Stade Malherbe CAEN - Ma passion - Mon combat
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Fire Emblem : où précommander Fire emblem Engage en édition ...
99.90 €
Voir le deal

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Ven 9 Sep 2022 - 19:11

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Smc-am11


Dernière édition par Seube82 le Sam 17 Sep 2022 - 18:50, édité 2 fois

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Ven 9 Sep 2022 - 19:21

AURÉLIEN PETIT ARBITRE DE SM CAEN / AMIENS SC

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Icon_win_260419_01_88342_0_0
AURÉLIEN PETIT VA ARBITRER POUR LA PREMIÈRE FOIS DE SA CARRIÈRE AU STADE MICHEL D'ORNANO


Pour la première fois de la saison, Aurélien Petit sera au sifflet d'une rencontre du Stade Malherbe Caen. L'arbitre de 35 ans qui va diriger son 5e match de Ligue 2 BKT avait arbitré les "rouge et bleu" à deux reprises la saison dernière : à Dunkerque (1-1) et à Sochaux (3-2). Samedi il sera assisté de Matthieu Lombard & Djamel Zitouni.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Ven 9 Sep 2022 - 19:24

LES STATISTIQUES AVANT SM CAEN / AMIENS SC

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) A61i6872
JOHANN OBIANG ET LES CAENNAIS ONT TENTÉ 42 CENTRES DEPUIS LE DÉBUT DE SAISON, PLUS QUE TOUT AUTRE ÉQUIPE


  • 7 - Caen a remporté 7 de ses 8 dernières réceptions d’Amiens en championnat (Ligue 1 + Ligue 2), à l’exception de la plus récente, le 16 avril dernier (1-1). Le dernier succès picard en Normandie remonte à août 2001 (4-2 en L2).


  • 3 - Le Stade Malherbe Caen reste sur 3 matches sans victoire en Ligue 2 (2 nuls suivis d’une défaite), après avoir gagné 3 de ses 4 premiers cette saison (1 nul).


  • 14 - Amiens compte 14 points après 7 matches de Ligue 2 2022/23, son 2e meilleur démarrage lors d’une saison sous la poule unique après 1999/00 (15 points), saison qu’il avait ensuite terminé… relégué en National (18e).


  • 42 - Caen est à la fois l’équipe qui réussit le plus de centres (42) mais également celle qui affiche le meilleur pourcentage de centres réussis (32.6%) en Ligue 2 2022/23.


  • 47 - Il n’y a que Georges Mikautadze (47) qui a touché plus de ballons dans la surface adverse que Tolu Arokodare (Amiens – 40) en Ligue 2 cette saison.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Ven 9 Sep 2022 - 19:28

SM Caen. Stéphane Moulin : « Il faut qu’on redevienne hermétique »

Une semaine après sa défaite dans le derby face au Havre (2-1), le Stade Malherbe Caen tentera de renouer avec le succès qui le fuit depuis trois matches, face à Amiens, samedi 10 septembre (19 h). Stéphane Moulin pourrait une nouvelle fois être privé d’Ali Abdi (cuisse). Benjamin Jeannot est forfait (talon), alors que Jessy Deminguet postule dans le groupe. Voici ce qu’il faut retenir de la conférence de presse d’avant-match du technicien normand.

Ouest-France par Valentin PINEAU et Gaëtan BRIARD.
Publié le 09/09/2022 à 14h59

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) MjAyMjA5ODkyNzU2Mzc3NzQ1ODg2Njc5MGE2YWQxZDc5ZjBkYzg?width=940&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=bb9b60f9976b14a6e12723f8dd2c1ac5fbf9212b6d3f5f7df90abb005a18faa2

Stéphane Moulin, l’entraîneur du SM Caen. | STÉPHANE GEUFROI

À la veille de la réception d’Amiens, samedi 10 septembre (19 h), Stéphane Moulin, l’entraîneur du SM Caen qui reste sur trois matches sans victoire et une défaite au Havre (2-1), s’est présenté en conférence de presse ce vendredi. Voici ce qu’il faut retenir.

Le groupe : Abdi très incertain, Jeannot absent, Deminguet postule


« Ali (Abdi) n’est pas encore forfait, on attend de voir demain. Evidemment, quand il n’est pas là, vous avez un moins dans votre équipe. À Paris, il fait trois passes décisives, qui n’ont pas toutes été concrétisées, et un penalty n’est pas sifflé sur lui. Contre Pau, il marque… Ça n’a rien à voir avec la personne qui le remplace, il faut juste dire les choses comme elles sont. La vérité, c’est celle-là et c’est pour ça que c’est difficile quand il n’est pas là. Il y a des joueurs qui ont un impact fort sur le visage de l’équipe. Il en fait partie.

Benjamin (Jeannot) sera certainement absent, il a pris un coup sur le talon. Jessy Deminguet a bien travaillé cette semaine. Il a été absent pendant quatre mois, je l’ai retrouvé comme je le connaissais, c’est le plus important. On verra pour sa remise en route, je n’ai pas parlé de ça avec lui. Est-ce qu’il est plus intéressant pour lui de faire une heure trente en National 2 ou 30 minutes à une heure en Ligue 2 ? On verra après l’entraînement, je dois en discuter avec lui. Ce genre de décision doit être prise en collaboration.

La semaine a fait du bien. Je pense qu’on avait besoin de récupérer, de retravailler nos principes, de revoir certaines choses qui avaient été moins bien faites ces derniers temps. Quand on a du temps pour travailler, c’est précieux. C’était important par exemple que Mbock puisse passer du temps avec ses nouveaux partenaires. »

L’enjeu : « J’attends une réaction par rapport au résultat du Havre »


« J’attends une réaction par rapport au résultat du Havre. C’était loin d’être notre meilleur match. Malgré ça, il y avait moyen de faire mieux. J’attends de l’allant, de l’enthousiasme, de l’intensité, de la justesse technique, un petit peu plus de tout. Je nous trouve mieux chez nous, même si le dernier match contre Pau n’a pas été couronné d’une victoire. Il faut qu’on garde notre relation avec notre public, on a besoin de points si on veut rester en haut de tableau.

Pour gagner, il faut qu’on redevienne hermétique, c’est aussi pour ça qu’on ne gagne pas en ce moment. Depuis les deux premiers matches, on n’a pas terminé une rencontre sans prendre de but. Or, on marque à chaque match, ce qui est le plus difficile. Je veux qu’on joue pour gagner. Il ne faut pas avoir de retard. Or ces derniers temps, on a du retard à chaque fois. 85 % des équipes qui ouvrent le score gagnent les matches ou ne les perdent pas. Il faut être conscient de ça et agir en conséquence. On doit faire des entames de match meilleures, il faut qu’on soit plus vigilant, concentré, dans l’engagement, dans l’action plutôt que dans la réaction ! Après, il faut rappeler qu’on n’a disputé que 30 minutes avec notre défense titulaire.

Je ne suis pas inquiet par rapport à la série (3 matches sans victoire). Les joueurs sont conscients qu’on a été moins bien, moyen. Le leader va beaucoup changer, comme le championnat est serré. Je pense que ce sera comme ça un petit moment. On l’a été trois fois. L’équipe qui donne le plus de gages et de garanties pour le moment, c’est Bordeaux. »

L’adversaire : « Amiens est extrêmement solide »


« L’équipe qu’on va rencontrer est estampillée extrêmement solide. Ils ont pris trois buts sur la première journée. Depuis, ils n’ont pas perdu car c’est dur de marquer contre eux. Quand ils marquent, c’est difficile de les battre. C’est une équipe athlétique, avec un rapport force-puissance très au-dessus de la moyenne. Ils sont un peu au-dessus de nous dans ce domaine, notamment leurs trois défenseurs centraux. On sait à quel adversaire on va se frotter. Il faudra qu’on soit présent dans ce domaine-là. »

La prolongation de Kyeremeh : « Il se pose comme un titulaire potentiel »


« J’ai fait des pieds et des mains pour qu’on le récupère. Quand j’ai su qu’il était en fin de prêt, on a regardé de manière un peu plus attentive ses statistiques mais aussi sa manière de jouer. Il jouait essentiellement sur un côté, était-il capable d’évoluer et de performer dans l’axe de l’attaque ?

Je pensais que oui, et surtout dans un profil qu’on n’a pas : avec de la vitesse, de la vivacité, de la capacité à éliminer en un contre un. Il nous apporte quelque chose que les autres n’ont pas, il amène de la variation. On a une autre manière de fonctionner avec lui. Je ne suis pas surpris de son début de saison, il remplit parfaitement le rôle que je lui avais dévolu en début de saison : c’est un parfait joker. Il se pose comme un titulaire potentiel, c’est bien. »


[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) MjAyMjA5Mjg2M2QyMmY3MDA1MzI5MDkzODQxYmU2MTk1NjIwYjA?width=630&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=b4b4a96b211e43654665ac7f9162eae16970e2f7c45333ceb5de87130ffe8584
Les statistiques des deux formations après sept journées. | OUEST-FRANCE

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Ven 9 Sep 2022 - 19:38

Ligue 2. SM Caen – Amiens : Mbock au milieu, Kyeremeh devant… Les compositions probables

Une semaine après sa défaite au Havre, le SM Caen, cinquième de Ligue 2, reçoit Amiens, deuxième, samedi 10 septembre (19 h). Stéphane Moulin devrait revenir à son schéma préférentiel : le 3-5-2. Deminguet devrait être dans le groupe, alors qu’Abdi est toujours blessé. Concernant le onze de départ, Mbock pourrait enchaîner et Kyeremeh devrait épauler Mendy. Découvrez les compositions probables.


Ouest-France par Valentin PINEAU.
Publié le 09/09/2022 à 18h40


[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) MjAyMjA5NmY0NDJjODkzMTc2ODI3OGRmNzRiZWRlZjEyMTE5NDI?width=940&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=50a563708af471406cc00e19fd78de09b71a432a64cee5be75566030b91e6eba

Godson Kyeremeh devrait vivre sa deuxième titularisation. | STÉPHANE GEUFROI / OUEST-FRANCE


Après avoir expérimenté un milieu en losange au Havre (2-1), Stéphane Moulin, l’entraîneur du SM Caen, devrait revenir à son schéma préférentiel en 3-5-2, samedi 10 septembre (19 h) face à Amiens. 
La défense ne devrait pas bouger, Abdi n’étant pas remis. Concernant les trois du milieu, le technicien caennais pourrait faire enchaîner Mbock.

Déjà titulaire samedi dernier, le joueur prêté par Brest serait titularisé aux côtés de Daubin et de Brahimi. À moins que Moulin ne décide de surprendre en optant pour l’option Deminguet à la place de Brahimi:
 « Jessy a bien travaillé cette semaine. Est-ce qu’il est plus intéressant pour lui de faire 1 h 30 en N2 ou entre 30 minutes et 1 h en Ligue 2 ? On verra après l’entraînement, je dois en discuter avec lui. Ce genre de décision doit être prise en collaboration », a soufflé l’entraîneur normand hier.

Devant, Godson Kyeremeh, dont la prolongation a été annoncée ce vendredi, devrait être titularisé aux côtés d’Alexandre Mendy. De retour de suspension, Samuel Essende s’assiérait donc sur le banc.


Du côté des Amiénois, Philippe Hinschberger sera privé d’un de ses hommes forts puisque Jérémy Gélin est suspendu.




Les compositions probables

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) MjAyMjA5ODZkZGRjNGE4MDk2MTM4ZTU5YTNmZDA1OTgwMzUwYTg?width=630&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=c23b74085e61b9f90ae16a7bb8276f6ad977c94785594f8a3b2dd6d46f4ac7fa


Les compositions probables pour la rencontre de la 8e journée de Ligue 2 
entre le SM Caen et Amiens, samedi 10 septembre (19 h). | OUEST-FRANCE

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Ven 9 Sep 2022 - 19:42

SM Caen. Jessy Deminguet va-t-il rejouer dès samedi contre Amiens ?

Stéphane Moulin a laissé entendre que Jessy Deminguet pourrait rejouer en Ligue 2 dès ce samedi 10 septembre contre Amiens. La décision, dit-il, n'est pas encore prise.


Par Aline ChatelPublié le 9 Sep 22 à 15:50

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) 70d07ac34b13654d07ac34b1339d07v-960x640

Jessy Deminguet est déjà en forme ! Cela peut-il être suffisant pour l'aligner dès ce samedi 10 septembre 2022 face à Amiens ? :copyright:Aline Chatel


Quasiment quatre mois après son dernier match, le 15 mai 2022 à Rodez, Jessy Deminguet pourrait-il réintégrer le groupe du Stade Malherbe Caen dès ce samedi 10 septembre 2022 contre Amiens ? La question se pose dans l’esprit de Stéphane Moulin. À l’heure de la conférence de presse d’avant-match, l’entraîneur malherbiste laissait la porte ouverte.

On verra après l’entraînement s’il est plus important de faire une heure et demie en National 2 que de faire une demi-heure ou une heure en Ligue 2. Je n’ai pas encore décidé. 
Stéphane Moulin

Revenu à l’entraînement lundi 5 septembre 2022, alors qu’il s’entretenait jusque-là avec l’équipe réserve, Jessy Deminguet est très vite apparu en jambes. « Il est là, il s’est bien entraîné, il a fait des bonnes choses. Je l’ai retrouvé comme je le connaissais, c’est le plus important », estime Stéphane Moulin.

Se sent-il prêt ?


L’ancien capitaine, qui espérait tant quitter Caen pour rejoindre un club de Ligue 1 durant le mercato est-il toutefois apte à sauter la case N2 ? Ne risque-t-il pas de manquer de rythme au moment de remettre son maillot floqué du numéro 8 ? Le choix revient à Stéphane Moulin, qui tiendra compte de « pas mal de petits bobos » dans ses rangs. 

J’ai aussi besoin de discuter avec lui. Ce genre de décision doit être prise en collaboration.
Stéphane Moulin

Au lendemain de la clôture du mercato et du non-départ du Lexovien, Olivier Pickeu s’était félicité de l’état d’esprit dans lequel restait Jessy Deminguet. Le professionnalisme du milieu de terrain ne fait pas plus de doute. Mais quatre mois sans le moindre match, y compris amical, est tout sauf neutre…

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Ven 9 Sep 2022 - 19:46

Le retour de l'enfant prodigue.
Stéphane Moulin est fin psychologue.
Il va probablement le faire rentrer en cours de match à domicile afin qu'il reçoive une ovation du public, histoire qu'il réalise bien que cette situation n'est pas si dramatique.
L'amour des supporters pour ce joueur reste intacte je pense, et d'intenses acclamations ne pourraient que lui faire du bien à mon sens. Et ça, Moulin le sais.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Sam 10 Sep 2022 - 16:01

Ligue 2. SM Caen, gare aux moments d’égarement

Puni trois fois récemment en début de match, Malherbe (12 points, 5e) connaît des sautes de concentration qui lui coûtent des points ces derniers temps en Ligue 2. Des erreurs à vite gommer, alors que la solide équipe d’Amiens (14 points, 2e) arrive à d’Ornano ce samedi (19 h).


Ouest-France par Gaëtan BRIARD.
Publié le 10/09/2022 à 06h28


[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) MjAyMjA5ZTg2NzQ3ZmIxM2RjMzhmZTMyYzI3MzU3ZGI4YWRlZWE?width=940&focuspoint=51%2C26&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=f7f8a4aff371b9030c4435ad09d3cefa356ef0c68e623c61ceaa0f9c1ce317f6

Globalement solide, la défense caennaise s’est montrée plus friable ces derniers temps. | MARTIN ROCHE

Ce sont de petits couacs qui font de grandes différences. Sur trois de ses quatre derniers matches, Malherbe a flanché entre la cinquième et la septième minute et laissé son adversaire prendre les devants. « Ces derniers temps, on a toujours du retard, regrette Stéphane Moulin. 
Contre Guingamp (4-1), on a renversé la vapeur. Face à Pau (1-1), on a rattrapé notre retard et au Havre (défaite 2-1), on n’a fait que la moitié du chemin. Cela nous pendait au nez. Je l’ai dit aux joueurs mais je n’invente rien : 85 % des équipes qui ouvrent le score ne perdent pas. »


Paradoxalement, la seule rencontre où le SM Caen a été vraiment mis en danger défensivement est celle qu’il a remportée largement, devant Guingamp. Il n’est pas question d’une fragilité défensive soudaine, plutôt d’absences qui coûtent cher. À l’image de cette relance dans les pieds d’Ibrahim Cissé et de ce mauvais jugement de Romain Thomas qui offrent respectivement des coups francs à Pau et au Havre, devenu étrangement penalty de l’autre côté du Pont de Normandie.


« Pour gagner, on doit redevenir hermétiques »



Les deux joueurs sont pourtant dominants jusque-là dans leur zone de jeu. « On n’a pas été mis en danger au Havre, où je prends deux buts sans faire d’arrêt, constate le gardien Anthony Mandrea. Contre Pau, c’était la même chose. Cela veut dire qu’il y a une grande solidité défensive. Après, à nous de gommer ces petites erreurs. On a pris beaucoup de points depuis le début de la saison. Mais la semaine dernière, on en a pris peu et on a fait des erreurs qui nous en ont coûtés. Mieux vaut les faire maintenant pour ne plus les reproduire. »


C’est tout ce que demande Stéphane Moulin, entraîneur presque nostalgique du pragmatisme observé en plein cœur de l’été. « On ne va pas jouer le 0-0, ce n’est pas le but du tout. Mais pour gagner, on doit redevenir hermétiques. On a été capables de gagner 1-0 les deux premiers matches et ça nous va très bien. Depuis, on n’a pas su faire un match sans encaisser de but. Malheureusement pour nous, on n’a joué que trente minutes avec ce qui pourrait être notre défense-type (Vandermersch, Ntim, Cissé, Thomas, Abdi). J’aimerais qu’on soit de nouveau capable d’ouvrir le score et de faire sortir l’adversaire, en particulier face à une équipe comme Amiens. »


Soigner son début de soirée est une première étape dans cette entreprise. « Il faut être beaucoup plus concentrés, appuie Stéphane Moulin. Il faut le dire, le montrer. Dans la manière de s’échauffer, d’appréhender la rencontre, chacun doit faire un petit effort. »


Avec du renfort au milieu (Mbock, Deminguet), sans deux titulaires en défense (Ntim, Abdi), le SM Caen a aussi une série à entretenir à d’Ornano, où personne n’est venu gagner en 2022. « Ici, c’est notre arène, notre maison, avec 15 000 spectateurs de moyenne cette saison, clame Anthony Mandrea. On a envie de les rendre fiers. En ne perdant pas ici, on envoie un message fort aux adversaires à chaque fois. » Dont acte.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Dim 11 Sep 2022 - 11:12

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) FcUKSL4WAAUvgCQ?format=jpg&name=900x900

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Dim 11 Sep 2022 - 11:30

Ligue 2. SM Caen. Deminguet signe un retour magistral, les notes des Caennais contre Amiens

Le SM Caen est reparti de l’avant, samedi 10 septembre, en faisant tomber Amiens (3-1) à d’Ornano, grâce à une deuxième période pleine d’allant. Jessy Deminguet, le revenant entré en jeu, a réussi une prestation étonnante, malgré plus de trois mois sans compétition, et signé déjà deux passes décisives. En stoppant un penalty en fin de première période, Anthony Mandrea a fait tourner le match dans le bon sens.


Ouest-France par Guillaume LAINÉ.
Publié le 10/09/2022 à 21h02


[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) MjAyMjA5OTE5ZjZmZjMyN2Y2N2RhNmU0MTFhZTU3NGY2YTI0MGY?width=940&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=7314e512e46d943f1178508e8c86102623e7fd2bf9d0f5feee9490cac5c98e8a

Jessy Deminguet n’a pas raté son retour au jeu, ce samedi face à Amiens. | THOMAS BRÉGARDIS / OUEST-FRANCE



Le SM Caen a retrouvé le goût de la victoire après trois matches sans lever les bras, et confirmé qu’il devrait être dur à battre cette saison à d’Ornano, où il demeure invaincu.
Face à l’équipe co-leader du championnat avant cette 8e journée, Malherbe a débloqué la situation en deuxième période et retrouve le podium de Ligue 2. Retrouvez les notes des joueurs caennais :


MANDREA (7/10) 
l’international algérien a encaissé un but pour le sixième match consécutif, sur une tête de Mendy (83’), mais celui-là est presque anecdotique. Sinon, Malherbe peut lui dire merci : sa détente côté droit pour repousser le penalty de Arokodaré, splendide (42’), est le tournant du match qui lance le SMC vers la victoire.


TEIKEU (5) : 
confirmé axial droit de la défense à trois, en l’absence de Ntim, le Camerounais a fait dans l’extrême sobriété. Ni très impactant, ni débordé. A fait le boulot.


CISSE (7)
à nouveau pas mal de ballons coupés, notamment dans les airs, et cette fois aucune rature. Le défenseur le plus dominant et dynamique.


THOMAS (6)
après sa sale soirée havraise, où il avait concédé un penalty imaginaire d’entrée de match, le capitaine en a provoqué un autre, sévère mais moins scandaleux quand même, puisque son bras semblait un peu décollé du corps quand il se tourne sur la frappe de Lachuer (41’). Pour le reste, il a plutôt maîtrisé, et surtout marqué son deuxième but de la saison, d’un coup de tête consécutif à un coup de pied arrêté bien sûr (71’).


VANDERMERSCH (6) : 
une prestation de bonne facture, peut-être la meilleure de son début de saison. Il a offert beaucoup de solutions sur son côté droit, placé des centres intéressants, même s’il n’a pas tout réussi non plus.


DAUBIN (non noté) : l’ancien Palois avait réalisé 25 premières minutes pleines d’impact, avant de devoir céder sa place suite à un gros choc à la tête : changement lié à un protocole commotion cérébrale. DEMINGUET (8)Cool l’a remplacé, sous les vivats du public, pour une première de l’ancien capitaine qu’on n’imaginait pas si rapide, après trois mois et demi sans le moindre match disputé.
Malgré un manque de rythme évident, le Lexovien a répondu à l’intensité exigée de manière magistrale et franchement bluffante. Presque un défi à la logique... Il a bossé, joué vers l’avant, impliqué tout simplement sur les trois buts, déjà double passeur décisif.
C’est lui qui s’arrache au départ du premier but, pour permettre à Obiang de servir Mendy. Lui encore qui trouve Essende sur le deuxième but. Lui encore qui dépose le ballon sur la tête de Thomas suite à un corner pour le troisième. Gurtner l’a même empêché de scorer (51’). Bref, c’est plus que prometteur, pour lui et pour toute son équipe. Il a été acclamé par le kop après le match, que rêver de plus ?


MBOCK (5) : préféré à Diani, relégué sur le banc pour la première fois de la saison, le joueur prêté par Brest aurait pu ouvrir le score si sa tête n’avait pas été repoussée sur sa ligne par Arokodaré (15’). Quelques projections intéressantes, un impact à la récupération plus dilué, ce qui est presque paradoxal pour un numéro 6. Remplacé par DIANI (70’).


BRAHIMI (7) : repositionné en relayeur, contrairement à la première mi-temps au Havre où il n’avait pas existé en attaquant de soutien, l’ex Dunkerquois a signé une prestation très intéressante, par son activité, sa qualité technique et ses prises d’initiatives. Il lui a juste manqué la capacité de décision, qui aurait pu être effective sur des corners bien distillés. Remplacé par ZADY SERY (70’).


ABDI (non noté) : incertain jusqu’à ce samedi, l’international tunisien avait été jugé bon pour le service, après son élongation à la cuisse contractée juste avant le match au Havre. Pas un bon choix, apparemment, puisqu’il a dû jeter l’éponge dès son premier sprint, remplacé à la 7’ par OBIANG (6), très investi. Caen avait très peu pesé sur la gauche, jusqu’à ce que le Gabonais s’en aille délivrer un amour de centre pour Mendy et se transforme en passeur décisif (46’).


ESSENDE (6) : suspendu au Havre, il a reformé avec Mendy le duo d’attaque titulaire qui jusqu’ici a la préférence de Stéphane Moulin. Quelques courses intéressantes dans la profondeur, et il sort du bois en faisant preuve d’une vista parfaite sur le deuxième but, pivot sur lui-même puis frappe enchaînée dans la lucarne, de son mauvais pied (le gauche) qui plus est (55’). Remplacé par KYEREMEH (80’).


MENDY (7) : il a gagné des duels, pesé dos au but, face à une ligne arrière amiénoise pourtant extrêmement costaude. Un travail récompensé par son 3e but de la saison, sur un jaillissement parfait au second poteau (46’). Tout proche du doublé (58’), remplacé par BASSETTE (80’), pour la première du minot de 17 ans cette saison en Ligue 2.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Dim 11 Sep 2022 - 11:38

SM Caen. Stéphane Moulin : « Il y a du bon et du très bon sur ce match »

Après le succès face à Amiens (3-1), samedi 10 septembre à d’Ornano, Stéphane Moulin est revenu sur la performance convaincante de son équipe. L’entraîneur normand dit avoir pris beaucoup de plaisir à regarder la seconde période, après une première solide. Il évoque aussi le retour au jeu tonitruant de Jessy Deminguet et les points noirs de la soirée, avec les absences à venir d’Ali Abdi et de Quentin Daubin samedi 17 septembre à Grenoble.


Ouest-France.
Recueilli par Gaëtan BRIARD.
Publié le 10/09/2022 à 22h01

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) MjAyMjA5Y2E1NjMyMDY2OGU4YWQ2ZmZlNGI4MTY0ZWIyZWFiMGY?width=940&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=d047600d346a4a23f956ad734f5d0361b1a9bc190a080c20d524c21177f3b490

Romain Thomas (à droite) et Jessy Deminguet (à gauche) ont joué un rôle majeur dans le succès du SM Caen face à Amiens (3-1). | THOMAS BRÉGARDIS

Le SM Caen a renoué avec la victoire contre Amiens, au terme d’une deuxième période où il a fait craquer les Picards. Retrouvez les réactions des entraîneurs :


Stéphane Moulin (entraîneur du SM Caen) : 

« Il y a du bon, du très bon sur ce match, du moins bon mais c’est davantage « extra-terrain » que le reste. On ne va retenir que le très bon. 
On est battu dans le duel sur le corner du but adverse, mais on n’a quasiment rien concédé du match. À l’inverse, on a su débloquer la situation dès le début de la deuxième mi-temps. Evidemment, derrière, comme souvent, le match s’est emballé. Ils ont laissé beaucoup plus d’espaces dans lesquels on a pu s’engouffrer. On a su se créer énormément d’occasions, avec trois buts à la clé. Il y aurait pu en avoir d’autres.

Quand une équipe ouvre le score, la physionomie du match change. En première période, je considère que les deux défenses ont pris le pas sur les attaques. Sur ce match, on n’a pas eu le sentiment d’être en danger. Notre gardien a fait ce qu’il faut pour réparer une situation qui prête encore à interprétation. Pour éviter tous ces penalties, j’ai une solution, il faudrait que les défenseurs jouent avec les mains attachées dans le dos. J’ai conscience que s’ils mènent 1-0, on ne voit pas la même deuxième mi-temps. Le tournant du match est là, c’est l’arrêt sur le penalty.

Le côté sombre de la soirée, ce sont les sorties d’Abdi et Daubin. J’avais un peu insisté pour prendre le risque avec Ali (Abdi). On savait qu’il existait. Malgré sa sortie, il ne s’est pas reblessé. Il a juste senti qu’il ne pouvait pas aller plus loin. Hier après-midi (vendredi), il avait fait tous ses tests de vitesse et il n’avait absolument rien senti. La tension de la compétition fait que l’on ne réagit pas forcément de la même manière. Quentin Daubin a eu un protocole commotion cérébrale et ne pourra pas jouer non plus la semaine prochaine (à Grenoble). 

Ce sont les mauvais côtés de la soirée mais il y a quand même eu de très bons côtés. Il y a eu une bonne première mi-temps où on a été solides, à l’image de ce que j’attendais, et une deuxième période enflammée que j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder. On fait encore 18 tirs ce soir (samedi) face à une équipe réputée très solide.

(Sur la performance de Jessy Deminguet) Si je suis surpris ? À la fois oui et non. Si je n’avais pas pris en compte son absence aussi longue, il aurait démarré. Mais il faut respecter sa santé et le groupe qui a beaucoup travaillé en son absence. Il fait partie des joueurs importants de cette équipe. Quand il est comme ça, il l’est plus que moins. »

Philippe Hinschberger (entraîneur d’Amiens) : 

« Le foot, c’est binaire. La première mi-temps est plutôt cohérente, on n’a pas concédé grand-chose. On a un penalty qui est plutôt heureux, sur une action assez anodine. Quand tu dois rentrer à 1-0 à la mi-temps et que tu prends un but à la 46e minute, ce n’est pas nécessaire d’aller chercher plus loin. On peut faire mieux sur les buts que l’on prend. On oublie de prendre la profondeur, on a donc du mal à avancer.

On fait une erreur sur le premier but, on laisse Thomas marquer de la tête sur la troisième. Quand Jessy Deminguet est entré, cela a aussi apporté une touche technique en plus. Sur ce match, on a oublié de courir vers le but adverse. Dans ces conditions, ça bloque un peu.

 L’ouverture du score a été déterminante. On avait les moyens de mener, qui sait ce qui se serait passé après ? On a concédé trop de choses au retour des vestiaires et à 2-0, le match est presque fini. On ne va pas tout gagner non plus. On a surtout manqué de verticalité, on a trouvé trop peu de solutions pour rentrer dans la surface adverse. »

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Dim 11 Sep 2022 - 11:48

SM Caen. Jessy Deminguet, l'immense retour de l'enfant du club

Après quasiment quatre mois sans jouer, Jessy Deminguet a livré un très grand match, samedi 10 septembre 2022 contre Amiens. L'ex-capitaine est de retour.

Actu.fr (SportàCaen) par Aline Chatel
Publié le 11 Sep 22 à 9:59 

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) 866448c49d1369a6448c49d136e644v-960x640
L'œil brillant de Jessy Deminguet, ému après l'ovation que lui a réservé d'Ornano samedi soir. :copyright:Aline Chatel


Quand il est entré sur le terrain, une ovation est descendue des tribunes et quelques frissons nous ont parcouru. Jessy Deminguet était de retour au stade d’Ornano. L’enfant du club, celui qui l’incarne le mieux, portait de nouveau la tunique rayée floquée du numéro 8. Après une courte prière, le visage concentré du Lexovien a laissé transparaître une fraction d’émotion. Un petit signe vers le kop et Jessy Deminguet, sans échauffement préalable, était lancé.

Caen souhaitait tant le garder…

Trois mois plus tôt, le milieu de terrain avait décidé de quitter Caen. Nul ne pouvait lui en vouloir après cinq ans de bons et loyaux services. Jessy Deminguet voulait retrouver la Ligue 1 malgré la belle proposition formulée par son club formateur pour le conserver. Mais à l’heure de la clôture du mercato, les comptes n’étaient pas tout à fait bons aux yeux d’Olivier Pickeu, si désireux de conserver le joueur. Aucun club n’avait mis sur la table les deux millions d’euros requis… sans bonus. Alors Jessy Deminguet, à un an de la fin de son contrat, a dû se résoudre à rester.
Samedi 10 septembre 2022, son cœur s’est allégé d’un coup. Dans la chaleur d’un stade qu’il connaît par cœur, le gaucher a été étourdissant. C’est lui qui a provoqué le premier but en s’arrachant pour servir Johann Obiang, le passeur décisif. C’est lui, toujours, qui a trouvé Samuel Essende dans la surface pour la deuxième réalisation caennaise. C’est lui, encore, qui a déposé le cuir sur le crâne de Romain Thomas à l’heure du troisième but. 

Quatre mois sans jouer

Après quatre mois sans jouer, le public caennais a retrouvé un Jessy Deminguet dans une forme olympique, aussi bien sur le plan technique que sur le plan physique. Bluffant ? « Oui, et non, répond Stéphane Moulin. Si je n’avais pas pris en compte son absence aussi longue, il aurait démarré. »

"Il y a des choses qu’il faut respecter, sa santé, le groupe qui a beaucoup travaillé en son absence… Mais je savais que quand j’allais faire appel à lui, il répondrait présent."
Stéphane Moulin

La force de travail et le professionnalisme de Jessy Deminguet étaient des garanties. Mais l’entraîneur caennais n’avait pas prévu de lancer le joueur aussi tôt dans le grand bain. Quand Quentin Daubin a été contraint de quitter ses partenaires, Stéphane Moulin n’a pas réfléchi longtemps. « Je ne m’attendais pas du tout à ce que Jessy joue une heure, reconnaît-il. L’idée était de le faire entrer en seconde période. Je pensais qu’il était capable de faire au vu de ce qu’il avait fait dans la semaine. »


[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) 45b42aa49d13659b42aa49d133db42v-960x640
Romain Thomas s'est précipité vers Jessy Deminguet après son but de la tête sur un coup-franc délivré par le milieu de terrain. :copyright:Aline Chatel

Romain Thomas pas surpris non plus

La vérification a été éclatante. Elle n’a pas surpris Romain Thomas. « On a discuté cette semaine, je l’ai trouvé très frais, avec beaucoup d’envie, sans amertume, indique le capitaine. Sincèrement, je l’ai trouvé très bien. C’est une bonne personne. Aujourd’hui, il est épanoui. Il n’y avait pas d’état d’âme. » Jessy Deminguet avait pris le soin de s’exprimer devant le groupe durant la semaine. 

"Il nous a parlé pour remettre les choses au clair et dire qu’il était impliqué à 200 % avec le club, qu’il était prêt à tout donner et à s’arracher pour les couleurs de Malherbe. Je n’en doutais pas mais c’est toujours bien de l’entendre."
Romain Thomas


Avec Jessy Deminguet, le collectif caennais prend subitement une autre envergure. « Je pense qu’il va nous faire une grosse saison, avance Romain Thomas. Les qualités footballistiques, il les a. Il va nous faire énormément de bien dans le jeu et dans les phases arrêtées. » L’homme, capitaine la saison dernière, ne sera pas en reste. « Les supporters connaissent ses valeurs. Entre personnes intelligentes, tout se finit bien. J’espère pour lui qu’il va surfer sur une vague positive tout au long de la saison. J’en suis plus que convaincu. » 

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Dim 11 Sep 2022 - 11:53

Après Thomas, Abdi et Mandréa, Caen possède un 4è joueur de Ligue 1 dans son effectif.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Seube82 Dim 11 Sep 2022 - 12:01

Ligue 2. SM Caen, les bonnes ondes de d’Ornano

Grâce à une deuxième période enlevée, un Mandrea décisif et un retour en fanfare de Deminguet, le SM Caen a confirmé qu’il se sent bien chez lui samedi soir face à Amiens (3-1). Il est de retour sur le podium de la Ligue 2, au côté du Havre (2e, 15 points chacun), le moral regonflé avant d’aller à Grenoble.


Ouest-France par Gaëtan BRIARD.
Publié le 11/09/2022 à 06h49

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) MjAyMjA5MWJhMTgyZDhiM2Y2YWMxMWI3ZjdkMzYzN2RiODM3ZDg?width=940&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=2158fe8b0a11743e09e45b5dcdee8f2b53bcbee0399d4245350ab738902a0fe1
Samuel Essende célèbre son magnifique but, celui du 2-0 pour filer vers un succès mérité face à Amiens (3-1). | THOMAS BRÉGARDIS

C’est un rituel qui a son charme et qui a pris une autre dimension hier soir. Depuis le milieu de l’été, Pau (1-1) reste jusque-là une entorse à la règle : à domicile, après 90 minutes d’effort, Malherbe vient face à son kop pour faire la fête avec lui et lui montrer combien il compte. Juste avant cela, Jessy Deminguet a eu le droit à sa chanson et les émotions ont dû se mélanger dans la tête du Lexovien.


Son retour à la maison et en fanfare est une bizarrerie à savourer, sans le souffle court, avec une présence sur les trois buts de son équipe. Le milieu de terrain ne se sent finalement pas si mal chez lui. Malherbe, lui, respire le bonheur dans son stade.

Le vœu de Stéphane Moulin - « redevenir hermétiques » – aura été quasi exaucé (3-1, 82’) et comme par magie, sa formation a retrouvé la voie du succès. Il suffit parfois d’écouter attentivement son entraîneur pour renouer le fil d’un début de saison prometteur.


On plaisante : il a fallu bien plus que cela au SM Caen pour essorer Amiens, archétype du bloc solide de Ligue 2, avec des atouts athlétiques que d’autres n’ont pas. Sa victoire ne souffre d’aucune contestation, a été rythmée par quelques ascenseurs émotionnels, avant dix minutes très inspirées pour faire la décision juste après le repos.


Mandrea arrête un penalty et change la physionomie



Le penalty sifflé en faveur d’Amiens (41’), celui non accordé au SM Caen dans la foulée (44’) ont fait monter la température sur le banc caennais, puis dans le tunnel menant aux vestiaires. Au regard des lois du jeu, les images montrent que la main décollée du corps de Thomas est « sifflable ».


Mandrea a eu la bonne idée d’éteindre ces braises-là en se détendant magnifiquement (43’). « J’ai conscience que s’ils mènent 1-0, on ne voit pas la même deuxième mi-temps, appuie Stéphane Moulin. Le tournant du match est là. Notre gardien a fait ce qu’il faut pour réparer une situation qui prête encore à interprétation. »


Le reste du temps, Caen a affiché de la maîtrise et n’aura strictement rien concédé défensivement pendant 80 minutes. La domination n’était pas outrancière mais linéaire, malgré les péripéties en cascade. Abdi devait être la très bonne surprise du onze de départ mais a très vite disparu (7’).


Daubin est resté vingt minutes de plus sur le terrain (lire ci-contre).
Sans deux atouts majeurs, Malherbe a gardé la tête haute pour s’offrir une soirée remplie de bonnes ondes. « Il y a du bon, du très bon sur ce match, du moins bon mais c’est davantage « extra-terrain » que le reste, résume Stéphane Moulin. On n’a pas eu le sentiment d’être en danger. En première période, je considère que les deux défenses ont pris le pas sur les attaques. Et il y a une deuxième période enflammée que j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder. »

Les 12 500 personnes encore présentes ne diront pas le contraire. Neuf buts en quatre matches, 10 points sur 12 possibles : d’Ornano est un atout et une forteresse en ce début de saison. Il y a aussi deux avants-centres qui ont marqué, un doux rappel d’une autre soirée réussie face à un autre gros bras (4-1 face à Guingamp).


Le temps d’un centre millimétré vers Mendy (1-0, 46’), Obiang a montré qu’il pouvait lui aussi être un piston gauche qui se projette bien. Essende a fait lever le stade sur un bijou de frappe en pivot (2-0, 56’), avant la fin du suspense sur une tête de Thomas (3-0, 71’). « On a su se créer énormément d’occasions (15’, 51’, 59’), avec trois buts à la clé. Il y aurait pu en avoir d’autres. »


Le retour sur le podium au soir de cette 8e journée, au côté du Havre (2e, 15 points chacun), suffira amplement au bonheur de Stéphane Moulin.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1638
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 46
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs) Empty Re: [8è journée de Ligue 2 22/23] SM Caen - Amiens SC (3-1 ; 12583 spectateurs)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum