Stade Malherbe CAEN - Ma passion - Mon combat
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

[2021/2022] Revue de Presse

4 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par Seube82 Ven 25 Juin 2021 - 19:43

SM Caen. Benoît Pickeu : « Arriver au maximum pour le championnat »

​À 46 ans, Benoit Pickeu est, depuis l’arrivée de Stéphane Moulin, le nouveau préparateur physique de Malherbe. À moins d’un mois de la reprise de la Ligue 2, prévue le 24 juillet, le frère du président caennais dresse un premier bilan sur l’état physique des troupes.


[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 MjAyMTA2YzIwOTJhYmU3OGU4NTc5Yjg5NGU4NTkyNGU4YmEzODQ?width=1260&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=74a2cba145cf73b37804296a25392eca2ee3f0bcad03439e7eeff33ffe23c118Benoît Pickeu, vendredi 18 juin, à l’occasion de la reprise de l’entraînement du SM Caen. | STÉPHANE GEUFROI


Benoît Pickeu, vous ne débarquez pas en terrain totalement inconnu à Malherbe.

Effectivement, j’ai beaucoup de souvenirs de gamin ici. Lorsque mon frère était joueur (entre 1989 et 1993), j’avais le privilège d’entrer dans le vestiaire et de m’asseoir à côté de Xavier Gravelaine, Graham Rix, Michel Rio, Yvan Lebourgeois ou Hubert Fournier. Je me souviens aussi des ambiances assez dingues à Venoix, notamment un Caen-Marseille en Coupe de France (quart de finale en 1992, 1-3).


En suivant Stéphane Moulin, vous retrouvez également votre frère Olivier, après un an de séparation.


C’est vrai que ça a été une période très particulière pour moi. L’année dernière, j’avais dit à Stéphane qu’il pouvait compter sur moi pour la saison à venir. Donc se retrouver ici avec Olivier et Stéphane, c’est forcément une joie.

Comment se déroule la cohabitation entre frères ?


Entre Olivier et moi, il y a deux ambiances. D’un côté l’ambiance famille, et de l’autre celle du travail. Sur ce dernier point, aucun sujet n’est mis de côté. On se dit les choses lorsque c’est nécessaire, et ça nous permet d’avancer et de régler rapidement ce qu’il y a à régler.


Quelle est votre relation avec Stéphane Moulin ?


Nous avons une relation de travail, qui est devenue une relation d’amitié au fil des années. Depuis 15 ans que nous travaillons ensemble, on s’est découvert des valeurs communes, comme le travail, la solidarité et l’honnêteté. C’est d’ailleurs le cas pour chacun d’entre nous dans le staff, et c’est ce qui fait que nous sommes ensemble depuis si longtemps.


Le fait d’arriver dans un nouveau club peut-il vous poussez à modifier votre méthode de travail ?



Avec ce staff, ça fait presque 15 ans qu’on a notre méthode, donc on ne va pas tout révolutionner. Serge Le Dizet, Pat (Sauvaget, entraîneur adjoint) et Eddy (Costil, entraîneur des gardiens) amènent tous leur patte pour transmettre le maximum d’informations au coach, qu’il puisse faire ses choix et prendre les bonnes décisions pour l’équipe. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on va travailler (sourire).


Après une semaine de travail, quel premier bilan tirez-vous de l’état physique du groupe ?


Nous sommes toujours en phase de reprise progressive et d’observation. Pour l’instant, on est vraiment dans une individualisation de la préparation. Le stage à Deauville (du 24 juin au 3 juillet) va nous permettre de passer des tests supplémentaires afin de déterminer les niveaux d’intensité et de volume auxquels il va falloir travailler, en s’adaptant aux spécificités requises par les différents postes et aux écarts de niveau qu’on aura repéré. Mais je sens déjà des joueurs qui sont éduqués physiquement, qui sont à l’écoute et qui ont envie.

Justement, quel va être le programme des prochaines semaines ?


Pour le moment, on va continuer à axer sur le volume, en rajoutant progressivement de l’intensité. Les matches amicaux vont aussi servir à amener cette intensité. Dans un premier temps, il y aura du temps de jeu pour tout le monde, puis ça va progressivement se diversifier. Le but est d’amener les joueurs jusqu’aux qualités physiques requises par le projet de jeu demandé par l’entraîneur. L’idée est vraiment de croiser les niveaux, en augmentant toujours plus l’intensité afin d’arriver au max pour le championnat.


Doit-on s’attendre à un Stade Malherbe Caen au top dès la reprise de la Ligue 2 (prévue le 24 juillet) ?


L’idée n’est pas d’être tout de suite à 100 %, mais d’avoir un niveau optimum, c’est-à-dire pouvoir conserver une bonne forme sur le long terme. Optimum, et non optimal. Si des joueurs se retrouvent trop vite en forme, il va falloir les calmer, sinon leur condition va rechuter.

Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1091
Date d'inscription : 18/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par Seube82 Dim 4 Juil 2021 - 14:22

Amical – Caen s’impose contre Beauvais

Dorian Waymel pour maligue2.fr


[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Caen-1


Pas de faux-départ pour Caen. Opposés à Beauvais (N2) ce samedi pour un match de préparation, les joueurs de Stéphane Moulin ont fait respecter la hiérarchie avec un succès (2-0) sur la pelouse de Deauville. 


Un but a été inscrit dans chaque période, d’abord par Zeidane Inoussa puis par Andréas Hountondji en fin de rencontre. Prochain rendez-vous le 7 juillet contre Guingamp pour une première affiche face à un autre pensionnaire de Ligue 2 pour les Normands.


Caen-Beauvais (N2) : 2-0


Buts : Inoussa, Hountondji

SMC en 1ere période : Riou – Traoré, Oniangué, Molchan, Barré – Gonçalves, Deminguet – Inoussa, Zady Sery, Nsona – Gioacchini

SMC en 2e période : Clémentia – Armougom, Ngouabi, Rivierez, Fouda – Beka Beka, Lepenant – Hountondji, Shamal, Court – Mendy

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1091
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par Seube82 Dim 4 Juil 2021 - 14:25

SM Caen - Les Caennais s'imposent 2 - 0 en match amical face à Beauvais


Par Sarah Saltiel-Ragot pour France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 870x489_thumbnail_img_7275
Le match s'est joué ce samedi 3 juillet à Deauville après le stage des Caennais sur la Côe Fleurie. © Radio France - Sarah Saltiel-Ragot



C'est Zeidane Inoussa qui ouvre le score à la dixième minute. Il faudra attendre la deuxième mi-temps avant que Andreas Hountondji ne renforce l'avance des Caennais à la 84e minute. Score final 2 - 0 pour les Caennais et une performance positive pour le nouvel entraîneur du Stade Malherbe, Stéphane Moulin.

Stéphane Moulin, satisfait de ce qu'on montré ses joueurs


Au terme de deux semaines de stage à Deauville, les joueurs de Stéphane Moulin ont rassuré leur coach. "J'ai vu une équipe qui a été peu en difficulté," se réjouit l'entraîneur, "le match résume assez bien ce qu'ils ont réalisé au cours de ces 15 premiers jours." Stéphane Moulin considère ce groupe comme "une base" mais espère qu'il y aura "d'autres choix avec des arrivées" cet été. 

"Ça fait plaisir de voir un match en vrai", retrouvailles pour les supporters


Retrouvailles avec les terrains de football, le sport "en vrai" mais aussi avec leur équipe du SM Caen. Les supporters présents au Stade Commandant Hébert de Deauville avaient vraiment envie de tourner la page de la saison passée. "Quand on voit le nouveau coach qui vient d'arriver, on ne peut que avoir bon espoir," affirme Kevin venu soutenir les Caennais. Le nouvel entraîneur a la cote chez les supporters qui sont surtout venus voir ce que Stéphane Moulin allait mettre en place. "Ça va très vite par rapport à avant," analyse Maxime au bord du terrain, "dans le système de jeu, c'est intéressant." Pour Thibault de toute façon, "ça ne peut que être mieux" que l'année dernière. 

Le vrai test sera la reprise du Championnat de Ligue 2. Le Stade Malherbe commencera la saison face à Rodez le 24 juillet.


Dernière édition par Seube82 le Dim 4 Juil 2021 - 14:31, édité 1 fois

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1091
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par Seube82 Dim 4 Juil 2021 - 14:31

SM Caen. Stéphane Moulin : « J’espère que j’aurais d’autres choix avec des arrivées »

Après la victoire du SM Caen (2-0) lors de son premier match amical face à Beauvais (N2), Stéphane Moulin est revenu sur la bonne prestation de ses joueurs, tout en évoquant à plusieurs reprises la nécessité de se renforcer dans les semaines à venir.

Ouest-France par Gaëtan BRIARD.
Publié le 03/07/2021 à 20h52


[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 MjAyMTA3NzI1NzI4MTAyMjZlMTNhMzUwZGM5YzVmOTQwZjY0Zjg?width=1260&focuspoint=55%2C40&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=0a142c260b0b61909a495cee5857323c6d0b6e81d09a2a3cafbfd24bb4a6cd02L’entraîneur caennais Stéphane Moulin a plutôt aimé ce qu’il a vu face à Beauvais. | GUILLAUME MARIE


Après son premier match amical à la tête du SM Caen face à Beauvais (2-0), Stéphane Moulin s’est plutôt montré satisfait de la prestation de ses joueurs à cet instant de la préparation, dans la foulée d’un stage de dix jours à Deauville, exigeant sur le plan physique. 


« Ce qui m’a plu, c’est la concentration et la volonté d’appliquer tout ce qu’on a travaillé au cours de ce stage et les nouveaux principes de jeu. Les garçons ont envie. 
On ne peut pas leur demander des choses exceptionnelles aujourd’hui, notamment en termes de rythme. Ils ont reçu une telle charge de travail… Ce que je leur avais demandé, c’était d’être à 100 % des moyens qu’ils avaient aujourd’hui. Je pense qu’on n’était pas loin de ça. 
Il y a évidemment des choses à améliorer, mais j’ai vu une équipe qui était peu en difficulté cet après-midi (samedi), pour ne pas dire « pas ». C’est intéressant. Le match résume assez bien le travail qu’ils ont fait sur ces quinze premiers jours. Ils vont avoir besoin de se reposer et la difficulté va s’élever par rapport aux adversaires que l’on va affronter. »


« Ce club veut retrouver son lustre d’antan, mais on part de loin quand même »



Ce sera le cas dès mercredi prochain (18 h) face à Guingamp, du côté d’Avranches. En attendant, l’entraîneur normand est revenu sur ce premier match aux enseignements limités, mais précieux dans son analyse d’un groupe qu’il continue de découvrir. 


« C’est toujours intéressant de pouvoir s’étalonner. Même si c’était une équipe de National 2, elle travaille bien, n’a d’amateur que le nom et était forcément déterminée face à une équipe de Ligue 2. On a réussi à avoir une certaine emprise sur le jeu et sur le match, c’était encore plus visible en deuxième mi-temps. Je ne vais pas dire que je sais tout, mais je pense qu’on a fait un bel état des lieux de la situation. »


Il débouche naturellement sur des besoins précis et les priorités du coach caennais se portent sur un défenseur central et un milieu défensif, dans l’idéal avant la reprise de la Ligue 2 le 24 juillet. 


« On a ciblé les secteurs de jeu où on doit se renforcer. 
Pas parce que certains n’ont pas le niveau, mais parce qu’il faut renforcer l’équipe si on veut être plus performants que la saison dernière. Elle a des qualités et des lacunes. À nous de trouver les garçons qui vont nous permettre d’amener une plus-value à l’équipe. 
Ce qui m’importe, c’est de bien analyser la qualité individuelle de l’effectif, comment les uns et les autres peuvent s’articuler. Avec les joueurs que j’ai aujourd’hui, il y a une base. Mais j’espère que j’aurai d’autres choix avec des arrivées. 
J’insiste un peu là-dessus parce que c’est important. Il ne faut pas oublier ce qu’il s’est passé la saison dernière. 
On va aussi essayer d’apporter quelque chose à ce groupe, mais avec beaucoup d’humilité. On a notre part de responsabilité et de travail, mais on ne va pas tout transformer non plus. 
C’est un club qui veut retrouver son lustre d’antan. On va essayer d’y participer, mais on part de loin quand même. À nous de convaincre ceux qui peuvent nous apporter quelque chose de rester, mais aussi de nous rejoindre. »

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1091
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par Seube82 Dim 4 Juil 2021 - 14:36

SM Caen : gardiens et latéraux, entre abondance et pénurie

Au poste de gardien, trois hommes (Riou, Péan, Clementia) vont se disputer la place de titulaire dans les buts du SM Caen pour la prochaine saison de Ligue 2. L’éventail de possibilités est beaucoup plus réduit au poste de latéral pour Stéphane Moulin, qui désire installer son équipe en 4-2-3-1. Explications.


[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 MjAyMTA3ZTkyMWUxZDAyNDA5ZTZiNmZkOWNjZTI0MGFkNjFlMTU?width=1260&focuspoint=57%2C42&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=4909c5946edc7b43aed37b69235b5d50a410fb2ac95160462cb63244c70f3b60Quelle place aura Yannis Clementia dans la hiérarchie des gardiens ? | GUILLAUME MARIE

Trois gardiens sur la même ligne

Une mi-temps pour Rémy Riou, une autre pour Yannis Clementia, sous les yeux d’un Sullivan Péan resté en tribunes après avoir mis les gants face à Deauville en milieu de semaine. Jusque-là, Stéphane Moulin a choisi de ne pas choisir et d’observer au poste de gardien. 
« On verra au fil du temps mais rien n’est figé. Je fais confiance à ce que je vois et ce que je ressens. Je ne veux pas arriver en disant que l’équipe est faite. Pour moi, ce qu’un joueur démontre chaque jour à l’entraînement compte beaucoup. Les meilleurs joueront. »


À un poste qui a fait débat la saison passée, l’entraîneur caennais sera tenu d’établir une hiérarchie dans les quinze jours à venir. 
« Rémy Riou, je le connais relativement bien. Yannis Clementia est un peu plus novice dans le métier parce qu’il n’a pas eu la chance de disputer beaucoup de matches. Sullivan Péan a été la révélation de la fin de saison. Je préfère avoir trois bons gardiens et faire des choix, en concertation avec Eddy Costil . C’est mon métier. Abondance de biens ne nuit pas. » 
À l’arrivée, il y aura tout de même deux déçus.


Latéraux, une question centrale


Aloys Fouda et Yoël Armougom : voici les deux seuls latéraux de formation que le SM Caen compte aujourd’hui dans son effectif. 
« On a un petit souci actuellement sur ce poste, appuie Stéphane Moulin. Hugo Vandermersch (blessé) n’est pas près de revenir et on n’a que deux latéraux de métier . C’est pour cela que je fais travailler Brahim (Traoré) en tant que latéral droit. Je suis convaincu que ce n’est pas sa place, mais qu’avec certains principes, il peut nous amener quelque chose. »


Malgré la pénurie, ce profil ne fait pas partie des deux premières recrues souhaitées par le coach caennais. 
« Si on a la possibilité, on se renforcera aussi à ce poste. Mais on ne fera que ce qu’on peut faire, je le sais. »


Un système appelé à durer ?


La saison dernière, Stéphane Moulin avait retrouvé des couleurs avec le SCO d’Angers en passant en 4-2-3-1. C’est dans ce système que Caen a évolué hier. 
« Comme je ne suis figé sur rien, si je m’aperçois que ce n’est pas le bon chemin, on en prendra un autre. Mais j’ai envie qu’on travaille comme ça, de par les caractéristiques des joueurs qui composent l’effectif pour le moment. »


Jusque-là, cela fait le bonheur d’Alexandre Mendy : « On sait ce qu’il veut. Il y a beaucoup plus de soutien pour l’attaquant, c’est déjà une bonne chose ».

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1091
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par Seube82 Mar 6 Juil 2021 - 19:47

SM Caen : pour Steve Shamal, il est enfin l’heure de se montrer

Recruté blessé en octobre dernier, Steve Shamal plaît à Stéphane Moulin. Le milieu offensif de 25 ans a joué ses premières minutes avec Malherbe, puis s’est livré sur son parcours, son potentiel et ses failles.

Ouest-France par Gaëtan BRIARD.
Publié le 05/07/2021 à 22h47

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 MjAyMTA3MzcxM2JkM2VjNTQwMTQ4ZWY0MDAxYTRjNDQxMzU3Mjk?width=1260&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=a10fd2b940761966185f259fb1501e1db529586eb089bdd14b92eb487f6db9b0
Steve Shamal a joué ses premières minutes sous le maillot du SM Caen, samedi. | GUILLAUME MARIE



Il n’a joué que 23 minutes, mais c’est déjà un petit événement pour lui comme pour le SM Caen. Recruté blessé en octobre dernier, Steve Shamal a entamé, samedi, son histoire avec le Stade Malherbe en évoluant pour la première fois sous ses couleurs.



Même en match amical face à un pensionnaire de National 2, le plaisir était décuplé. « Cela m’a fait très plaisir après ma longue blessure, souriait le joueur de 25 ans. Les ligaments croisés, ce n’est jamais facile, il faut beaucoup de temps. J’ai mangé mon pain noir la saison dernière, je suis fier de faire mon retour. Maintenant, ce n’est que du bonheur. »

« J’ai 25 ans, je n’ai plus de temps à perdre »


Le milieu de terrain offensif avait tapé dans l’œil du club normand quand il évoluait encore à Boulogne-sur-Mer, en National. Il est aussi apprécié de Stéphane Moulin jusque-là, pour ses qualités de percussion et sa créativité balle au pied. « C’est un joueur que j’ai découvert, raconte l’entraîneur caennais. Cela fait quinze mois qu’il n’a pas joué en compétition, c’est beaucoup. Il ne peut pas avoir le rythme, mais il a des qualités intéressantes. Il a fait bonne impression au cours du stage. Il est très investi. Cela peut être une bonne surprise. »

En l’absence de Benjamin Jeannot, Steve Shamal a évolué en n°10 face à Beauvais, mais son poste de prédilection se situe bien sur un côté. « Je suis beaucoup dans la demande, j’aime jouer dans les petits espaces et percuter, c’est ça mon style de jeu. » Après une longue rééducation, il est l’heure de prouver. « Mon dernier match, c’était le 8 mars 2020 avec Boulogne-sur-Mer. Je suis impatient. Mon but, c’est de jouer, d’apporter peut-être à l’équipe ce qui a manqué la saison dernière. Aujourd’hui, je me sens très bien. J’ai juste un rythme à prendre en match et des affinités à trouver. J’ai le temps de la préparation pour montrer ce que je vaux. »



Aux yeux du natif d’Ivry-sur-Seine, il est aussi temps de rendre la monnaie de la pièce à un club qui avait eu un joli geste envers lui. « Je devais signer début juillet à Caen, mais cela a traîné, rembobine l’intéressé. Derrière, je me fais les croisés. Yohann (Eudeline) m’a dit qu’il ne me lâcherait pas. Les nouveaux dirigeants ont validé ce choix. Ils m’ont accordé beaucoup de confiance. Maintenant, c’est à moi de leur redonner sur le terrain. »

Le garçon a du talent mais admet « certaines lacunes » sur lesquelles il est en train de travailler. « Cet été, j’ai beaucoup bossé sur mon corps. J’ai envie de faire attention à moi et de ne plus revivre ça. Tous mes coaches, de ma formation aux Girondins de Bordeaux jusqu’à mon dernier à Boulogne, m’ont dit : « Steve, tu dois être en Ligue 1 un jour ». J’ai envie de le montrer, de m’affirmer pour jouer dans cette équipe. J’ai 25 ans, je ne suis pas quelqu’un d’hautain, mais je n’ai plus de temps à perdre. Au bout de deux semaines à Boulogne, Laurent Guyot m’avait convoqué dans son bureau pour me dire : « Quand je te vois en match, je me dis que tu n’as rien à faire avec nous. Quand je te vois à l’entraînement, je comprends un peu pourquoi tu es ici. Maintenant, tu dois bosser. » J’ai toujours eu des facilités et je restais sur mes acquis. »



Steve Shamal conjugue cette phrase au passé. On a envie de voir ce que cela peut donner au présent.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1091
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par Seube82 Mar 6 Juil 2021 - 19:51

SM Caen. Jonathan Rivierez : « Il y a un sentiment de revanche »

Récemment prolongé de deux ans, l’expérimenté ​défenseur central de 32 ans veut oublier la dernière saison galère de Malherbe (17e de Ligue 2), et est désormais impatient de débuter un nouveau cycle avec Stéphane Moulin.


Ouest-France par Quentin ROUILLÉ.
Publié le 06/07/2021 à 15h40

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 MjAyMTA3Mjc4MjhiM2VmMjVlMzFjNWU1MmQ0ZWM0MzI0OTIxMGI?width=1260&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=efffb1a28bc6fcac37418b3ce02a4637534e4bc1e00d4b9b32bc4fff3738fd35
Au sein d’un effectif très largement composé de jeunes joueurs, le défenseur Jonathan Rivierez (32 ans) espère apporter son expérience. | GUILLAUME MARIE


La préparation du SM Caen pour la prochaine saison


Le groupe n’a pas trop changé. Tout le monde se connaît, ça se passe bien. On a bien travaillé ces dernières semaines. On s’apprête à commencer les intensités, avec davantage d’efforts réalisés pendant les matchs.

Le groupe est jeune, mais compétitif. Il y a tout ce qu’il faut pour bien faire. Chacun doit prendre ses marques le plus vite possible pour être compétitif dès la reprise. Une saison de Ligue 2 est toujours longue et compliquée. Les premières journées vont rapidement nous montrer ce que l’on peut espérer.


L’arrivée de Stéphane Moulin

Sur ces premières semaines, on apprend surtout à se connaître, mais on voit tout de suite que c’est quelqu’un qui connaît le métier. C’est un coach qui est apprécié, qui arrive à souder le grouper. La première impression est très bonne, et tout le monde est content qu’il soit ici.

Il apporte de nouvelles idées et une philosophie de jeu. Il insiste vraiment sur la sécurité défensive, sur le fait de prendre moins de buts, mais aussi sur l’intensité et les courses collectives. Je crois que ça s’est déjà vu contre Beauvais (N2, victoire 2-0), et ça ne peut que s’améliorer, je n’ai pas de doutes là-dessus.

Apporter son expérience auprès des jeunes

J’ai déjà vécu des choses dans ma carrière, que ce soit ailleurs (il a joué à Niort, Lille, Le Havre et Metz) ou ici, et j’ai envie d’apporter mon expérience. C’est mon rôle, et celui des joueurs les plus âgés. Ce groupe est très jeune, mais je sens des joueurs à l’écoute, avec l’envie d’apprendre et de progresser. C’est une bonne chose, et j’espère que ça va nous emmener loin.

À titre personnel, je pense qu’il nous faut encore davantage d’expérience. Mais il est possible que des joueurs se révèlent lors de la présaison, et si le coach juge que cette jeunesse est une force majeure pour l’équipe, alors pourquoi ne pas continuer là-dessus…


Sa prolongation de contrat

J’avais envie de rester, mais ça ne dépendait pas que de moi. Si on n’est pas souhaité dans un club, rien ne sert de rester. Mais je suis encore là, le coach a validé, et je suis content de faire partie de ce nouveau cycle qui démarre après deux années galères. C’est une grosse marque de confiance, que j’ai envie de rendre.

Lorsqu’on vit une saison difficile, il y a forcément un sentiment de revanche. Je ne veux pas revivre ça. C’est pour ça que je me dois d’être meilleur que la saison dernière. Même si j’ai 32 ans, je dois encore progresser, faire ma place et de prouver ma valeur au coach.

Le capitanat

Avoir le brassard, c’est une responsabilité, car tu représentes le club. Après, si je ne l’ai pas, ça ne changera pas grand-chose. Mon rôle restera exactement le même. Dans ce groupe, je dois, quoiqu’il arrive, apporter mon expérience, et aider au maximum mes coéquipiers. C’est à moi de parler quand il faut, de replacer les joueurs sur le terrain. Avec ou sans le brassard, ce sera pareil.

_________________
"La défaite vient de ce qu'on s'accroche à des solutions inéfficaces" boulet
                    fier
Seube82
Seube82
Modérateur
Modérateur

Messages : 1091
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par FF SMC Ven 9 Juil 2021 - 11:11

DECRYPTAGE. SM Caen : ce que dit le rapport de la DNCG sur les comptes du club


​La direction nationale du contrôle de gestion a rendu son rapport sur les comptes des clubs pros pour la saison 2019-2020. Le SM Caen avait pu équilibrer son budget, mais les recettes étaient loin de compenser un niveau de charges extrêmement élevé, provoquant un déficit hors transferts supérieur à 11 millions d’euros. Cet été, le club affiche un déficit semblable. Sans apport direct de capital, ni baisse drastique des charges, Malherbe courait à sa perte.

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Captur13

Ouest-France Guillaume LAINÉ.Publié le 09/07/2021 à 06h00


Comme chaque année, la direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) a rendu cette semaine le rapport des comptes des clubs pros pour la saison 2019-2020.

Concernant le SM Caen, cela renvoie à la première saison de la relégation en Ligue 2, passée sous le mandat de Fabrice Clément. Juste avant le rachat du club par le fonds d’investissement américain Oaktree et Pierre-Antoine Capton, qui a été effectif en septembre 2020.

Un budget à l’équilibre, mais...


Il n’y a pas de réelle surprise sur la publication des chiffres à la clôture des comptes au 30 juin 2020. En tout cas, rien de surprenant par rapport à l’analyse qui avait été faite dans nos colonnes sur la situation financière très difficile du club normand, à l’origine notamment du changement de propriétaires.
Le déficit budgétaire sur cette saison, marquée par l’irruption du Covid et l’arrêt des compétitions en mars, est minime (inférieur à 100 000 euros). Mais boucler le budget de cette saison en question n’avait jamais été un motif d’inquiétude.
LIRE AUSSI. Vincent Catherine : « Le déficit sera purgé, nous avons les reins solides »
Les ventes de joueurs effectuées à l’été 2019, au moment de la relégation en Ligue 2 (Samba, Djiku, Fajr, Crivelli, Ninga et à un degré moindre Gradit) avaient permis de provisionner près de 10 millions d’euros sur les comptes. Et de quasiment compenser le déficit structurel (opérations avant transferts) qui s’élevait à un peu plus de 11 millions d’euros.

Des « résultats exceptionnels », à hauteur de 1 million d’euros, permettaient aussi au SM Caen de retomber à l’équilibre.

Sans transferts, et avec un tel niveau de charges, point de salut


Pour Malherbe, ce sont les projections qui étaient alarmantes. Sans remontée immédiate en Ligue 1, la balance économique était impossible à tenir, compte tenu d’un niveau de charges extrêmement élevé : au 30 juin 2020, elles s’élevaient à 26 millions d’euros ! Dont 15 millions sur les charges de personnel (essentiellement l’effectif pro), soit autant que toutes les recettes du club…


Parmi ces 15 millions de recettes, 9 millions provenaient des droits TV : un montant exceptionnellement élevé pour un club de L2, qui s’explique surtout par les aides à la relégation, importantes la première année de la descente, puis dégressive ensuite.

Pour tenir son budget 2019-2020, à noter que Malherbe a aussi pu bénéficier des aides d’État liées au Covid, notamment le recours massif au chômage partiel à partir du mois de mars 2020.
Mais avec de telles charges, et un réservoir de joueurs « bankable » asséché (le SM Caen a vendu pour 0 € l’été dernier), donc l’impossibilité de compenser son déficit structurel par des transferts, le club normand filait droit dans le mur à courte échéance.
Ces chiffres expliquent pourquoi la DNCG avait encadré la masse salariale du club la saison dernière. Et pourquoi les nouveaux propriétaires se sont lancés dans une vaste opération de réduction des coûts (dont un PSE), au sein d’une structure qui n’avait pas baissé en 2019-2020 un train de vie digne d’un club de milieu de tableau de Ligue 1, malgré la relégation.

Un déficit structurel semblable cet été, compensé par les actionnaires


Cet été, selon nos informations, le déficit structurel (hors transferts) du club est quasiment identique à celui de l’année dernière, compris entre 10 et 12 millions d’euros.
Comment, alors, les nouveaux dirigeants ont-ils pu passer la DNCG sans se faire épingler ? Car ils ont garanti l’équivalent de cette somme, en apport de fonds propres et en transferts. Mais la somme provisionnée sur les mutations de joueurs ne serait pas supérieure à 3 millions d’euros. L’apport direct des nouveaux actionnaires serait donc conséquent…

Dans le budget 2021-2022, la direction caennaise a également tablé sur une baisse des charges, déjà effective en partie, mais qui va se poursuivre. Notamment en continuant à se séparer de certains joueurs pros, au sein d’un effectif qui compte encore une trentaine d’éléments.

_________________
Cliquez pour le réglement du jeu des pronos


"La science, mon garçon, est faite d'erreurs, mais d'erreurs qu'il est bon de commettre, car elles mènent peu à peu à la vérité."
Jules Verne - 1864 : Voyage au centre de la terre.

Aidez le forum !!!
FF SMC
FF SMC
Membre fondateur
Membre fondateur

Messages : 2495
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 43
Localisation : A 288km de d'Ornano, Amboise (37)

https://www.smcaen1913.com

Revenir en haut Aller en bas

[2021/2022] Revue de Presse - Page 2 Empty Re: [2021/2022] Revue de Presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum