[2018/2019]Revue de presse

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par Narval' le Jeu 20 Sep 2018 - 16:30

J’hallucine devant la lourdeur des sanctions !! Cette commission me dégoûte de plus en plus.

Narval'
Ligue Europa

Messages : 7975
Date d'inscription : 07/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par rossi le Ven 21 Sep 2018 - 9:28

L'attaquant de Caen Enzo Crivelli est incertain pour le déplacement à Saint-Etienne en Ligue 1, samedi (20h00), a annoncé l'entraîneur du club normand, Fabien Mercadal. Touché à l'ischio, le joueur passera un test ce vendredi soir selon Ouest France. Auteur d'un bon début de saison, il a déjà marqué deux buts, et presque égalé son total de l'an dernier (trois buts). 

_________________
Un sage qui se dispute avec un imbécile ne récolte que de la fatigue
rossi
rossi
Division supérieur régionale
Division supérieur régionale

Messages : 962
Date d'inscription : 21/07/2012
Age : 57
Localisation : lisieux

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Ven 21 Sep 2018 - 10:25

L'ex président du SM Caen Jean François Fortin fait appel de sa condamnation

Jeudi 20 septembre 2018 à 18:17Par Olivier DucFrance Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

L'ancien président du Stade Malherbe de Caen, Jean François Fortin a décidé de faire appel de sa condamnation à quinze mois de prison avec sursis et à 15.000 euros d'amende pour corruption passive. Un procès en appel aura donc lieu l'an prochain.
[2018/2019]Revue de presse - Page 4 870x489_maxsportsworldtwo597888
L'ancien président du SM Caen Jean François Fortin © Maxppp - Antoine SOUBIGOU
 
Caen, France

Une semaine après sa condamnation par le tribunal correctionnel de Paris, Jean François Fortin a décidé de faire appel dans l'affaire dite des soupçons de matchs arrangés de Ligue 2, ont expliqué ses avocats dans un communiqué envoyé à la presse

"Monsieur Jean-François FORTIN a pris connaissance avec une profonde incompréhension et tristesse de sa condamnation par le Tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire qui est toujours dite « des matchs truqués de Ligue 2 », alors qu’il est établi depuis longtemps qu’aucun match ne l’a été.
Monsieur Jean-François FORTIN ne peut pas accepter d’être condamné pour corruption par une décision qui reconnaît dans le même temps qu’il n’a jamais donné la moindre consigne en ce sens à quiconque.
Il a donc décidé d’interjeter appel de cette décision."
L'ancien président du Stade Malherbe de Caen , Jean-François Fortin a été condamné à quinze mois de prison avec sursis, à 15.000 euros d'amende et à quatre ans d'interdiction d'administrer un club professionnel.
Ce procès en appel ne pourra pas se tenir "avant six mois à un an" estiment les conseils de Jean-François Fortin.

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Ven 21 Sep 2018 - 11:29

Ligue 1. Comment la vidéo aide le SM Caen à se préparer


[2018/2019]Revue de presse - Page 4 28870be7bd9ae8dcdfba41fa183a767a-ligue-1-comment-la-video-aide-le-sm-caen-se-preparer

Pour Michel Audrain, Hervé Sekli, Fabien Mercadal et Pierre-Alain Montecer (de gauche à droite), les échanges sont permanents dans « l’open space » aménagé par le nouveau staff. | GUILLAUME LAINÉ

Guillaume LAINÉ
Modifié le 21/09/2018 à 10h57
Publié le 20/09/2018 à 19h06


Le nouveau staff du SM Caen travaille énormément avec l’appui de la vidéo, un support dont il est particulièrement friand. Rencontre avec son analyste Pierre-Alain Montecer, un jeune Nordiste recruté début août par le coach Fabien Mercadal.

Toute la semaine, du matin au soir et parfois du soir au matin, Pierre-Alain Montecer est collé à son écran d’ordinateur. Ce Nordiste de 29 ans est le membre « caché » du staff de Fabien Mercadal.
L’analyste vidéo du SMC décortique les matches de Malherbe et de ses adversaires, comme il l’a fait durant deux ans pour le compte d’Alain Casanova puis Eric Sikora au RC Lens. « J’avais croisé Fabien en L2, il m’a appelé début août pour me proposer le poste, et j’ai foncé tout de suite, sourit-il. La L1, c’est une opportunité énorme, je continue mon apprentissage ! »
Dans « l’open space » qui sert de bureau au nouveau staff, spécialement aménagé à l’intérieur du stade d’Ornano, Montecer échange en permanence avec Mercadal, son adjoint Michel Audrain, l’entraîneur des gardiens Hervé Sekli, les deux préparateurs physiques Christophe Manouvrier et Jean-Marc Branger.

Dévoreurs d’images

Tous sont férus de travail sur vidéo, et les débats avec l’appui des images sont nourris. « On parle souvent de la vidéo comme d’un instrument pour disséquer l’adversaire, mais cela nous permet aussi d’améliorer notre projet de jeu, résume Fabien Mercadal. Illustrer par la vidéo le placement d’un joueur, par exemple, permet de gagner un temps fou sur le terrain, surtout avec les nouvelles générations qui ont grandi sur les écrans. On sollicite énormément Pierre-Alain, on regarde aussi beaucoup de matches partout, et quand quelque chose nous plaît, on fait couper la séquence, on en discute… »
Malherbe joue à Saint-Etienne ce samedi, et Mercadal réclamera encore à ses joueurs beaucoup d’intensité dans le jeu.
La vidéo lui permet de valoriser cette exigence, et la prestation fournie contre Lyon servira d’exemple utile à rappeler. Peut-être le coach utilisera-t-il aussi quelques images des matches de l’OL et Liverpool, modèles en la matière cette semaine en Ligue des champions…

Des séances vidéo quasi quotidiennes

Pas question non plus d’oublier le moindre détail concernant le jeu de l’adversaire. Depuis une grosse semaine, Pierre-Alain Montecer travaille sur les Verts, pour décortiquer points forts et points faibles.
Il a visionné leurs matches contre Amiens (0-0) et Guingamp (2-1) à Geoffroy-Guichard. Il en a tiré un montage d’une dizaine de minutes, qui a été présenté aux joueurs ce jeudi. « On utilise des formats courts, sur des thèmes bien précis, pour éviter aussi de les lasser. »
Il faut dire qu’entre le débrief du match de Lyon mardi, la présentation de l’adversaire ce jeudi, une séquence dédiée aux coups de pied arrêtés prévue ce vendredi matin, avant la mise en pratique à l’entraînement, ou le briefing de samedi matin à leur hôtel stéphanois, les acteurs ne manquent pas d’images. « Certains joueurs ont aussi des demandes individuelles, comme Oniangué, Ninga ou Djiku qui aiment bien avoir un retour vidéo de leurs matches et une clé USB avec ses adversaires du week-end. » Suspendu, le défenseur n’en aura pas besoin cette fois…
Tout ce travail invisible, très en vogue, doit servir à « minimiser l’incertitude » dans un sport où il est impossible de tout maîtriser. Voire à rassurer les joueurs « en tentant par l’image de leur montrer qu’il existe des solutions ».
Pour le staff, la satisfaction est forcément grande, quand un domaine précis travaillé en amont, sur la vidéo puis à l’entraînement, permet de marquer en compétition.

Le 2e but contre Lyon ne doit rien au hasard

Cela a été le cas samedi dernier contre Lyon (2-2), sur le coup franc de Fajr tiré rentrant au premier poteau pour la tête d’Oniangué, qui arrivait lancé. « On avait vu une faille de ce côté-là et travaillé deux zones bien précises, avec Oniangué chargé de rentrer dans l’une de ces zones, sourit Pierre-Alain Montecer. Après, il y a la qualité du frappeur qui rentre aussi en ligne de compte. »
À la mi-temps du match face à l’OL, Mercadal avait demandé d’insister. À l’appui, de nouvelles images que son analyste vidéo, descendu des tribunes, lui avait apportées. « Pendant chaque match, je procède à un « codage » avec un logiciel spécifique qui me permet de séquencer le match sur les pertes de balle, les transitions, les déplacements des joueurs, le marquage sur coups de pied arrêtés, etc., détaille Montecer. Cela fait gagner du temps sur le débriefing d’après-match, et permet aussi d’appuyer le discours du coach à la mi-temps, à travers une ou deux séquences flagrantes. »
Aujourd’hui plus que jamais, le foot se joue aussi sur les écrans.
https://www.ouest-france.fr/sport/football/sm-caen/ligue-1-comment-la-video-aide-le-sm-caen-se-preparer-5977152

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Dim 23 Sep 2018 - 12:34

Gilles Sergent : « je pense qu’on a fait une immense connerie quand on a assis les supporters »
[2018/2019]Revue de presse - Page 4 WAMsergent-650x363
Le nouveau président du Stade Malherbe Caen a accepté de nous recevoir , il s’est livré sur la passation de pouvoir avec Jean François Fortin, le mercato et surtout l’avenir du club.
 
Gilles Sergent, depuis le 17 mai dernier vous êtes président du Stade Malherbe Caen. Vous êtes au club depuis 2000, et pourtant on vous connaît assez peu. Comment pourriez-vous vous présenter ?
Le fait que je ne sois pas hyper visible auprès des fans est assez logique puisque au sein du directoire c’est le président qui agit et s’exprime, et c’est très bien comme ça. Après avoir été des années membre du directoire dans un trio Michel Besneville, Jean-François Fortin et moi, il y a quatre ans j’ai démissionné du directoire et suis resté président du conseil de surveillance avec les 12 ou 13 actionnaires, qui détiennent 80% du capital à égalité. C’est une vraie volonté contrairement à d’autres clubs qu’il n’y ait pas d’actionnaire prépondérant : il y a une forme d’égalité. Mais pour revenir à votre question, je suis un Ch’ti d’origine mais normand depuis très longtemps ! Je suis arrivé en Normandie à peu près à l’époque de Caen-Saragosse (rire), j’ai aussi souvenir d’un Caen-Le Havre dans les tôles ou j’étais si mal placé que je n’ai pas vu grand-chose du match, mais je me souviendrais du bruit et de l’ambiance toute ma vie. Enfin, je suis un entrepreneur et aussi j’ai été le DG de Guy Chambily : c’est surtout comme ça que je suis arrivé au Stade Malherbe en-dehors de ma passion pour le football.
 
Difficile de faire cette interview sans aborder l’épisode de la passation de pouvoir, qui a fait couler beaucoup d’encre. On a parlé de « putsch » alors que la passation s’est finalement faite dans les règles, comment l’avez-vous vécu ?
La façon dont cela a été orchestré sur les réseaux sociaux et via certains médias m’a laissé un énorme sentiment d’injustice. (Silence) C’est injuste, et tout a été fait pour « complexifier » une situation qui ne l’était pas, et en plus ça ne ressemble pas au Stade Malherbe. Je trouve ça dommage vis-à-vis de nous, et aussi vis-à-vis de Jean-François (Fortin). Combien de présidents ont eu une telle longévité à ce niveau ? Je trouve dommage que cela se soit passé comme ça. Mais pour les supporters, les salariés du club et pour le club, il était important que l’institution Stade Malherbe soit respectée.
Aujourd’hui ce qui m’intéresse c’est le présent et le futur. On a bossé d’arrache-pied pendant 3 mois et on est heureux d’être à 5 au directoire, de s’être reparti les rôles en fonction des compétences et des disponibilités. Je ne l’aurais pas fait tout seul.
 
Comment avez-vous vécu l’élan de soutien au président Fortin ?
Jean-François le mérite amplement. Rendez-vous compte, une présidence de 18 ans ! Vous remarquerez que lors du dernier match de la saison dernière contre le PSG je ne suis pas allé sur la pelouse : j’ai laissé Jean-François y aller avant et après match, voir les joueurs. Je trouve très bien que le public lui ait fait honneur, et j’ai envie de dire c’est le minimum pour ce qu’il a fait, et bénévolement en plus ! Il n’a jamais touché ni rémunération, ni indemnités comme c’est le cas dans de nombreux club de foot amateurs ou professionnels, on l’oublie trop souvent. C’était le cas hier au SM Caen et c’est encore le cas aujourd’hui.
 
A plusieurs reprises vous aviez expliqué ne pas avoir choisi le timing dans l’épisode de la passation de pouvoir, comment réorganise-t-on un club en si peu de temps ?
D’abord nous étions 5 au directoire, et puis le fait d’être impliqué dans la gouvernance du club depuis 18 ans ça fait des points d’entrée. Et puis il y a des équipes de qualité au club sur qui on a pu s’appuyer. On a additionné nos connaissances du monde du football et nos réseaux pour vite se fixer une ligne de conduite et choisir un cadre stratégique. Il fallait aller vite. Je ne vous cache pas qu’il y a eu des doutes, le choix du coach n’a pas été si facile que ça, même si Fabien (Mercadal) a été une évidence on se pose toujours des questions. Le mercato a été riche et aussi difficile : quand un joueur américain, d’origine polonaise, jouant à Chelsea, doit venir à Caen après un travail remarquable d’Alain Caveglia et ne vient pas, et bien vous prenez un coup sur la tête. Mais quand je vois le défenseur central qu’on a recruté derrière, quand je vois ce qu’il apporte sur et en-dehors du terrain, et bien je me dis que c’est une très bonne chose (rire). C’est clair qu’il a fallu aller vite mais sans jamais perdre de vue l’intérêt du club.
 
Dernièrement Patrice Garande s’est exprimé dans la presse (dans le magazine Foot-Normand) au sujet de joueurs qu’on lui a imposés, comme Peeters ou Crivelli. En aviez-vous connaissance ?
J’avais compris que depuis 1 an il y avait une rupture, entre d’un côté Alain (Caveglia) et Patrice (Garande) qui arrivaient très bien à travailler ensemble et de l’autre la direction générale du club (Xavier Gravelaine). Mais ce n’était pas que le choix des joueurs, c’était aussi entre les composantes internes du club, entre l’équipe pro et le centre de formation ! Ce qui est impensable pour un club avec l’ADN de Caen, un club qui investit 10% de son budget dans la formation. J’avais effectivement une vision de cette rupture mais elle était bien plus profonde que ce que je l’avais imaginé. Cela a été évidemment un axe majeur d’amélioration lorsqu’on a construit la nouvelle équipe : le coach et son staff, des gens avec une vraie sensibilité, tout comme le choix du directeur du centre de formation.
 
[2018/2019]Revue de presse - Page 4 20180919_111946-1-529x500
On se pose toujours la question de savoir si un club de foot est une entreprise comme les autres, selon vous est-ce le cas ?
C’est un thème assez classique que celui de l’association du coaching avec le monde l’entreprise mais je crois que votre question est plus large que cela. Il y a évidemment des similitudes et des divergences entre ces deux mondes, mais une entreprise classique n’est pas soumise à la même pression médiatique qu’un club de football professionnel. Quand on voit l’importance des réseaux sociaux et la pression des résultats, on sait très bien qu’un club sportif vit dans la pression du court terme. Une entreprise classique a plus de liberté de ce point de vue, mais surtout, à la différence du football, le monde de l’entreprise est moins sujet au paramètre « hasard » comme un fait de jeu, une décision arbitrale (rire), la VAR ou autre… pendant le match face à l’olympique Lyonnais j’étais assis à côté de Jean-Michel Aulas, et je peux vous assurer qu’on n’a pas vu le même match ! (rire) Mais c’est normal, difficile d’être objectif avec le paramètre passion. Enfin, oui, le Stade Malherbe est une entreprise : il y a la face visible de l’iceberg, avec le sportif mais il y a 170 salariés autour et ça il ne faut pas le perdre de vue.
Il y a donc un paramètre rentabilité ?
Moi, en tant que chef d’entreprise, je préfère parler de pérennité, parce que dans le fond c’est ça qui est important : la rentabilité elle ne sert qu’à ça ! Je n’ai pas envie que le Stade Malherbe connaisse ce qu’a vécu le Mans. Ce serait le pire du pire, car il ne faut pas perdre de vue que cela peut arriver. Mon rêve de président c’est de pérenniser le club en Ligue 1, et en cela le Stade Malherbe club et le Stade Malherbe entreprise sont forcément liés.
 
Le mercato s’est terminé avec le départ de nombreux cadres mais aussi avec l’arrivée de joueurs d’expérience : Fajr, Oniangue, Baysse, Beauvue, etc. Etait-ce une volonté de miser sur des joueurs revanchards cette saison ?
C’était inscrit dans le marbre le départ de tous ces cadres, on en avait parlé en fin de saison avec Patrice et on savait qu’on allait aborder ce mercato dans cette situation. Mais oui, c’était une volonté de miser sur des joueurs motivés et qui avaient envie de venir à Malherbe. Prenez Fabien Mercadal, il voulait venir, c’était une progression pour lui. On aurait pu prendre un entraîneur plus « connu » mais est-ce que c’était intéressant pour le club ? Je ne pense pas. Fayçal c’est un retour à la maison, il a un vrai cœur rouge et bleu, et puis il a bien grandi (rire) ! Son début de saison le démontre, il est présent et performant, y compris dans le registre défensif. Prince, c’est aussi une belle histoire, c’est surtout un vrai capitaine. Paul Baysse, je l’ai accueilli personnellement à son arrivée à l’aéroport de Carpiquet, pour la petite histoire on avait perdu sa valise (rire), je me suis dit ça commence bien ! C’est un vrai monsieur. Claudio c’est aussi une super pioche, Casimir aussi. Tout ça grâce au travail des équipes en amont et à l’analyse des manques de la saison dernière.
 
La nouvelle donne en terme de droits TV à partir de 2020 peut-elle permettre au club de franchir un palier au niveau budget en cas de maintien dans l’élite ?
Bien évidemment, je rappellerais que nos objectifs c’est d’atteindre les 40 millions d’euros de budget sans l’apport des droits télé. Mais l’enjeu le plus important ça va être la répartition de ces droits (rire), ça nous promet de très belles discussions entre présidents de L1 et L2. Car ce qui est en jeu c’est la compétitivité du championnat, et donc une répartition égalitaire serait à mon sens préférable. Si on veut que le PSG, l’OL ou l’OM soient performants en Europe, il faut qu’ils jouent contre des clubs de qualité en championnat. Bien sûr, je ne suis pas certain que les présidents de ces clubs aient le même discours, mais je reste persuadé qu’un club ne peut grandir seul et espérer briller seul, c’est illusoire.
 
En terme de football, quel est votre plus beau souvenir ? Et votre pire souvenir ?
Comme je vous l’ai dit je suis originaire du nord, donc j’ai une sensibilité envers le Racing Club de Lens. J’ai d’ailleurs souvenir d’un match extraordinaire de coupe de France entre Caen et Lens, si mes souvenirs sont exacts ça avait fait 4 à 3 [note de wam : 5 à 4]. Après il y a surtout une saison clé, celle de 2004-2005 entre la finale de coupe de la Ligue, cette deuxième partie de saison de folie, ces victoires à l’extérieur dans un finish de dingue. On avait déjà pris la décision avec les membres du directoire que quoi qu’il arrive, Patrick Remy ne serait pas prolongé. Toute cette émulation autour de la finale, cette ferveur populaire… On perd cette finale, mais malgré tout cela reste un souvenir extraordinaire. Et puis on perd le match à Istres, (silence) c’est difficilement explicable, la douche froide après cette fin de saison complètement folle, on perd presque le match le plus facile. On descend, en parallèle Franck (Dumas) refuse de devenir coach…voilà c’est aussi ça le football. Des émotions, positives ou négatives mais au moins on se sent vivre.
J’ai aussi des souvenirs de ma première année au club avec Guy Chambily président… (silence) Certains parlent d’une relation père-fils entre Guy Chambily et moi et c’est clair que j’ai beaucoup appris. A l’époque, on nous dit partout qu’on avait fait un recrutement de folie, et au final on se sauve à la dernière journée [ndw : l’avant-dernière] contre Angers 4-0. On finit 17ème (silence), croyez-moi c’est très constructeur d’un point de vue personnel et surtout ça prouve que mettre l’argent sur la table ne fait pas tout.
 
On en parle de plus en plus, l’ouverture du capital aux supporters c’est pour quand et qu’est-ce que ça va apporter ?
C’est effectivement un des axes sur lesquels on travaille, pour asseoir l’assise financière du club. Cela passera aussi par les partenaires avec l’ouverture du « groupe des 50 » : on essaiera un « groupe des 100 ». Mais surtout on ne veut pas se précipiter, on va aller voir ce qui s’est passé du côté de Guingamp, on va voir ce qui a marché et pourquoi, puis essayer de voir si c’est adaptable sur le territoire normand. On n’est pas pressé, on avance dans la réflexion. Et on le lancera quand on sera sûrs.
 
Gilles, où en est le projet de statue de Nicolas Seube ?
Je vais vous dire je n’y suis pas favorable. Parce que j’associe à statue l’idée de fin de carrière, or Nicolas n’en est qu’au début. Je ne sais pas comment son histoire future va s’écrire, mais aujourd’hui je n’ai que des échos positifs et j’ai énormément de respect pour tout ce qu’il a apporté au club, aussi bien en tant que joueur qu’en tant qu’homme. Je ne peux qu’espérer que son histoire d’amour avec le SM Caen ne fait que commencer (rire).
 
On parle de plus en plus du retour des tribunes « debout » dans les stades, d’Ornano sera-t-il concerné ?
Alors là je vais mouiller le maillot pour vous répondre : je pense qu’on a fait une immense connerie quand on a assis les supporters. En plus, c’est du foutage de gueule car je ne vois pas beaucoup de supporters qui sont assis en tribune Borrelli ! Après, en tant que président il faut examiner tous les aspects et notamment celui de la sécurité, évidemment. Donc oui on y pense mais surtout on y travaille. C’est comme les fumigènes, j’ai beau en tant que passionné trouver ça « fun », il n’en reste pas moins que l’an dernier c’est 24 incidents majeurs, donc il faudra trouver d’autres moyens alternatifs pour faire vivre la tribune.
 
Justement, on sait qu’il existe des fumigènes sans chaleur, pensez-vous que le club et les supporters peuvent s’entendre pour faire vivre le stade tout en respectant un cadre de sécurité ?
Je ne suis pas compétent concernant ces engins, mais je vais me renseigner (rire) ! Evidemment, une des premières choses que j’ai faites c’est de rencontrer le MNK, Christophe et son équipe. Je trouve que le club peut être fier d’avoir un groupe comme le MNK, quand on voit l’ambiance contre Lyon, c’était magique. On œuvre pour que le prix des places en populaire reste au même niveau, on est dans les plus bas de France et c’est bien comme ça. Parce qu’on souhaite une arène bien remplie et que le 12ème homme ce n’est pas qu’une expression, c’est une réalité. Fabien le dit, les joueurs le sentent et lorsque l’équipe récupère un ballon haut, le stade pousse et c’est hyper positif. Mais oui, il faut qu’on construise ensemble : bien évidemment le MNK reste indépendant, mais tout cela s’inscrit dans un cadre plus large. Faire évoluer l’ambiance, les buvettes, les animations d’avant-match, le parvis du stade… Le but c’est que le stade soit plein 30 minutes avant le coup d’envoi, pour le faire vivre. C’est un lieu de vie exceptionnel et il faut l’optimiser, c’est comme ça que doit grandir le club.
WAM

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Mar 25 Sep 2018 - 15:12

Football. SM Caen : Saîf Khaoui, talent certain, confirmation attendue

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Cda067fa622c62ff679434f6695a8a44-football-sm-caen-saif-khaoui-talent-certain-confirmation-attendue
Saîf-Eddine Khaoui devrait connaître sa deuxième titularisation sous le maillot caennais mercredi face à Montpellier. | AFP

Gaëtan BRIARD.
Publié le 25/09/2018 à 15h06

Ligue 1. SM Caen - Montpellier, mercredi (19 h). Inspiré avec Troyes, adoubé par Benjamin Nivet, le milieu de terrain tunisien a du talent. Il doit désormais le mettre au service du Stade Malherbe.

« Quand il est arrivé, j’ai tout de suite vu qu’il était très doué. Son pied gauche, c’est une main. Il est très habile, c’est impressionnant. » Quand on lui soumet le nom de Saîf-Eddine Khaoui, Benjamin Nivet regorge de qualificatifs élogieux.
La saison passée, l’ancien numéro 10 caennais (2007-2012) a été l’un des témoins de l’éclosion du milieu de terrain en Ligue 1, sous le maillot de Troyes. Cet été, la cellule de recrutement du Stade Malherbe lui a demandé son avis au moment de se pencher sur le cas de l’international tunisien.


Fabien Mercadal suivait le garçon de 23 ans depuis longtemps, son partenaire dans l’Aube a donné de l’épaisseur à l’impression générale. « Là où il est le plus à l’aise, c’est en 9 et demi, derrière l’attaquant , poursuit Nivet. C’est à ce poste qu’il rayonne. Balle aux pieds, c’est très dur de lui prendre le ballon. Dans nos meilleures périodes, c’est souvent lui qui a été décisif. »



Nivet : « Je suis persuadé que ça va marcher »



Avec l’Estac, Saîf-Eddine Khaoui a mis un joli pied en Ligue 1. Son club est descendu, lui s’est illustré (5 buts et 1 passe décisive en 32 matches). Cela lui a ouvert les portes d’un premier Mondial et offert « un très beau moment » comme titulaire face à la Belgique (2-5), avant un retour à l’Olympique de Marseille.

Sous l’ère Vincent Labrune, à l’été 2016, le club phocéen avait eu le coup de cœur pour le Parisien de naissance, formé à Franconville puis au Tours FC, où sa seule saison pleine de Ligue 2 (3 buts, 4 passes décisives en 27 matches) l’avait propulsé dans un autre monde. « L’année avec Marco Simone m’a fait beaucoup de bien , dit-il aujourd’hui. C’était la saison charnière pour moi, après une blessure. »


Face à Lyon (2-2), d’Ornano a découvert un joueur qui est très ami avec le ballon, mais manque encore de volume. « Sa première sortie était cohérente, en tenant compte du fait qu’il n’avait pas joué depuis longtemps et qu’il découvrait l’équipe , affirme Fabien Mercadal. Il nous amène une belle touche technique. C’est un garçon capable de courir beaucoup et de se mettre au service du collectif. Il doit simplement gagner du rythme. »


Une chose est sûre : Khaoui aura le temps de jeu nécessaire pour se montrer. Il est arrivé en Normandie avec certaines garanties, après avoir envisagé autre chose cet été. « Au début, je voulais rester à Marseille pour m’y imposer , développe-t-il. En constatant que c’était bouché, il fallait aller voir ailleurs. À mon âge, je dois enchaîner les matches. Aujourd’hui, il faut que je confirme, que je fasse une nouvelle saison pleine en étant le plus décisif possible. »

Pour le gaucher, l’ascension passe de nouveau par une formation appelée à jouer le maintien.« Caen, c’est un club pour lui, je suis persuadé que ça va marcher » , lance Benjamin Nivet, 41 ans et toujours sur le pré. Le Tunisien aura sans doute à cœur de lui donner raison.« Je me suis beaucoup inspiré de lui. Après, ça va être compliqué de l’imiter jusqu’à cet âge ! » Malherbe ne lui en demande pas tant.
OF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Ven 28 Sep 2018 - 9:59

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Img_2025
[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Img_2026

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 1 Oct 2018 - 9:46

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Img_2030

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Mar 2 Oct 2018 - 17:51

SM Caen : Khaoui ne jouera pas à Marseille, Diomandé de retour, la quête d'un joker avance

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 9d109523355afcb6debdef5844f29a28-sm-caen-diomande-de-retour-la-quete-d-un-joker-avance
Ismaël Diomandé est remis de blessure. | ANTOINE SOUBIGOU

Le SM Caen va disposer d'un groupe plus élargi pour le déplacement à Marseille dimanche prochain (17 h). Le club normand avance par ailleurs sur le dossier du recrutement d'un joker en défense, après la grave blessure de Romain Genevois.

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 1d4ad52f0ffc0b46415f1f9894e1f182-sm-caen-khaoui-ne-jouera-pas-marseille-la-quete-d-un-joker-avance
Saîf Khaoui, prêté sans option d'achat par l'OM cet été, ne retrouvera pas le Vélodrome dimanche. | CHARLY TRIBALLEAU

Guillaume LAINÉ
Modifié le 02/10/2018  à 19h10
Publié le 02/10/2018  à 17h39

Avant le déplacement à Marseille dimanche prochain (17 h), que ne pourra pas jouer Saïf Khaoui en vertu d'un accord avec l'OM, le SM Caen récupère Ismaël Diomandé, alors que Yacine Bammou se ressent d'un problème aux adducteurs. Le club normand avance par ailleurs sur le dossier du recrutement d'un joker en défense, après la grave blessure de Romain Genevois.

Après une journée de repos lundi, les Caennais ont démarré ce mardi après-midi la préparation du déplacement de Ligue 1 à Marseille, programmé dimanche.
Le groupe, qui sera privé de Genevois (tendon d'Achille) et Sankoh (suspendu) au Vélodrome, ne pourra pas non plus compter sur Saîf Khaoui : le club normand a confirmé ce mardi qu'une clause morale existait avec l'OM, qui a prêté cet été Khaoui au SM Caen, pour que l'attaquant tunisien ne joue pas face au club auquel il appartient.

Test jeudi pour Bammou

Yacine Bammou, qui se ressent de douleurs aux adducteurs, n'a pas participé à la séance de ce mardi et devrait faire un test jeudi pour savoir s'il peut postuler au match face à Marseille.
En revanche, le coach Fabien Mercadal a récupéré Ismaël Diomandé, remis de sa blessure à la cuisse. Jonathan Gradit, qui a effectué sa reprise avec l'équipe réserve en N3 le week-end dernier, est apte


Un renfort avant la fin de la prochaine trêve internationale ?

Concernant le dossier du joker suite à la grave blessure de Romain Genevois, comme annoncé précédemment, le SM Caen s'active pour trouver un défenseur capable d'apporter une plus-value au groupe en place.
Le club aurait avancé sur plusieurs pistes et aimerait aboutir d'ici la fin de la prochaine trêve internationale, donc avant la réception de Guingamp à d'Ornano le 20 octobre. "On travaille sur deux hypothèses, un défenseur polyvalent capable de jouer dans l'axe et sur un côté, ou un latéral capable de dépanner des deux côtés, précise Gilles Sergent, le président du SM Caen. On aimerait un joueur qui ne soit pas uniquement une solution pour cette saison, mais aussi pour l'avenir."
Les réglements autorisent le club normand au recrutement d'un joker avant le mercato d'hiver, soit un joueur libre de tout contrat, soit un élément sous contrat dans un club en France.

Dijon - Caen en Coupe de la Ligue le 31 octobre

Le 16e de finale de Coupe de la Ligue Dijon - SM Caen a été programmé au mercredi 31 octobre à 21 h 05 au stade Gaston-Gérard.


_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Jeu 4 Oct 2018 - 14:28

Football. SM Caen : Bammou s’est entraîné, rechute pour Diomandé

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 3ab0cffd2b0cd3c74574df0138b4a253-football-sm-caen-bammou-s-est-entraine-rechute-pour-diomande_0
Yacine Bammou s’est entraîné normalement jeudi matin. | OUEST FRANCE

Gaëtan BRIARD.
Modifié le 04/10/2018 à 14h13
Publié le 04/10/2018 à 14h04

Souffrant des adducteurs depuis la victoire face à Amiens (1-0) samedi dernier, Yacine Bammou s’est entraîné normalement jeudi, lors d’une séance axée sur le jeu. Le Marocain pourrait être apte pour le déplacement à Marseille, dimanche (17 h), ce qui ne sera pas le cas d’Ismaël Diomandé, victime d’une rechute lors de cette séance et reconduit de façon précipitée vers le vestiaire.

Lors d’une séance axée sur le jeu, jeudi matin, Fabien Mercadal a pu compter sur l’ensemble de son groupe à l’exception de Romain Genevois, blessé longue durée (rupture totale du tendon d’Achille). Parmi les joueurs présents, il y avait là Yacine Bammou, de retour après avoir souffert des adducteurs pendant plusieurs jours, dans la foulée de la victoire face à Amiens (1-0). Le Marocain a pris part à tout l’entraînement et donné le sentiment de ne plus ressentir de douleurs. Ismaël Diomandé était également présent mais a été victime d’une rechute, avant d’être reconduit au vestiaire.
L’Ivoirien devrait être au minimum forfait à Marseille dimanche (17 h). Baïssama Sankoh et Saîf-Eddine Khaoui étaient quant à eux en pleine forme, mais ils manqueront également le rendez-vous au Vélodrome. Le premier a encore un match de suspension à purger, le second ne jouera pas face au club qui le prête actuellement au SM Caen, en raison d’un accord moral entre les deux parties.

OF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Ven 5 Oct 2018 - 14:58

STÉPHANE NADO, UN BRETON PARMI LES VIKINGS
PORTRAITle 04/10/2018 à 10:11

Stéphane Nado, technicien français de 46 ans arrivé cet été au Stade Malherbe Caen, est le nouveau directeur du centre de formation. Ancien joueur passé par la Ligue 2, il a rapidement raccroché les crampons pour se tourner exclusivement vers la formation. Guingamp, Brest ou encore Marseille figurent parmi les clubs professionnels où Stéphane Nado a acquis une solide expérience. En posant ses valises à Caen, il nourrit de grandes ambitions pour le centre du Stade Malherbe, qui d’après lui n’a rien à envier aux autres clubs de l’hexagone. 
[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Img_5612
STÉPHANE NADO PRÉSENT AU QUOTIDIEN AUPRÈS DES JOUEURS DU CENTRE DE FORMATION POUR SUIVRE LEURS ÉVOLUTIONS
Après avoir débuté le football à Loudéac, petit club des Côtes-d’Armor, Stéphane Nado poursuit sa formation de jeune footballeur au Stade Briochin où il évoluera une dizaine d’années, avec en prime quelques matchs de Ligue 2. Mais alors qu’il espérait passer professionnel, il rebascule finalement dans le cursus amateur et joue quelques années pour les clubs de Vannes et de Pontivy. C’est finalement à l’âge de 29 ans qu’il décide de raccrocher les crampons pour se consacrer exclusivement à la formation. Contacté par Yvon Schmitt en 2002, il se voit proposer une place au sein du centre de formation de l’EA Guingamp. Trois années durant lesquelles il aura en charge les U17 et U19, avant de rejoindre le club rival, le Stade Brestois. Après cinq ans passés à la tête du centre de formation du « SB29 », il a l’opportunité de rejoindre un autre club pro d’envergure. Cette fois, Stéphane Nado quitte ses terres bretonnes et met le cap sur le sud : direction l’Olympique de Marseille. « Une expérience formidable dont je ne retiens que le positif, raconte-t-il. A Marseille, je suis passé dans une autre dimension. J’ai tout simplement appris ce qu’était un grand club, avec l’engouement et la passion, mais aussi et surtout l’exigence du très haut niveau. J’avais en charge l’équipe des U19 pendant deux ans et ça se passait très bien. Il était même convenu avec Vincent Labrune que je prenne la direction du centre de formation, mais suite à son départ cela a été remis en question. Je suis parti de Marseille fin 2016 en bons termes avec le club, et en ne retenant que le positif, comme toujours ». 
AUCUNE HÉSITATION POUR REJOINDRE LE STADE MALHERBE
A l’été 2018, alors que le Stade Malherbe cherche un nouveau directeur du centre et Stéphane Nado un nouveau challenge, son nom revient plusieurs fois aux oreilles du directeur sportif, Alain Caveglia. « Je ne connaissais personne à Caen mais plusieurs personnes ont parlé de moi à Alain, comme Marc Rivoallan, Yvon Pouliquen, ou encore Vincent Labrune, avec qui j’étais resté en contact. Ils savaient bien que ça pouvait m’intéresser ». Quelques jours après, Alain Caveglia l'appelle pour lui demander de venir à Caen : « J’ai rencontré le Président Gilles Sergent, Alain Caveglia, Fabrice Clément…Ça s’est très bien passé. Quand ils m’ont proposé de rejoindre le Stade Malherbe, j’ai répondu oui sans hésiter ».
C’est donc en juillet que le Breton « pur beurre salé » - comme il se décrit avec humour - débarque en Normandie pour prendre ses fonctions de directeur du centre de formation. S’il reconnait aujourd’hui que « le club a encore besoin de se structurer », ses attentes en matières sportives se sont bien confirmées dès son arrivée. Après ses nombreuses expériences dans plusieurs clubs professionnels, son œil avisé constate que le club possède des solides atouts. « Il faut avoir voyagé un peu en France pour bien s’en rendre compte. Peu de clubs ont la chance d’avoir autant d’atouts. Il y a des éducateurs et des préparateurs physiques de qualité, et surtout en nombre. Les infrastructures évoluent, et c’est une chance d’avoir une fosse. On fonctionne aussi avec des gps pour toutes les catégories du centre. A tout ça, il faut rajouter la qualité de l’hébergement, la proximité des écoles, et le pôle de la vie au centre qui est un cadre idéal de travail. En cumulant toutes ces choses, je pense très sincèrement que le Stade Malherbe fait partie des deux ou trois clubs français qui ont le plus d’atouts pour réussir la formation des jeunes ».
LE CENTRE DE FORMATION DU SM CAEN, UNE RÉFÉRENCE
Le rôle de directeur du centre de formation implique aussi forcément quelques tâches administratives auxquelles il ne peut échapper. Mais l’éducateur qu’il est reste trop attiré par le terrain pour s’en passer et participe à trois ou quatre séances par semaine, minimum. « Le cœur de mon métier, c’est le projet de formation et développement des joueurs. Ce qui m’intéresse, c’est essentiellement la proximité avec les joueurs et les éducateurs. Mon rôle principal c’est d’organiser les séances, de les structurer pour favoriser et créer les conditions de la réussite des joueurs, de leur évolution et de leur progression. Je dois aussi convaincre les éducateurs du projet que j’amène et de son bien-fondé ». 
Un projet qu’il décrit en fait, comme un « triple projet ». Sans vouloir se substituer aux parents, le Stade Malherbe a la responsabilité de faire grandir les garçons en leur inculquant des valeurs. Pour cela, le club fixe un cadre de vie en collectivité avec des règles à respecter. « Le triple projet, c’est : un projet de vie, un projet scolaire et un projet sportif. Notre but à tous, c’est que les garçons se sentent bien dans leur vie, au club et à l’école aussi, c’est très important. C’est comme ça qu’ils vont s’épanouir, et plus ils le sont, plus ils sont bons sur le terrain ». Parallèlement au projet sportif, les jeunes sont aussi encouragés à aller vers plus d’autonomie. Stéphane Nado apprécie le fait que les jeunes prennent un appartement dans le quartier de Beaulieu : « C’est la règle ici, aux alentours de leur majorité ils doivent d’avantage se responsabiliser et devenir autonomes. Le club a un partenariat avec une auto-école, et le permis de conduire aussi c’est important »
Avec tous ses outils à disposition, le nouveau directeur du centre de formation se sent dans l’obligation de réussir. Une réussite qui, d’après lui, peut prendre plusieurs formes. « Le but premier c’est d’emmener un maximum de joueurs vers l’équipe première, et un max dans le onze titulaire. Ça implique naturellement de sécuriser nos meilleurs éléments. La vraie réussite, c’est celle-là : c’est quand on garde nos meilleurs joueurs et qu’on les valorise ». Une valorisation sportive du joueur qui mettrait en lumière la qualité et la réputation du centre, et de toute l’entité Bleu et rouge, mais pas uniquement. Conscient des volontés du club de faire progresser l’équipe professionnelle par l’émergence de joueurs « maison », il n’occulte pas pour autant la dimension économique d’un projet à long terme. « Il faut comprendre que la vente d’un joueur peut parfois être stratégique. Un club professionnel, c’est aussi une entreprise, et le club doit se positionner dans cet enjeu stratégique. Mais cette valorisation économique ne peut intervenir qu’après une réussite sportive », insiste-t-il.
CRÉER DE LA FRUSTRATION CHEZ LES JEUNES JOUEURS
Pour atteindre les performances que requiert le très haut niveau, l’équipe de formateurs s’appuie sur des valeurs sportives transmises au quotidien, à chaque entraînement. Sans être totalement « focus sur les résultats », il attend surtout des jeunes qu’ils développent constamment un esprit de compétition, tout le temps, tous les jours. Lui qui a formé certains joueurs devenus pro, dont quelques « minots » marseillais « pétris de talents ». Il se souvient par exemple de Maxime Lopez, à qui il arrivait parfois de quitter l’entraînement en pleurant. « Comme tous ceux qui sont arrivés dans l’élite, même jeune, c’était déjà un vrai compétiteur ! Le moindre jeu, il voulait toujours le gagner. Nous les formateurs, ça fait partie de notre job de trouver des astuces pour créer de la frustration chez eux, pour qu’ils aillent chercher des ressources. On peut par exemple démarrer un jeu avec une équipe en infériorité numérique, ou alors une des deux équipes démarre avec deux buts d’avance ». Autant d’étapes qui, selon lui, sont nécessaires au développement et à l’apprentissage du très haut niveau. Et dans ce projet malherbiste qui porte comme slogan « Normands et Conquérants », cet esprit de compétition et de dépassement de soi colle parfaitement aux souhaits des dirigeants et aux attentes des supporters.
Mettre les garçons en confiance, puis les sortir de leur zone de confort, c’est en somme la stratégie partagée par l’ensemble du centre de formation, et même au-delà. Fabien Mercadal et Fabrice Vandeputte, respectivement entraîneurs des pros et de la réserve, partagent cette même vision de développement des jeunes. Une relation de travail collectif largement facilitée par le fait que Stéphane Nado et Fabrice Vandeputte ont fait leur formation ensemble et se connaissent très bien depuis une dizaine d’années. Michel Audrain et Christophe Manouvrier, adjoint et préparateur physique de l'équipe première, font aussi partie des gens que Stéphane Nado a connus, à Lorient pour le premier, et à Marseille pour le second. De cette ambition commune naissent donc plusieurs projets. « On veut insuffler une dynamique de club en faisant travailler ensemble, les pros, la N3, les U19 et les U17. C’est quelque chose que l’on va faire de plus en plus régulièrement. C’est essentiel ! Ces passerelles entre les niveaux sont intéressantes parce qu’elles montrent aux jeunes le travail qu’il leur reste encore à fournir pour accéder au très haut niveau. C’est impensable que nos jeunes connaissent une année tranquille, avec que des entraînements faciles, surtout pour nos meilleurs joueurs. Donc pendant ces séances, on crée des conditions de jeu plus difficiles avec plus de vitesse, où il faut être encore plus réactif, lire le jeu plus rapidement, être meilleur sur la première touche…Tout ça stimule, donc forcément ils vont être obligés d’aller chercher des ressources qui sont essentielles pour être performants ».
Après Fred Guilbert et Jessy Deminguet, pour ne citer qu’eux, il faut donc s’attendre à moyen terme à voir d’autres visages passer de Venoix à d’Ornano, et pourquoi pas, prétendre à une place de titulaire. C’est en tout cas l’objectif premier et réaffirmé de Stéphane Nado. S’il est un peu tôt pour tirer un bilan de son action, le projet porté par le club semble déjà en bonne voie. L’état d’esprit et la qualité de jeu développée par certaines catégories de jeunes procurent satisfaction et nourrissent beaucoup d’espoirs. L’investissement quotidien des joueurs et des formateurs porte déjà ses fruits et les résultats s’en ressentent : les U17 repartent de l’avant en enchaînant les victoires à l’extérieur, les U19 sont quant à eux sur une dynamique impressionnante de six victoires de suite, et figurent en tête de leur championnat. 
Retrouvez chaque semaine sur le site, le programme détaillé des compétitions jeunes. Venez d’ores et déjà les encourager pour vous familiariser avec leurs visages, car c’est une certitude : parmi eux, se cachent les Vikings de demain.
SITE OFF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Ven 5 Oct 2018 - 23:35

SM Caen. Mercadal : « En pleine réflexion pour bonifier le groupe »
[2018/2019]Revue de presse - Page 4 E7a75b36acc4cffc74806fc7938e56d8-sm-caen-mercadal-en-pleine-reflexion-pour-bonifier-le-groupe
Fabien Mercadal pourrait voir arriver un joker défensif durant la trêve internationale. | OUEST FRANCE


Gaëtan BRIARD.
Publié le 05/10/2018  à 18h42


Vendredi matin, Fabien Mercadal est revenu sur la possibilité pour le SM Caen de recruter un joker, suite à la blessure longue durée de Romain Genevois. À Marseille, dimanche (17 h), Diomandé, Sankoh et Khaoui seront également indisponibles.

Ces derniers jours, le SM Caen avancé sur plusieurs pistes au sujet de l’éventuel joker défensif qui pourrait arriver en Normandie durant la trêve internationale. Alors qu’Ismaël Diomandé a été victime d’une rechute cette semaine à la cuisse et sera indisponible pour le déplacement à Marseille, dimanche (17 h), l’entraîneur caennais Fabien Mercadal s’est exprimé sur le sujet vendredi matin, en conférence de presse. « Aujourd’hui, on a Jo Gradit, Fred Guilbert, Prince Oniangué et Baïssama Sankoh qui peuvent suppléer Alex (Djiku) et Paul (Baysse) au poste de défenseur central. On n’est pas en train de prendre de gros risques. On est juste en pleine réflexion au sein du club pour tenter de bonifier le groupe. On ne va pas se précipiter. »

Le SM Caen se rend à Marseille sans Diomandé (cuisse), Genevois (tendon d’Achille), Sankoh (suspendu) et Khaoui (accord moral avec Marseille). Pour le reste, Fabien Mercadal dispose de tout son monde, et notamment d’Enzo Crivelli, de nouveau apte à débuter une rencontre de Ligue 1.
OF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Sam 6 Oct 2018 - 10:06

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 181006105015547318

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Mer 17 Oct 2018 - 19:51

Hubert Fournier, Directeur technique national de la FFF

   "J'ai recommandé Fabien (Mercadal) au Stade Malherbe"

Présent à la Journée régionale des labels à Houlgate ce mercredi, Hubert Fournier a confirmé qu'il avait été consulté par les dirigeants caennais dans le choix de Fabien Mercadal. Un DTN de la Fédération française qui ne tarit pas d'éloges sur le nouveau coach du Stade Malherbe.

        [2018/2019]Revue de presse - Page 4 DTN_de_la_FFF%2C_Hubert_Fournier_a_recommande%CC%81_Fabien_Mercadal_comme_entrai%CC%82neur_pour_le_Stade_Malherbe  

Pour Hubert Fournier, ici en pleine discussion avec Clément Lerebours, l'un des CTR de la Ligue de Normandie, Fabien Mercadal est capable d'insuffler une nouvelle dynamique au Stade Malherbe.

"C'est vrai". Quand on lui demande s'il a vivement recommandé Fabien Mercadal au SMC, Hubert Fournier ne passe pas par quatre chemins. "Les dirigeants avaient déjà pris leurs renseignements sur lui et au final, c'est leur choix mais une chose est sûre, je n'ai pas donné de mauvais renseignements. Je suis heureux que Fabien ait rejoint ce club. Pour moi, c'est la bonne personne, quelqu'un de très bien". Au même titre que Patrick Gonfalone et Philippe Montanier, le Directeur technique national a supervisé la formation BEPF (Brevet d'entraîneur professionnel de football) suivie par l'ex-technicien du Paris FC la saison dernière.
"fabien est un entraîneur curieux. Il a soif d'apprendre"
"Fabien a fait une très bonne session. Il n'y avait aucune raison de penser qu'il n'aurait pas la capacité de pouvoir accompagner le Stade Malherbe en Ligue 1. Il est tout à fait à même d'apporter une dynamique au club", indique l'ancien coach de Lyon qui décrit Fabien Mercadal comme "un entraîneur curieux". "Il a soif d'apprendre. Il se trouve toujours dans la recherche. C'est une qualité importante pour durer dans ce métier".
Interrogé également pour savoir si on lui avait proposé le banc caennais avant la désignation de Fabien Mercadal, Hubert Fournier a abattu son joker. "Il faudra demander aux dirigeants", a répondu avec un large sourire l'ancien défenseur de la maison « Rouge et Bleu » (105 matches toutes compétitions confondues entre 1989 et 1993). Avant d'ajouter : "Je suis à la Fédération et c'est compliqué de partir comme ça (il a été nommé à ce poste le 24 juin 2017)". A travers ces propos, on peut y interpréter un début de réponse.
https://www.footnormand.fr/actualites/sm-caen/jai-recommande-fabien-mercadal-au-stade-malherbe

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Dim 21 Oct 2018 - 11:50

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 181020104911579296

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Mar 6 Nov 2018 - 11:07

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Img_2036

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 26 Nov 2018 - 14:42

SM Caen : Fabien Mercadal, première tempête

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 006535efbd84a8127852959e0120d1c3-sm-caen-fabien-mercadal-premiere-tempete

Fabien Mercadal, entraîneur du SM Caen : « Ou nos joueurs sont nuls, et ce n’est pas le cas parce que je les côtoie tous les jours, ou ils manquent de confiance. On est un dans un cercle vicieux. » | ANTOINE SOUBIGOU


Guillaume LAINÉ
Publié le 25/11/2018 à 17h20


Apparu assez désemparé après le flop monégasque samedi soir à d'Ornano, l'entraîneur du SM Caen découvre les affres d’une équipe de Ligue 1 en plein doute. Ses choix ne payent pas, et si Malherbe n'est toujours pas relégable, la dynamique des Normands inquiète de plus en plus. Mercadal trouvera-t-il très vite des solutions, alors que le matériel offensif dont il dispose apparaît jusqu'ici trop limité ?
De rage, il a fracassé des bouteilles d’eau en plastique. S’est pris la tête entre les mains. A hurlé, fait les cent pas dans sa zone technique. Est resté parfois figé. A fini expulsé par l’arbitre pour un excès d’humeur après le but refusé pour hors-jeu à Tchokounté, ce qui lui vaudra probablement un ou deux matches loin du banc de touche. « C’était logique, sur une contestation… Je regrette. »
Comme ses joueurs sur le terrain, et comme le public dans les tribunes, Fabien Mercadal a passé une soirée d’intense souffrance samedi. L’une de celles qui mettent un coup sur la carafe. « Le sentiment d’impuissance, c’est horrible, on n’est pas acteur quand c’est comme ça, on est totalement à la merci des têtes et des pieds des joueurs. »

Son discours d’après-match a tranché avec le positivisme qu’il s’était efforcé de diffuser jusqu’ici. Les mots étaient forts. Ils sortaient du cœur d’un homme touché, « renvoyé dans les cordes ». Ils étaient à la fois francs, sains, lucides et inquiétants à entendre. « On sent bien qu’il y a beaucoup de doute autour de notre équipe. »

Une vraie mise à l’épreuve :
Un doute galopant à l’intérieur, surtout. L’impression que cette équipe pourrait jouer des heures sans marquer. Ce sentiment de rébellion absent, si ce n’est sur quelques fins de matches, trop tard. Comme si le coach ne parvenait pas à secouer le cocotier, à casser une forme de « lassitude » qui s’installe.

Il va pourtant devoir le faire. « Il n’y a pas de tricheurs dans le groupe, mais on manque énormément de justesse technique, il y a trop d’hésitations. C’est notre travail d’assumer tout ça, et j’assume volontiers cet échec du jour, des derniers jours. »

Fabien Mercadal fait connaissance avec la rudesse du métier d’entraîneur dans un petit club de Ligue 1. Rien à voir avec le Paris FC ni même Tours en L2, où dans un contexte beaucoup plus nauséabond et une autre opération maintien, il n’avait pas tenu la saison. La situation actuelle le met à l’épreuve. Il apprend encore.

Mercadal se doutait bien qu’en signant à Caen, dans un club sur une mauvaise dynamique, à peine sorti d’une révolution de palais et très en retard dans ses opérations de recrutement, il vivrait des moments difficiles. Aussi vite, aussi forts ? « C’est dur, il y a une pression négative. On ne réussit pas à se lâcher. Heureusement que le groupe est sain, c’est quelque chose qui va nous permettre de tenir. Il était prêt aussi à vivre ce genre de chose. Peut-être pas aussi difficile… »

Il cherche mais ne trouve pas :
L’entraîneur essaye, mais « pour l’instant, force est de constater que je n’ai pas trouvé », reconnaît-il. Quel que soit le système (un 4-4-2 désarticulé samedi), le choix des joueurs, de leurs positionnements (Beauvue en pointe, Deminguet encore inopérant dans un rôle de milieu droit qui ne lui sied guère), le coaching (entrée fantomatique de Khaoui, à peine meilleure de Bammou), Caen tourne en rond. « On m’a donné des solutions depuis trois semaines, je croise 50 personnes par jour qui m’en donnent, sauf qu’en changeant c’est pareil… C’est bien qu’il y a un problème un peu plus profond. S’il suffisait de mettre un joueur du côté vers l’axe pour que ça change tout, je l’aurais fait avant. »

Y a-t-il assez de caractère dans cette équipe, pour mieux apprivoiser le doute ? Un vécu collectif commun, non en tout cas, puisque tout a été refait du sol au plafond cet été. De l’expérience ? Peut-être pas assez non plus. Assez de talent ? On en doute encore plus.

Un matériel trop limité :
Mercadal a sa part de responsabilités, mais il est loin d’être le seul à devoir en assumer. Ce n’est pas un faiseur de miracles. Il insiste sur le manque de confiance des joueurs, mais s’il ne trouve pas, c’est aussi parce que le matériel offensif dont il dispose apparaît trop limité.

Cela renvoie au recrutement estival, à des dirigeants devant parer au plus pressé, aux choix effectués, des paris ou des joueurs en perte de vitesse espérés revanchards.

On espère que les cinq derniers matches d’ici Noël nous feront mentir. Mais jusqu’ici, et quelles qu’en soient les raisons, Caen n’a pas résolu les problèmes offensifs qui l’avaient déjà plombé la saison dernière.

La direction a promis de faire un premier bilan à la trêve hivernale. Le mercato d’hiver ne réglera pas tout, loin de là. Mais si ça ne change pas d’ici Noël, elle devra assumer et agir en conséquence, alors que le porte-monnaie est quasi vide. Il reste cinq matches pour rebondir. Rendez-vous samedi à Angers.
OF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Mar 27 Nov 2018 - 14:57

FABRICE VANDEPUTTE INTÈGRE LE STAFF PROFESSIONNEL
GROUPE PROle 27/11/2018 à 14:03

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Fabrice_site_0
FABRICE VANDEPUTTE A DIRIGÉ CE MATIN SA PREMIÈRE SÉANCE AUX CÔTÉS DE MICHEL AUDRAIN ET FABIEN MERCADAL
Arrivé cet été au Stade Malherbe pour remplacer Grégory Proment à la tête de l'équipe réserve, Fabrice Vandeputte rejoint le staff professionnel en tant qu'adjoint de Fabien Mercadal. A l'image de nombreux clubs de Ligue 1 Conforama qui fonctionnent avec deux adjoints, le SM Caen a décidé de faire confiance à Fabrice Vandeputte pour assister Fabien Mercadal aux côtés de Michel Audrain, "nous allons pouvoir individualiser un peu plus le travail, l'apport de Fabrice va être un vrai plus pour le reste du staff" explique le technicien "rouge et bleu".
Alors que les résultats de l'équipe réserve sont très bons depuis plusieurs semaines, Stéphane Nado, actuel Directeur du Centre de Formation va prendre provisoirement les rênes de "l'équipe B". Le Stade Malherbe peut aussi s'appuyer sur une équipe technique au centre de formation qui continue de se former tout au long de la saison à l'image de Michel Rodriguez, Matthieu Ballon, Nicolas Seube et Romain Leroux.
SITE OFF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 24 Déc 2018 - 11:14

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 181224092155508144[2018/2019]Revue de presse - Page 4 181224092156177246

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Jeu 27 Déc 2018 - 16:41

"Le maintien se jouera à d'Ornano"
Interview  le 26/12/2018 à 18:45
Le déplacement à Reims samedi dernier était le dernier match des Bleu et rouge pour l’année civile 2018. C’était aussi le dernier match de la phase aller du championnat de Ligue 1 Conforma. L’occasion pour Fabien Mercadal de dresser un bilan de mi-saison. Equipe, supporters, centre de formation...l’entraineur caennais livre ses impressions sur ses cinq premiers mois au Stade Malherbe.
[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Icon_win_181218_01_74758
Fabien Mercadal s'est livré après la première partie de saison du Stade Malherbe Caen et dresse un premier bilan de l'équipe professionnelle
Au cours de cette première moitié de saison, le Stade Malherbe a montré deux visages. Comment expliquer la différence de niveau entre les premières journées et la mauvaise période qui a suivi ?
La préparation n’a pas été simple puisque des joueurs sont arrivés tardivement. Malgré ça, je trouve que nos débuts ont été plutôt bons avec beaucoup d’implication, mais avec ce regret de ne pas avoir pu décrocher la victoire contre Lyon et Montpellier, deux matchs que l’on aurait dû gagner.  Les bonnes prestations n’ont pas été payées et c’est sans doute cela qui nous a mis dans le doute. Le tournant a eu lieu contre Rennes car au bout de trente minutes on n’a pas réussi à ouvrir la marque et on s’est un peu effondré, on a clairement manqué de caractère. Ensuite on a connu cette période de doute pendant laquelle on a souffert mais on n’a jamais lâché. Et puis les joueurs se sont servis de cette mauvaise passe pour gagner en caractère et retourner des situations compliquées comme à Strasbourg, Reims et aussi à Angers.
Pourtant, pendant cette crise de confiance l’équipe n’a jamais subi de grosse défaite…
L’équipe a connu des doutes, elle n’a pas toujours été performante, elle n’a pas toujours montré un gros caractère, mais en revanche elle a toujours joué en équipe. Elle n’est jamais sortie de son projet de jeu, elle est restée cohérente et ça se voit aujourd’hui au goal average, nous sommes à -6 alors que nos poursuivants sont à -13 minimum. On a toujours joué en équipe, parfois de manière maladroite mais toujours collectivement. Je crois aussi qu’une autre équipe est née à la mi-temps du match contre Strasbourg où on a été dans le dur tout en trouvant les ressources pour ramener au moins un point. Je trouve qu’on a vraiment fait preuve de caractère lors des trois derniers matchs et ça me plaît, c’est à ça que je veux que mon équipe ressemble.
Individuellement, certains joueurs ont semblé s’adapter rapidement. Pour les autres, vois-tu leurs performances comme une déception ?
"Brice samba a clairement retrouvé son vrai niveau"
Pour moi le collectif est là pour que les individualités s’expriment au mieux. Il y a des garçons qu’on attendait et qui répondent présent comme Fayçal Fajr par exemple, pour qui le retour à Caen s’est bien passé. Il y a aussi des jeunes qui se sont révélés comme le jeune Yoël Armougom. Il commence à être assez solide et gagne en expérience. Je peux aussi citer Brice Samba. Au départ il était un peu hésitant sur le premier match mais à force de travailler il a su retrouver son niveau et a fini la phase aller sur des gros matchs. Ça veut dire qu’il y a des garçons qui ont progressé. Et puis oui, il y a aussi des garçons qui nous ont laissé sur notre faim mais on l’évoque librement avec eux. Ils ont six mois pour se relancer individuellement et apporter leurs qualités à l’équipe.
Comment le Stade Malherbe compte-t-il aborder ce mercato ? Quels sont les profils recherchés pour renforcer l’équipe ?
Le premier mercato que je veux c’est déjà travailler avec un groupe plus restreint car contrairement à ce qu’on pourrait penser, on est en sur-effectif et des garçons ne sont pas utilisés. Pour eux comme pour le club, il serait bon de leur permettre de s’exprimer dans d’autres clubs. Une fois que ça sera fait, on se penchera sur deux profils qui nous apporteront une vraie plus-value footballistique et avec une mentalité qui collera à l’état d’esprit du groupe. Il nous faudrait un joueur offensif au profil plutôt dribbleur et certainement aussi un milieu polyvalent et plutôt athlétique, d’autant plus qu’on ne sait pas encore combien de temps Prince Oniangué sera indisponible.
Jessy Deminguet, Evens Joseph, Younn Zahary ou encore Yoël Armougom…Le club s’est largement appuyé sur ces jeunes joueurs sortis du centre. Que penses-tu de la formation caennaise et y aura-t-il encore de la place pour les jeunes après le mercato ?
La formation c’est un projet de club. Aujourd’hui on est un centre de formation qui travaille bien et qui a des résultats dans toutes les catégories. Il y a un historique, le centre de formation a souvent servi le Stade Malherbe et quand je suis arrivé, j’ai bien précisé que j’allais travailler de concert avec le centre de formation donc je me dois de tenir parole. Nous discutons beaucoup avec Fabrice Vandeputte et Stéphane Nado pour échanger sur les différents profils. Depuis le début de l’année, une quinzaine de jeunes a déjà participé à des entrainements avec nous. Je commence à bien les connaître, je vais les voir jouer quand je peux. Et quand il y a de la qualité qui arrive à une certaine maturité, c’est un plaisir de faire appel à eux dans le groupe pro. En ce qui concerne le mercato, l’idée de se séparer de certains joueurs va dans ce sens, c’est-à-dire continuer à faire de la place aux jeunes.
"faire une deuxième partie de saison de qualité"
Quelles sont les attentes pour la seconde moitié du championnat ?
Qu’on s’améliore dans le jeu c’est une évidence. Même si on reste sur 6 buts en trois matchs on doit encore progresser. Défensivement, il faut que l’on soit encore plus rigoureux. Mais d’une manière générale je voudrais voir plus de maturité et une implication totale pour éviter les erreurs de concentration, à l’image des deux buts encaissés à Strasbourg et le premier à Reims. C’est ce qui nous manque pour être une véritable équipe de caractère difficile à jouer et qui embête tous ses adversaires. J’ai vraiment envie de faire cinq derniers mois de qualité, pour le club et pour les supporters.
Le public du stade d’Ornano a parfois sifflé l’équipe. Comment te sens-tu dans cette enceinte et quel est ton rapport avec les supporters ?
Oui il y a des sifflets mais ils sont parfois justifiés, comme contre Nîmes où je peux comprendre la réaction du public, mais ça ne m’empêche pas de prendre du plaisir à évoluer dans ce stade. J’ai énormément de respect pour tous les supporters avec qui j’essaie de communiquer. Je vais les voir après chaque victoire malheureusement il n’y en n’a pas eu beaucoup. En revanche, ce n’est pas pour les snober mais je n’arrive pas à fêter un match nul et après une défaite j’ai presque envie de me cacher. Sur la phase retour, on va jouer 10 fois chez nous, c’est une chance. C’est à d’Ornano que se jouera le maintien grâce au soutien de tous. Je me répète mais j’ai vraiment envie qu’on réussisse une belle deuxième partie de saison parce que je me sens profondément Malherbiste. Ce club a une identité et une âme forte, et les supporters comme les « petites mains » du club qui travaillent pendant qu’on est sur le terrain méritent tous de voir des résultats.
"c'est à d'ornano que se jouera le maintien"
À titre personnel, comment as-tu vécu cette découverte de la Ligue 1 ?
J’ai déjà travaillé dans des clubs où on jouait le maintien, où on nous annonçait qu’on allait finir la saison avec deux points puisqu’on avait été repêché. Donc j’ai déjà vécu des périodes difficiles, ça fait partie du métier. Mais je me surprends à trouver ces périodes agréables où je dois travailler dur pour trouver des solutions. Ce que je retiens avant tout de cette première partie de saison, c’est surtout sur le plan humain. Dans les périodes difficiles, j’ai vu un club soudé à tous les niveaux. Le personnel administratif est derrière nous, les jeunes du centre aussi qui nous ont d’ailleurs donné du courage contre Toulouse. Avec un club aussi soudé, ça sera une vraie force pour la deuxième partie de saison. 
SITE OFF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par smc12 le Mar 1 Jan 2019 - 21:49

SM Caen. Marega s’en va, l’effectif continue de se réduire avant deux arrivées

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 11a793a7583fd6cf4289ea22ac298947-sm-caen-marega-s-en-va-l-effectif-continue-de-se-reduire-avant-deux-arrivees
Issa Marega quitte déjà le SM Caen. | OUEST-FRANCE

Gaëtan BRIARD.
Modifié le 01/01/2019  à 20h32
Publié le 01/01/2019  à 18h17

D’un commun accord avec le joueur, le SM Caen a résilié le contrat professionnel d’Issa Marega, signé l’été dernier. Après Kouakou, Louis et Alhadhur, le club se sépare d’un joueur sur lequel il ne comptait pas. Alors que d’autres départs pourraient intervenir (Mbengue, Peeters), le club se tourne désormais vers l’arrivée de deux renforts : un numéro 6 et un joueur offensif de percussion.

Il avait signé son premier contrat professionnel l’été dernier, n’avait pas joué une minute en Ligue 1 et ne s’entraînait plus depuis de longues semaines avec le groupe pro. D’un commun accord avec le joueur, le SM Caen a fini par se séparer d’Issa Marega. Après Christian Kouakou, Jeff Louis et Chaker Alhadhur (qui s’est engagé en faveur de Châteauroux fin décembre), le Stade Malherbe continue ainsi de réduire son effectif. D’autres départs pourraient intervenir d’ici le 31 janvier, comme ceux d’Adama Mbengue et de Stef Peeters, pour qui « la fenêtre est ouverte » selon les dirigeants.

Dans le sens des arrivées, Caen attend le renfort de deux joueurs aux profils très ciblés : un « vrai numéro 6 » pouvant évoluer également en défense centrale et un joueur offensif de percussion, capable d’éliminer en un contre un. Pour l’un de ces deux joueurs, le SM Caen serait favorable à un prêt avec option d’achat afin d’anticiper l’avenir. Reste à savoir si la réalité du mercato d’hiver lui offrira cette possibilité.

OF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 46
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

[2018/2019]Revue de presse - Page 4 Empty Re: [2018/2019]Revue de presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum