur sportif du SM Caen évoque les ressorts qui ont permis à Malherbe de devenir un épatant 3e après dix journées. Il savoure, et ne parle toujours que de maintien...


Entretien

Après 10 journées, Caen vit une situation exceptionnelle: quels sentiments vous animent?

C'est presque dur à expliquer... Les joueurs nous font plaisir, ce n'est que du bonheur! On fait du foot pour vivre ces moments-là. On est un peu sur un nuage, mais on mérite ce qui nous arrive, c'est le fruit d'un gros travail. Le club cherche à progresser, mettre en place un projet, et cela ne peut exister qu'à travers la locomotive qu'est l'équipe première. Quand celle-ci a des résultats, forcément, c'est plus facile derrière pour avancer. Cela nous permet de travailler dans la sérénité, mais on reste les pieds sur terre. On sait qu'un jour, ça va s'arrêter.


Quand on se souvient de l'état du club il y a bientôt un an, après l'éclatement de l'affaire des matches présumés truqués...

On a galéré, mais cela nous a servis, et ça nous sert aujourd'hui, parce qu'on se rend compte encore plus des choses et de ce qu'il faut faire pour les mériter. Quelque part, cela a été un mal pour un bien.


21 points depuis le début de saison, 52 sur l'année civile: se dire que seul le PSG fait mieux, ça doit faire bizarre!

Cela ne peut pas être le fruit du hasard. C'est la conséquence d'une remise en cause de tous en fin d'année dernière, d'une confiance qui grandit. En foot, quand tu es dans une dynamique négative, tu peux plonger très bas, mais l'inverse est vrai aussi. Je compare souvent cela à un buteur: en confiance, il peut marquer partout et de n'importe où. Mais tout est toujours très fragile, et c'est pour ça qu'on essaye d'accompagner les joueurs au quotidien, d'être attentif à tout, pour que l'osmose dans l'équipe perdure.


Que la mayonnaise ait pris aussi vite avec autant de nouveaux joueurs vous surprend?

Oui et non. À l'image de Delaplace ou Bessat, on avait aussi ciblé des mecs qui rentraient dans un certain moule, fidèles à certaines valeurs que l'on veut voir ici. Par rapport à ça, on savait que les cadres en place les intégreraient facilement.


Montpellier, Saint-Étienne et d'autres écuries de L1 voulaient Delort. Aujourd'hui, c'est vous qui tirez les marrons du feu...

Parce qu'on était peut-être aussi les plus en avance sur Andy! Dès fin avril, quand on a dressé la liste des attaquants que l'on souhaitait recruter, tout le club était unanime pour valider ce choix en priorité. On a tout fait pour l'avoir, parce que le staff dans son ensemble était convaincu qu'il avait les caractéristiques d'un attaquant de L1, et Xavier (Gravelaine) qui le connaissait depuis son passage chez Eurosport, a vite pris contact avec lui.


Certains étaient sceptiques sur la viabilité de votre trio avec Patrice Garande et Xavier Gravelaine, quand il s'était formé il y a un an. Aujourd'hui, il semble être l'une des clés de votre réussite...

À partir du moment où tout le monde reste à sa place, ça ne peut que fonctionner, car on parle le même langage et le président, les actionnaires, nous font confiance. Il y a une super entente entre nous trois, on déjeune ensemble tous les midis: les relations quotidiennes, ça aide! On échange sur tout, et on sait se dire les choses tout de suite quand un truc ne va pas, ça permet d'éviter qu'elles s'enveniment.


Vous avez déjà fait la moitié du chemin vers le maintien. Les ambitions ne sont toujours pas revues à la hausse?

Quand on aura 42-43 points, on verra ce qu'on pourra espérer, mais là je ne sais pas. L'objectif fixé par le président, c'est d'être en L1 la saison prochaine, le reste sera du bonus. Metz avait fini dernier en comptant 15 points après 10 journées, et je me rappelle aussi ce qu'on a vécu la saison dernière, alors on ne va pas s'enflammer!

Guillaume LAINÉ.
Recueilli par

   Ouest-France

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Mer 21 Oct 2015 - 0:02

Football - Un entretien avec Xavier Gravelaine, manager général du SM Caen

Xavier Gravelaine, le manager général du SM Caen, était Cabourg lundi soir. Il évoque les liens entre son club et le football régional. Entretien.

20/10/2015 à 17:21 par patrickoger


[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Xavier-Gravelaine-630x0
Xavier Gravelaine, le manager général du SM Caen, était l'invité d'honneur lundi soir du tirage au sort du 6e tour de la Coupe de France.

Xavier Gravelaine, vous êtes l’invité d’honneur du tirage au sort du 6e tour de la Coupe de France. Qu’est-ce qui incite le manager général du SM Caen a animé ce tirage au sort ?

On se fait un devoir de venir à chaque tirage. La dernière fois, Patrice Garande (NDRL : l’entraîneur de l’équipe professionnelle) était venu pour le tirage du 5e tour. C’est encore un niveau régional et on le fait bien volontiers. Je suis proche des clubs de la région… et la Coupe de France est une compétition qui me tient à cœur pour l’avoir commenté pendant des années.

Le SM Caen a-t-il des partenariats avec des clubs de la région et sous quelle forme ?

Je veux des partenaires extensibles et pas uniquement avec sept ou huit clubs dans la région. Nous voulons avoir une approche plus globale des partenariats. On veut avoir dans notre équipe première des joueurs de la région dans les 5 à 7 ans.

Et dans le concret ?

Il faut avoir une réflexion globale. Nous essayons de faire un match amical par département par saison. Nous voulons aussi délocaliser des entraînements ou encore des matches de Gambardella (Coupe de France des 18 ans). Il n’y a pas que les pros. Maintenant, on n’est pas une banque

Comment vivez-vous la période très faste de l’équipe fanion du SM Caen ?

Nous sommes dans une dynamique extraordinaire (sourire) avec des joueurs qui ont des vraies valeurs.

Sentez-vous l’engouement régional autour de votre équipe ?

Depuis les événements de l’an dernier (NDRL : le SM Caen avait été suspecté d’arrangements avec Nimes dans le cadre d’un match de Ligue 2 et avait finalement été blanchi), nous avons senti des supporters très présents. Nous avons, aujourd’hui, la récompense de notre travail. Il faut profiter de cette période faste. Maintenant, il ne faut pas perdre de vue que l’objectif est de rester en Ligue 1.



http://www.lepaysdauge.fr/2015/10/20/football-un-entretien-avec-xavier-gravelaine-manager-general-du-sm-caen/

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Jeu 22 Oct 2015 - 13:49

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 CR6p87oWIAAYCsh

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Sam 24 Oct 2015 - 10:11

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 151023073800572596

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Lun 26 Oct 2015 - 17:05

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 509935image140

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par rossi Mar 27 Oct 2015 - 21:30

Merci pour ces articles  trinque

_________________
Un sage qui se dispute avec un imbécile ne récolte que de la fatigue
rossi
rossi
CFA 2
CFA 2

Messages : 1377
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 61
Localisation : lisieux

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Mar 10 Nov 2015 - 8:27

l'édition du soir
FOOTBALL


Jean-François Fortin : « Je n’ai pas digéré »

PAR GUILLAUME LAINÉ


[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Image-1024-1024-150333Agrandir


SPORT

Il y a un an, Jean-François Fortin, président du Stade Malherbe, le club de foot de Caen, était placé en garde à vue puis mis en examen dans l’affaire des matches de L2 présumés truqués. Toujours marqué, il témoigne.

Un an après le 18 novembre 2014, dans quel état d’esprit êtes-vous ?
Si on veut parler des répercussions positives, cela concerne d’abord Xavier (Gravelaine, directeur général), qui était arrivé l’été 2014. Cette affaire l’a obligé à rentrer dans son nouveau rôle et même au-delà beaucoup plus vite que prévu, en relation avec les trois membres du Directoire (Laurent Batteur, Jean-Paul Saison, François Maurey). Cela a été pénible à vivre pour lui aussi, mais il a pu apprendre. Je suis convaincu aussi que le club a vécu comme une grande injustice ce qui arrivait. Dans ce genre de cas, face à l’adversité, les hommes sont ainsi faits qu’ils se solidarisent. J’ai aussi la faiblesse ou la prétention de penser qu’ils l’ont fait un peu pour moi également.
À défaut d’oublier ce qui est arrivé, avez-vous digéré ?
Même si j’ai toujours été sûr de mon fait, le jugement de la famille du foot, qui m’a blanchi après une enquête qui n’a pas été faite par-dessus la jambe, a été un énorme soulagement. La preuve que je ne clamais pas mon innocence pour rien. Mais tout n’est pas oublié, et je n’ai pas encore digéré.


[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Image-1024-1024-150334
Le président Jean-François Fortin dans les vestiaires, après le fameux match Caen - Nîmes, le 13 mai 2014, où Caen a décroché sa montée. (Photo Jean-Yves Desfoux)

A quoi pensez-vous ?
Je n’ai pas envie de faire pleurer dans les chaumières, ce n’est pas ça (il marque une pause). En fait, j’ai passé une période, il y a quelque temps, où sans avoir besoin de réveil, j’étais systématiquement debout à 6 h du matin (l’heure où il a été interpellé à son domicile par la police). A 6 h 30, je repartais me coucher en me disant que ouf, ce n’était pas pour ce matin ! Je ne suis pas la blanche colombe, mais dans la société, il y a des mecs « borderline » qui sont peut-être fondés à imaginer que ça peut leur arriver. A priori, des mecs comme moi, je ne pensais pas.
Vous êtes un homme et un dirigeant de club différent ?
Oui. Par exemple, je m’interdis sur les avant-matches de plaisanter avec mes collègues présidents, comme je pouvais le faire avant. Quand je reçois mes homologues dans les salons du stade, avant ou après les matches, je ne le fais plus en tête à tête. Je fais en sorte qu’il y ait systématiquement un collègue du Directoire ou un dirigeant avec moi.


[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Image-1024-1024-150335
(Photo Jean-Yves Desfoux)

Vous semblez encore marqué…
Forcément. J’ai toujours en tête que j’en suis arrivé là par l’action de certaines personnes. Une fois que tout sera définitivement clos, je les rencontrerai, pour leur dire ce que je pense profondément.
Car la procédure judiciaire suit son cours, et vous restez mis en examen. Vous confirmez qu’un procès pourrait se tenir fin 2016, au terme duquel vous espérez un non-lieu ?
J’ai simplement posé la question à mon avocat, qui a beaucoup plus l’habitude que moi des procédures de ce type. Il me dit que c’est un cheminement classique. Qu’il n’y a aucune nouvelle pièce dans le dossier par rapport à ce qu’a jugé la Ligue de foot professionnel. Qu’il ne fallait pas m’impatienter, et qu’à son sens, tout sera réglé fin 2016.

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Mar 10 Nov 2015 - 10:27

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 642705presse

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par Anthony Mer 11 Nov 2015 - 18:07

Belle itw de JFF. Merci.

_________________
Tous ensemble derrière les rouges et bleus! supporter

Vainqueur des "Pronos de Fred" 2016-2017!
Anthony
Anthony
National
National

Messages : 1909
Date d'inscription : 07/05/2014
Age : 38
Localisation : Marigny

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par Narval' Jeu 12 Nov 2015 - 21:40

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 2c599

partagez

publié
Il y a 1 jour
Par
Boris Helleu
Accès rapide

  • Ligue 1
  • Caen (FRA)

Éco
Le management de projet (de jeu) du SM Caen
Les supporters du Stade Malherbe de Caen sont inquiets. Ils ne savent pas comment ça va se passer l'année prochaine quand le club évoluera en Ligue des champions : le prix des abonnements va t-il augmenter ? le stade sera t-il aux normes UEFA ? Le club parviendra t-il à garder ses meilleurs joueurs pour affronter le Barca et le Bayern ?
Il faut dire qu'au tiers du Championnat de France de Ligue 1, Caen est 3ème du classement. Avec 24 points, les Normands comptent deux fois plus d'unités que le premier relégable. La performance est louable à considérer que le club présente un modeste budget de 26 millions d'euros quand la moitié des clubs dispose d'un budget au moins égal à 40. Elle est d'autant plus remarquable lorsqu'on se rappelle que l'année dernière à pareille époque, le club ne comptait que 12 points et n'allait en glaner que 3 autres pour atteindre la trêve bon dernier du classement. La suite on la connait : malgré l'affaire des matches présumés truqués, l'équipe enchaine les succès (dont une victoire au Vélodrome) et, menée 2-0, va même chercher le nul au Parc des Princes, pour finalement se maintenir en milieu de tableau.
 
A l'intersaison, le SM Caen perd des joueurs talentueux : Duhamel (46 buts en 98 matchs officiels avec le SMC), Sala, Benezet et Privat partis à Guingamp, Nangis, Lemar et Kanté dont les transferts à Leicester et Monaco ont renforcé la solidité financière du club. Lorsqu'on regarde l'atlas digital de l'Observatoire du football du CIES peu de critères permettent d'objectiver la réussite actuelle du club. Avec 26,8 ans, l'équipe est plutôt âgée. Sa colonne vertébrale est d'ailleurs constituée de Vercoutre (35 ans), Yahia (34 ans), Seube (36 ans) et Féret (33 ans). L'effectif n'est pas des plus stable (en moyenne, un joueur est présent dans l'équipe première depuis 2,19 ans) et compte peu d'internationaux (9,5% lorsque les 3/4 des clubs de L1 ont au moins 13,8% d'internationaux).

À la différence de Rennes ou de Marseille, le SMC a un véritable projet de jeu

                         



S'il faut expliquer autrement la réussite du club, nous pourrions dire que son succès est celui du management de projet : le club sait où il va, quels sont ses objectifs et les ressources dont il dispose pour les atteindre. Le joueur trouve sa valeur dans sa capacité à adhérer à un projet de jeu et aux valeurs du club. Ainsi, au Stade Malherbe, le Tout est supérieur aux parties qui le compose et le joueur a priori moyen prend une dimension supérieure dans la fonction qu'il exerce au sein d'un projet cohérent. Pour le dire autrement : si les joueurs partent, le projet demeure. Ou encore : être un club pro c'est être un club à projets.
 
Le projet est d'abord un projet de jeu. Patrice Garande préconise de laisser le ballon à l'adversaire mais son équipe est capable de se projeter rapidement vers l'avant et de marquer beaucoup de buts. Ainsi disait-il dans les colonnes de France Football du 2 septembre : «Je veux qu'on reconnaisse que Caen est une équipe qui joue bien au foot, qui marque des buts, et que, forcément, à sa tête il y a un entraineur qui la fait jouer comme ça. La saison dernière on termine quatrième meilleure attaque, avec un meilleur buteur à sept buts, ça représente quelque chose.» C'est ce projet qui agit comme un catalyseur et qui permet d'assurer une grande cohésion dans le groupe. Un projet bien mené nécessite un chef de projet clairvoyant, efficace et qui a la confiance de ses dirigeants. Présent depuis longtemps au club, Patrice Garande a pu installer sa philosophie de jeu, avec le soutien du staff et en dépit d'une saison passée difficile.

Ainsi déclare t-il : «Notre objectif est d'être en Ligue 1 la saison prochaine, puis la suivante en restant fidèle à nos principes de jeu et en essayant de gagner le maximum de matches. (...) Je m'inscris dans la durée avec mon président et mes dirigeants qui m'ont confié une mission. Mon objectif est de répondre aux attentes des personnes qui m'ont fait confiance, mais je n'en fais pas une affaire personnelle. Ce n'est pas ça qui me fait avancer. Nous avons un projet commun avec le président, Xavier (Gravelaine), Alain (Cavéglia), mon staff et tous les salariés du club.»

L'adhésion à un projet collectif facilitée par la proximité

Mais suffit-il de définir clairement un projet de club, pour s'assurer l'adhésion du groupe ? L'observatoire du football propose un indicateur intéressant : quel pourcentage de joueurs a débuté le football en dehors de la France ? Monaco (76%), le PSG (68,2) et l'OM (43,5) constituent le trio de tête. Le dernier club de cet indicateur est... le SM Caen avec 9,5% "d'expatriés". Reims qui a effectué un bon début de saison est avant, dernier puis on trouve l'AS Saint-Etienne (5ème du classement), Lyon (2ème), Nice (6ème).

A l'opposé, Toulouse et Troyes qui présentent des taux élevés sont en queue de classement. Il faudrait bien entendu aller plus loin dans l'analyse et éviter des raccourcis douteux mais tout se passe comme si l'adhésion à un projet collectif était facilitée par la proximité (ne serait-ce que partager une langue commune). Peut-être est-ce pour cela que le projet de jeu caennais trouve une extension dans un projet de club : il aspire à devenir un élément fort du patrimoine régional en misant sur une formation de proximité pour composer d'ici peu une équipe de jeunes "du cru".
Boris Helleu

_________________
"Il faut toujours viser la lune car même en cas d'échec on atterrit au milieu des étoiles..."
Oscar Wilde

Membre du club très restreint des Double Vainqueur des pronos de Fred : 2018 et 2019 supporter
Narval'
Narval'
Ligue Europa

Messages : 8593
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 30
Localisation : Immigré à Vannes

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Ven 13 Nov 2015 - 13:00

Xavier Gravelaine : « Le Stade Malherbe est en pleine mutation »
Aux manettes pour la deuxième saison, le directeur général du Stade Malherbe apprécie forcément la période faste traversée par l'équipe, un an tout juste après l'éclatement de « l'affaire » qui avait plongé le club en enfer.
11/11/2015 à 13:54 par nicolas claich
[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Malherbe-Gravelaine-Fortin-630x0

Le directeur général du SM Caen était en première ligne la saison dernière, quand le président Fortin était empêtré dans l'affaire "Caen - Nîmes". "Le boss est de retour et je me consacre aujourd'hui à préparer l'avenir du club", dit-il. La situation en championnat


Dans vos rêves les plus fous, imaginiez-vous être 3e après 13 journées de championnat ?

Non ! On espérait tous rester dans la lignée de la fin de saison dernière, quand on était sorti de l’enfer. L’objectif était de bien démarrer le championnat, mais on ne pensait pas en être là. C’est bien plus agréable que la saison passée à la même époque, c’est évident. Mais il faut maintenant pérenniser ce bon début de saison. Les points pris ne sont plus à prendre, on peut jouer libéré, sans pression. Il faut en profiter et jouer les coups à fond car on sait qu’on connaîtra des moments plus compliqués où il faudra faire preuve de solidarité.

« Apprendre à être ambitieux »

Comment expliquer cette métamorphose ?

L’équipe a franchi un palier. Les joueurs d’expérience jouent leur rôle, les recrues aussi, et ceux qui découvraient la Ligue 1 l’an dernier – c’est-à-dire 70% de l’effectif – ont un an de plus d’expérience. Les bons résultats actuels permettent aussi de jouer sans épée de Damoclès au-dessus de la tête. Notre rôle (aux dirigeants) est d’être vigilant, de calmer l’euphorie ambiante. Nous n’oublions pas que l’objectif premier est de pérenniser le club en Ligue 1.

Hormis le PSG, Lyon et peut-être Saint-Étienne, personne ne semble franchement supérieur au SMC cette saison. Que pouvez-vous espérer dans ce championnat ?

Soyons lucides : ce qu’on fait est exceptionnel. On a envie de continuer, mais on ne peut pas prédire ce qui va se passer. Pour faire une bonne saison, il faut un facteur chance, être épargné par les blessures. Il faudra voir comment on reprend après la trêve. Janvier et février sont souvent compliqués. Le championnat est plus serré qu’on ne le pensait. On voit des équipes comme Lille ou Bordeaux un peu en difficulté. On n’a rien à envier aux autres en terme de fraîcheur ou de qualité de jeu. Le club dans son ensemble doit apprendre à être ambitieux.

Le Mercato d’hiver


Dans cette optique, un effort peut-il être envisagé au Mercato d’hiver ?

On n’agira pas en fonction du classement. On va se réunir début décembre pour faire le point sur l’effectif. Un renfort n’est pas à l’ordre du jour mais on est toujours aux aguets. S’il y a une possibilité de recruter, ce serait plus dans l’optique d’anticiper l’avenir. Notre stratégie de recrutement a été pas mal copiée et on n’est plus considéré comme le petit club à qui on peut prêter des joueurs.

Et concernant les joueurs en fin de contrat (Vercoutre, Féret, Seube, Yahia), performants depuis le début de saison ?

Il va y avoir une réunion technique avec l’ensemble du staff et on verra si on engage des discussions de prolongations. Si c’est le cas, on le fera en temps et en heure. C’est le club qui décide du timing. On a déjà anticipé certaines re-signatures durant ou après l’été (NDLR : Da Silva, Appiah, Imorou, Bazile).

Son évolution dans sa fonction


À titre personnel, comment avez-vous vécu l’année qui vient de s’écouler, au cours de laquelle vous avez dû gérer l’affaire Caen – Nîmes ?

Quand vous êtes projeté en première ligne, il faut assumer et assurer. Comme baptême, il y a plus simple… Mon rôle est d’être présent quand ça va mal. Je pense avoir rempli la mission qui m’a été confiée. En tout cas, le club a prouvé aux yeux du monde du foot que les décisions prises durant cette période ont été positives. Mais maintenant, le « boss » est de retour et je me remets à ma place, qui est de préparer l’avenir du club.

La progression du club


Le fameux « projet 2015-2020 »…

On a traversé des orages et on en est sorti. On a senti qu’il s’était passé quelque chose avec les supporters, l’environnement, grâce aussi à une certaine qualité de jeu. Mais il ne faut pas se reposer sur nos lauriers. Ce plan constitue une vision à moyen et long terme pour le SMC, ce qui n’était pas possible avant puisqu’il faisait constamment l’ascenseur.

« Le chantier est énorme »

Les actionnaires et le président ont conscience qu’avec 26 M€ de budget, on ne pourra pas toujours faire de miracles. Il faut trouver des ressources. Pour l’instant, on se structure afin de permettre les conditions de cette évolution. Le club est à un virage, en pleine mutation.

Le départ de Pilou Mokeddel entre-t-il dans ce cadre ?

Ça n’a rien à voir et je ne fais pas de cas personnels. Mais il y a des évolutions normales. On essaie d’apporter de plus en plus de compétences, de professionnalisme, à tous les niveaux du club.

Comment faire pour augmenter le budget dans le contexte économique d’une ville comme Caen ?

C’est un travail en profondeur et dans plusieurs domaines. Cette année, par exemple, a été record au niveau des transferts (NDLR : les ventes de Kanté, Lemar et Nangis ont rapporté près de 14 M€ au club). Une partie de cet argent va être réinvestie dans les structures. Ça nous a aussi permis d’investir dans le recrutement, en proposant des contrats plus longs. Mais on envisage aussi la création d’un centre d’entraînement, la rénovation du centre de formation pour lui permettre de revenir en catégorie 1. Des conventions sont à l’étude avec la Ville pour l’utilisation du stade D’Ornano…Le chantier est énorme et il faut faire les choses dans l’ordre. On espère montrer des évolutions palpables en fin de saison.



http://www.libertebonhomme.fr/2015/11/13/ligue-1-xavier-gravelaine-%C2%AB%C2%A0le-stade-malherbe-est-en-pleine-mutation%C2%A0%C2%BB/

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Mar 24 Nov 2015 - 0:24

CULTURE FOOT : SPÉCIAL S.M. CAEN (1/2)


https://www.dailymotion.com/video/x3dp9qr_culture-foot-special-s-m-caen-1-2_sport

CULTURE FOOT : SPÉCIAL S.M. CAEN (2/2)        


https://www.dailymotion.com/video/x3erfu2_culture-foot-special-s-m-caen-2-2_sport

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par Narval' Mar 24 Nov 2015 - 12:11

Superbe ce reportage !

_________________
"Il faut toujours viser la lune car même en cas d'échec on atterrit au milieu des étoiles..."
Oscar Wilde

Membre du club très restreint des Double Vainqueur des pronos de Fred : 2018 et 2019 supporter
Narval'
Narval'
Ligue Europa

Messages : 8593
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 30
Localisation : Immigré à Vannes

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Mar 1 Déc 2015 - 19:30

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Caen-les-secrets-d-un-incroyable-debut-de-saison
Caen: les secrets d'un incroyable début de saison 

Par Baptiste Desprez
Mis à jour le 01/12/2015 à 16h37 – Publié le 30/11/2015 à 18h10

Le club normand ne cesse d’étonner depuis le début de saison. Au point de bousculer avec insistance la hiérarchie.

Comment Caen analyse sa deuxième place en Ligue 1

«On n’est plus le tube de l’été.» Sourire non-feint, Xavier Gravelaine, directeur général du Stade Malherbe de Caen, ne boude pas son plaisir. Après quinze journées de championnat, son équipe occupe une surprenante deuxième place, à treize unités de l’intouchable PSG, devant les cadors supposés que sont Lyon, Monaco ou encore l’OM. Séduisante, entreprenante et enthousiaste, la formation de Patrice Garande, le coach normand, repousse ses limites chaque week-end, comme en témoigne la raclée infligée à Bordeaux, dimanche dernier (1-4).
Mélange de joueurs expérimentés (Feret, Vercoutre, Yahia) et de jeunes insolents (Delort), les Normands réalisent «un premier tiers de saison remarquable», dixit Gravelaine, qui loue «l’état d’esprit d’un groupe» marqué la saison passée par les soupçons de matchs truqués en Ligue 2, affaire dans laquelle le président Jean-François Fortin avait été mis en examen en novembre 2014, avant d’être blanchi. «On parle beaucoup plus de foot qu’il y a quelques mois, assure le directeur général au Figaro. Durant l’intersaison, on a bossé comme des damnés pour arrêter de faire l’ascenseur entre la Ligue 1 et la Ligue 2 tous les ans. Les résultats d’aujourd’hui valident nos choix quant à notre volonté de pérenniser le club dans l’élite.»


Comment Caen s’organise au quotidien

Rare pour être souligné dans le paysage du football français, l’organigramme caennais offre une large place aux anciens professionnels, et ce à des postes clés. Ainsi, sous la direction de Jean-François Fortin, homme d’affaires et président du SMC depuis 2002, se trouvent Xavier Gravelaine, directeur général et bras droit du patron, Alain Caveglia, directeur sportif, et Patrice Garande, en charge de l’équipe première. «On est les Trois Mousquetaires de Normandie, plaisante le DG en poste depuis seize mois, passé notamment par le PSG, Monaco, Marseille… et Caen, durant sa longue carrière. C’est un fonctionnement atypique, mais ça marche bien.»
Club phare de la région, le Stade Malherbe jouit d’une tranquillité qui incite toutefois à la méfiance du côté des dirigeants. «Il faut de l’ambition dans une région qui en manque un peu, ajuste Gravelaine, qui passe ses journées à trouver des sponsors, organiser le secteur administratif, améliorer l’accueil au stade, tout en gardant un œil avisé sur le sportif, à un poste qu’il juge «fait sur mesure». «On mise sur une politique régionale très forte avec le centre de formation, tout en essayant de gommer les retards que l’on a dans pas mal de secteurs. La feuille de route est claire et on atteindra nos objectifs dans les années à venir.»

Comment Caen flaire les bons coups

Quinzième budget de Ligue 1, avec 27 millions d’euros, soit près de 20 fois moins que celui du PSG, Caen se trouve dans l’obligation de dénicher de bonnes affaires. Et d’user parfois du système D. «On est trois à donner notre avis, précise le directeur général. Patrice (Garande) nous dit ce dont il a besoin, Alain (Caveglia) prospecte et amorce le travail avec son équipe (cellule composée d’un recruteur et de «plusieurs petites fourmis», NDLR) et moi je supervise tout ça. On ne se trompe pas trop. En dernier ressort, le président valide ou non l’opération.»
Une organisation qui fonctionne avec pas moins d’une vingtaine de mouvements de joueurs réalisés cet été (dix recrues, quatorze départs), et des transactions records, avec la vente de N’Golo Kanté à Leicester (entre 8 et 10 millions d’euros) ou de Thomas Lemar à Monaco (4 millions). Au rayon des arrivées, Caen peut se targuer d’avoir réussi l’un des plus beaux coups de l’année avec Andy Delort (voir ci-dessous) en provenance d’Angleterre. Rançon de la gloire, les concurrents du SMC se méfient désormais. «Je sens les clubs réticents à nous prêter ou vendre des joueurs, sourit Gravelaine. On est moins considéré comme un petit club. Ça fait partie du jeu.»

Comment Caen a découvert le «nouveau Papin»

À 24 ans, Andy Delort est en train de se faire un nom en Ligue 1. L’ancien joueur de Tours, débarqué cet été en Normandie après une saison partagée entre l’Angleterre, où il avait signé en août 2014 à Wigan, et la Touraine, où il a été prêté en janvier dernier pour se refaire une santé, est l’atout numéro un de Caen cette saison. L’apport du natif de Sète, auteur de cinq buts et deux passes décisives en quinze rencontres, est considérable, et va bien au-delà de sa simple ligne de statistiques, qui peut sembler fluette.
«Il n’y a plus de joueurs comme ça en France, résume Gravelaine, qui le suit depuis ses 17 ans. On avait des Papin, des Gignac, aujourd’hui on a Delort. Il bosse ses lacunes durant des heures comme le faisait Jean-Pierre.» Généreux et doté de l’une des plus grosses frappes de Ligue 1, Delort ne laisse personne insensible. Une réussite qui attire déjà les regards d’autres clubs, à commencer par l’Olympique de Marseille. «Si une offre de 20 millions d’euros nous est formulée, on réfléchira, concède-t-on au club. Il explose et forcément on veut le garder à Caen.» De là à lui prédire un avenir en Bleu, à l’image des anciens Caennais qu’étaient Fabrice Divert (1990), Xavier Gravelaine (1993) ou Steve Savidan (2008)? «Si l’Euro avait été dans un an, Deschamps aurait jeté un œil sur lui, prétend le bras droit du président. Là, c’est trop tôt.»

Comment Caen entrevoit l’avenir

Deuxième derrière le PSG, alors que la trêve hivernale s’approche, Caen refuse de s’emballer. Si le maintien reste la priorité, l’ambition transpire au sein des dirigeants, désireux de bâtir un «club solide et respecté de Ligue 1». Pour y parvenir, le club normand entend solidifier ses structures: nouveau centre d’entraînement, rénovation du stade, apport de nouveaux capitaux. «Il n’y aura pas d’investisseurs étrangers dans les années à venir, précise Xavier Gravelaine. Ce n’est pas la politique que l’on veut mettre en place.» Et ce dernier de se mettre à rêver. «Dans les dix ans à venir, je veux qu’on retrouve la Coupe d’Europe comme je l’ai vécu en tant que joueur à d’Ornano en 1992 face à Saragosse. Quand ce sera fait, ma mission sera accomplie.» Sacré challenge.

http://sport24.lefigaro.fr/football/ligue-1/actualites/caen-les-secrets-d-un-incroyable-debut-de-saison-781487

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Jeu 10 Déc 2015 - 16:00

LES CONFIDENCES DU JOUEUR MASQUÉ
«N'Doye, je pensais qu'il était attaquant...»


Il joue en Ligue 1 et raconte, à visage caché, chaque semaine pour Francefootball.fr les dessous, pas toujours avouables et rarement avoués, de son métier. Le joueur masqué a choisi cette fois de parler des deux équipes «surprise» du Championnat, Angers et Caen.

«Pour moi, Angers et Caen ne sont pas vraiment des surprises, finalement. Ils n’ont pas de grosses individualités, mais ils ont vraiment ce qui définit en premier lieu la notion d’équipe: ils jouent en bloc et ensemble. Avec le PSG, Angers et Caen sont les trois meilleurs collectifs du Championnat sur cette première moitié de saison. Leurs entraîneurs ont tout compris au football, car ils font évoluer leur équipe exactement comme il le faut pour en tirer le meilleur. Dans le foot français aujourd’hui, ça suffit pour être en haut.

«Ils jouent en bloc et ensemble. (...) Dans le foot français aujourd'hui, ça suffit pour être en haut. »

Par le passé, on a connu d’autres équipes comme Angers et Caen. Mais peu d’entre elles ont tenu dans le haut du tableau aussi longtemps. Il ne faut cependant absolument pas s’étonner de voir ces deux clubs-là si haut pour la simple et bonne raison que notre Championnat est devenu très faible. Les grosses équipes «historiques» de la Ligue 1 connaissent trop de hauts et de bas, et surtout des bas. Bordeaux, Lyon, Marseille… À part le PSG, personne n’est meilleur que Angers et Caen aujourd’hui, c’est la réalité, et pas seulement celle du classement.

«Je ne suis pas surpris de les voir si haut car notre Championnat est devenu très faible. »

Ce parcours n’est lié ni à la chance ni au hasard. Je crois que derrière ça, il y a un travail énorme. Quand on les a affronté cette saison, on a vu que Caen et Angers étaient deux vraies belles équipes, de haut niveau. Meilleures que nous! Ils méritent d’être là où ils sont en ce moment. Quand on en parle entre joueurs, pendant la semaine, ce n’est que pour dire des choses positives de ces deux formations. J’avoue qu’on est malgré tout surpris par leur régularité car on a vu pas mal d’équipes «surprise» finir par se casser la gueule dans le passé.

«Angers et Caen ne font pas encore peur»


Ils ne font pas encore peur, mais ils imposent vraiment du respect. Et forcément, certains joueurs impressionnent chez eux. Andy Delort, à Caen, se met bien en évidence car son équipe tourne à fond. À Angers, c’est le capitaine N’Doye qui est impressionnant. Il marque tellement de buts (NDLR: 5 en 14 matches de Championnat) que je pensais même qu’il était attaquant !»
FF

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par Vidocq Ven 11 Déc 2015 - 18:19

Le joueur masqué c'est Monsieur de La Palice.

Il enfonce des portes ouvertes....rien de bien intéressant !!

_________________
Double vainqueur des "Pronos de Fred" : 2010/2011 et 2013/2014  king
Vidocq
Vidocq
Modérateur
Modérateur

Messages : 4240
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 58
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Lun 21 Déc 2015 - 16:45

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 69778911
https://i.servimg.com/u/f68/17/60/44/46/69778911.jpg

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par smc12 Jeu 31 Déc 2015 - 10:28

Mercredi 30 décembre 2015 22:00
Malherbe part à l'assaut de 2016
...
[2015/2016]Revue de presse - Page 8 P1D2894098G_px_640_

Nicolas Seube (premier plan, à gauche) et Rémy Vercoutre (à droite) ont couru avec toute l'équipe de Malherbe à la Prairie pour un footing de reprise.

© Guillaume Marie

Ligue 1. Après une première partie de saison record, les Caennais retrouvaient hier le chemin de l'entraînement. Continueront-ils sur leur lancée en 2016 ?


Après le réconfort, l'effort. Dix jours après la défaite 3-0 à d'Ornano contre le PSG en clôture de la phase aller, le Stade Malherbe en a fini avec la trêve. Hier après-midi, les joueurs de Patrice Garande retrouvaient le chemin de l'entraînement par un petit footing autour de la Prairie.
Et ils étaient tous là. Ou presque. En dehors du jeune Valentin Voisin, opéré récemment des ligaments croisés et pour qui la saison est terminée, ou Louis Deschateaux, le troisième gardien, qui a passé la séance à travailler avec le kiné, les Caennais ont pu reprendre dans les meilleures dispositions. Même Jonathan Beaulieu, écarté des terrains depuis novembre à cause de soucis au genou, était bien présent avec le groupe pro.
Le cru 2016 aussi bon que celui de 2015 ?
Avec une reprise en douceur et dans la bonne humeur, les Malherbistes lancent leur deuxième partie de saison, qui commence dès dimanche prochain, avec la réception de l'Olympique de Marseille en 32e de finale de la Coupe de France. Il reste désormais 5 séances d'entraînement aux Caennais, dont 2 aujourd'hui (10 h et 15 h 30) avant la première confrontation en deux semaines contre les Provençaux.
Forts d'un début de saison inédit pour le club, avec 30 points glanés en 19 matches, les Caennais occupent la 4e place du championnat et ont réalisé une année civile 2015 exceptionnelle. En Ligue 1, depuis janvier dernier, Malherbe a récolté en tout 61 points, ce qui prouve que sa position actuelle est tout à fait légitime. Car si les Caennais venaient à continuer sur cette lancée d'ici à la mi-mai, ils compteraient peu ou prou une soixantaine de points, ce qui leur permettrait d'envisager une qualification européenne.
Il faut pour cela parier sur la régularité du club. Or, si Malherbe a su le faire sur l'année écoulée, l'histoire du club s'est souvent écrite avec des hauts et des bas. Il n'y a qu'à se replonger une année en arrière, alors que le SMC semblait déjà condamné à la relégation, avec ses 15 petits points acquis à la mi-saison. Gageons que pour les hommes de Patrice Garande, 2016 sera l'année de la continuité et de la confirmation, car il y a de nombreux motifs d'espoir.
Janlou CHAPUT.

   Ouest-France

_________________
Pour suivre l'effectif 2020/2021 + durée des contrats voici le lien: 

https://www.smcaen1913.com/t1161-effectif-2020-2021-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: https://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2020-2021
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10329
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 50
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2015/2016]Revue de presse - Page 8 Empty Re: [2015/2016]Revue de presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 16 Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 16  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum