Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Page 5 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Jeu 19 Juil 2012 - 23:47

Narval' a écrit:C'est surtout l'animation dans les couloirs qui me fait peur.

Prenons un 4231 par exemple, le MOC et le Att c'est okay mais les ailiers... No

C'est pour celà que l'on compte déjà sur Guerreiro Nangis et Tandia et je trouve celà trop vite.

A moins que Poyet et notre recrue à gauche nous donnent satisfaction ce que j'espère.

smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Ven 20 Juil 2012 - 13:26

P. GARANDE : "Jouer les premiers rôles"
Le vendredi 20 juillet 2012 à 10:55

En marge de la présentation officielle du groupe pro jeudi soir, l'entraîneur du SM Caen a répondu aux questions des médias.



Patrice GARANDE a ainsi commenté l'arrivée du défenseur central Jean-Jacques PIERRE : "A ce poste-là, seuls Molla WAGUE et Jérémy SORBON sont disponibles pour le moment. Il nous fallait donc un joueur supplémentaire. Avec son expérience et sa connaissance de la Ligue 2, c'est quelqu'un de solide sur lequel on pourra compter toute la saison."

Le coach ajoute : "On souhaite encore recruter deux joueurs : un milieu gauche pour remplacer le départ de Fred BULOT et un attaquant car, dans ce registre, je n'ai que deux éléments (L. NABAB et M. DUHAMEL) dans l'effectif. Avec deux joueurs en plus, je disposerai d'un groupe suffisamment étoffé en qualité et quantité, pour, je l'espère, jouer les premiers rôles."

Ecoutez toute l'interview de Patrice GARANDE: http://www.smcaen.fr/actualites/interview-audio

http://www.smcaen.fr/actualites/depeches?dhref=http%3A//www.smcaen.fr/liste-saisons/saison-2011-2012/actualites/depeches/p.-garande-jouer-les-premiers-roles
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par Aash le Ven 20 Juil 2012 - 15:14

Je suis le seul à me dire qu'il y a une sacré différence entre "jouer les premiers rôles" et "jouer la montée"?

_________________
avatar
Aash
1er Div Calvados
1er Div Calvados

Messages : 424
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par jean77 le Ven 20 Juil 2012 - 21:49

Aash a écrit:Je suis le seul à me dire qu'il y a une sacré différence entre "jouer les premiers rôles" et "jouer la montée"?


je me disais la meme chose Wink mais après avoir vu le match de ce soir y a vraiment de quoi etre très inquiet ... supporter

_________________
avatar
jean77
1er Div Calvados
1er Div Calvados

Messages : 393
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 40
Localisation : fort de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par suarez le Sam 21 Juil 2012 - 10:33

PG nous dit qu'il va y avoir du changement par rapport à Dumas.

Il a raison, on ne marque pas de but, Montaroup n'a pas encore choppé de carton rouge, Seube n'est plus Cap et j'en passe boulet

_________________
Ajax Amsterdam <=> Uruguay
avatar
suarez
2ème Div Calvados
2ème Div Calvados

Messages : 197
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 34
Localisation : Auxerre (89)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par fredmnk96 le Mar 24 Juil 2012 - 16:10

Caen-Garande: "L'opposé de Dumas"

Interview complète ici : http://www.sports.fr/cmc/football/201230/patrice-garande-je-suis-l-exact-oppose-de-franck-dumas_468752.html?featuresfootball-ligue-2

Promu entraîneur principal du Stade Malherbe à la place de Franck Dumas, démis de ses fonctions à l'intersaison, Patrice Garande ne peut échapper aux comparaisons avec son prédécesseur, dont il a été plusieurs saisons l'adjoint. S'il précise ne pas critiquer le travail effectué par Dumas, le nouveau technicien normand n'en demeure pas moins incisif. "Je suis l'exact opposé de Franck, précise l'ancien attaquant d'Auxerre et de Saint-Étienne. Lui est un manager (Franck Dumas n'a jamais passé ses diplômes d'entraîneur, Ndlr) qui privilégie surtout le côté affectif. C'est pourquoi il était détaché de tout le reste. Je ne dis pas que c'était le Club Med, mais c'était indéniablement un pote, un chef de bande. Ce comportement était dans sa nature. Il n'y a aucune critique dans ce que j'analyse, juste l'observation de deux façons différentes de travailler. Cela avait ses avantages et ses défauts." Relégué la saison dernière en Ligue 1, Caen évoluera cette saison en L2.

http://www.football.fr/cmc/scanner/football/201230/caen-garande-l-oppose-de-dumas_468767.html

_________________
Palmarès : Troisième du concours pronos session 2012-2013 supporter
avatar
fredmnk96
CFA 2
CFA 2

Messages : 1315
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 27
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par jean77 le Mar 24 Juil 2012 - 18:52

on verra le résultat garande sors

_________________
avatar
jean77
1er Div Calvados
1er Div Calvados

Messages : 393
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 40
Localisation : fort de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Jeu 26 Juil 2012 - 10:00

Actualité Groupe pro
Patrice GARANDE, les vertus de l'exigence
jeudi 26 juillet 2012 07:55




Patrice GARANDE vivra, vendredi soir à Ajaccio, son premier match officiel en qualité d'entraîneur principal du SM Caen. Retour sur la trajectoire d'un technicien fidèle aux valeurs de travail et de rigueur.




Son parcours de joueur : un buteur de caractère


A l'âge de 17 ans, c'est sous le maillot de l'AS Saint-Etienne, son club formateur, qu'il fait ses premiers pas en Division 1 (à Nantes en février 1978). En 1980 après un passage par le CS Chênois (Suisse), GARANDE devient l'attaquant vedette de l'US Orléans en Division 2. Avec un total de 20 buts, il prend la deuxième place du classement des buteurs de la division.

A l'été 1981, alors qu'il est courtisé par de nombreux clubs, le Rhodanien rejoint l'AJ Auxerre, entraînée par un certain Guy ROUX. Dès sa première saison en Bourgogne, il se révèle aux côtés du Polonais Andrej SZARMACH.

Au printemps 1984, les Auxerrois prennent la troisième place du championnat, se qualifiant ainsi pour leur première Coupe d'Europe. Cette promotion, l'AJA la doit beaucoup à Patrice GARANDE qui termine meilleur buteur de D1, à égalité avec Delio ONNIS. Signe particulier : sur ses 21 buts, pas un seul penalty !

Ses performances lui valent d'être appelé par Henri MICHEL en Equipe de France olympique sous le maillot de laquelle il remporte la médaille d'or aux Jeux de Los Angeles, titre unique dans l'histoire du football hexagonal.

En juin 1987, il s'engage avec l'AS Saint-Etienne, après un passage par le FC Nantes. Avec Philippe TIBEUF, il forme une redoutable doublette de buteurs, affectueusement surnommée "Les Dupont et Dupont" par Jean-Michel LARQUE, un ancien du Chaudron. GARANDE, deuxième buteur de D1, inscrit 17 buts durant la saison 1987-1988.

Il connaît alors son unique sélection en Equipe de France A, le 27 avril 1988, au Windsor Park de Belfast, face à l'Irlande du Nord (0-0). Après deux saisons en Vert, il porte successivement les maillots de Lens, Montpellier, Le Havre et Sochaux. Sa carrière profe s'achève à Bourges, en Division 2 au terme de la saison 1993-1994.



Son parcours d'entraîneur : une progression linéaire


Suite à l'arrêt de sa carrière de joueur, Patrice GARANDE est engagé en qualité d'entraîneur-adjoint de l'équipe pro du SM Caen. Dans l'exercice de cette fonction, il officie successivement aux côtés de Pierre MANKOWSKI, Guy DAVID puis Gabriel CALDERON entre 1995 et 1998.

La saison suivante, il rejoint l'AS Cherbourg et connaît alors sa première expérience en qualité d'entraîneur principal. Il prend les destinées de l'équipe manchoise en CFA2 et la mène jusqu'en National. "Cherbourg, c'est un très bon souvenir. J'y ai vécu cinq belles années" nous confiait-il récemment.

En 2005, Franck DUMAS, qui a pris les rênes de l'équipe quelques semaines plus tôt, fait appel à ses services pour occuper, à nouveau, le poste d'entraîneur-adjoint au Stade Malherbe. Quatre ans plus tard, alors qu'il a obtenu le fameux DEPF (diplôme qui permet de diriger une équipe pro de L2 ou L1), il devient l'entraîneur officiel du club, Franck DUMAS exerçant la fonction de Manager Général, dans un système à l’anglaise.

A l'aube de sa neuvième saison au sein du club malherbiste, Patrice GARANDE a été officiellement nommé entraîneur principal, le 18 juin dernier. Long chemin fait de patience et d’expérience. Patrice GARANDE, 51 ans, est un technicien pragmatique qui s'appuie sur les "valeurs de rigueur, de travail et de discipline". 

Lors de sa première conférence de presse, il ciblait ainsi les objectifs : "Retrouver une identité de jeu qui corresponde à Caen et aux attentes du public. Chaque région, chaque club a un style qui répond aux particularités de son territoire, nous ici, c’est une exigence de volonté, de caractère, de combativité et en plus, on a des efforts à faire pour reconquérir nos supporters, notre public et nos partenaires. C'est à nous de donner si on veut recevoir..."

http://www.smcaen.fr/liste-saisons/saison-2011-2012/actualites/groupe-pro/patrice-garande-1
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Ven 27 Juil 2012 - 15:01

Ligue 2 - 1ere journée - Ajaccio/Caen 27/07
Garande: « Il vaut mieux établir des responsabilités collectives »

La relégation de Caen en Ligue 2 la saison dernière a sonné la fin de Franck Dumas sur le banc normand. Dans la foulée, c'est son adjoint, Patrice Garande, qui a repris le job. Interview avant la reprise du championnat...




Patrice Garande, êtes-vous anxieux, à la veille (interview réalisée jeudi, ndlr) de vous asseoir sur le banc du Stade Malherbe pour la première fois en match officiel (face au Gazélec, vendredi à 20h30) ?
Non, je ne suis pas vraiment inquiet. Je suis seulement impatient, et préparé. Depuis la reprise de l’entraînement, toute mon énergie et tous mes efforts étaient dirigés vers cela et vers la reprise du championnat. On a bien travaillé, je pense qu’on a fait ce qu’il fallait, et surtout, on a la certitude d’avoir fait le maximum pour être prêts. J’ai toute confiance en mon groupe, en l’équipe que je vais aligner… Donc je n’ai pas de raison d’être inquiet.

Êtes-vous satisfait des matches amicaux disputés par le Stade Malherbe (ndlr : 0-0 contre Cherbourg, 1-1 contre Laval, défaite 1-0 contre Rouen, et défaite 2-0 contre Le Havre) ?

Ça reste des matches de préparation, et c’est d’ailleurs ce que j’ai dit aux joueurs. Je leur ai dit que c’était normal. Nous avons une nouvelle équipe, et une volonté de régénérer le groupe. Entre les nouveaux joueurs et ceux qui peuvent prétendre aujourd’hui à une place de titulaire, le visage de l’équipe a changé. J’ai un gamin qui jouait en CFA l’an dernier et qui est aujourd’hui titulaire en Ligue 2. Il n’y a rien d’inquiétant dans les résultats de ces matches amicaux. Nous sommes en train de dessiner les contours de la nouvelle équipe, et on essaie d’être prêts le plus rapidement possible. Et puis, la situation est pour tous les clubs la même : entre les transferts tardifs, les difficultés à mettre en place une équipe… Je savais dès ma prise de fonction que ce serait compliqué de tout mettre en place tout de suite, d’autant plus que je ne pouvais pas éluder la réalité économique du club.

L’an dernier, on avait l’impression que le staff caennais était le premier surpris de la spirale négative qui a emmené le club jusque dans la zone rouge…
Surpris ? Je ne sais pas si on a le droit d’être surpris. Mais bon… On n’a jamais été relégables, de toute la saison, seulement après la dernière journée (ndlr : et au soir de la 30e journée, également). En fait, on a tout joué sur les deux derniers matches. Et ce qu’on a proposé n’a pas suffi à nous sauver. Il y a toujours des raisons à cela, on a fait une longue analyse avec le reste du staff, pour établir ce qui n’avait pas fonctionné. Une relégation, c’est un tel traumatisme, pour un club, pour ses supporteurs, pour les joueurs, pour tous les gens qui s’investissent…

Justement, est-ce que le Stade Malherbe méritait vraiment de rester en Ligue 1 ?
Disons que sur ce qu’on a su proposer à plusieurs reprises, je pense que oui. Après, tout le monde peut produire le même discours. Par exemple, les Sochaliens ont connu une période très difficile également, et ont été tout près de la relégation. Mais on connaît les qualités techniques de cette équipe, et il est légitime pour eux de déclarer qu’ils méritaient de rester en Ligue 1 également. Si on analyse froidement la saison passée, il est clair qu’on n’a pas fait tout ce qu’il fallait pour se maintenir. Toutefois, si on se base sur la préparation, sur l’équipe, sur le jeu qu’on a essayé de produire, sans toujours y parvenir, je pense qu’on avait les moyens de rester dans l’élite.

L’échec du Stade Malherbe doit-il être d’abord imputé aux performances sportives individuelles, souvent loin d’être à la hauteur, ou à l’incapacité de l’équipe à se créer un vrai collectif ?
Je considère que c’est un ensemble indissociable, et que tout le monde a sa part de responsabilité. Le staff, en premier lieu, mais aussi, les joueurs, sur le terrain, les dirigeants. On peut aller dans le détail, mais je ne crois pas à ça.

http://www.sofoot.com/garande-il-vaut-mieux-etablir-des-responsabilites-collectives-159896.html
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Mer 1 Aoû 2012 - 0:39

Patrice Garande : « Les JO, c'est un truc exceptionnel »
Mardi, 31 Juillet 2012 14:24 Aline Chatel



A l'été 1984, Patrice Garande avait 24 ans et il venait de terminer meilleur buteur de première division avec l'AJ Auxerre. L'actuel entraîneur du Stade Malherbe avait été sélectionné aux Jeux Olympiques de Los Angeles. Auteur du premier but tricolore de la compétition contre le Qatar, il s'est blessé peu après et n'a repris la compétition qu'en finale contre le Brésil. Alors que les Jeux de Londres battent leur plein, Patrice Garande n'a rien oublié de cette aventure humaine et sportive.

« Ça reste pour moi le plus gros souvenir de ma carrière. J'ai de très grands souvenirs de tout ce que j'ai fait en tant que footballeur professionnel, mais les JO, c'est un truc exceptionnel. C'est la plus grande compétition du monde. A mes yeux, c'est plus fort qu'une Coupe du Monde. Les JO regroupent tous les sports, toutes les cultures, toutes les nationalités. C'est un mélange incroyable. A Los Angeles, j'étais à la cafet' avec la petite gymnaste Mary Lou Retton (médaille d'or du concours général, ndlr), au Coliseum j'ai vu Carl Lewis faire ses trois médailles d'or… C'est quelque chose de vraiment exceptionnel.

C'est là-bas que j'ai pris conscience qu'en ma qualité de footballeur j'étais un assisté. Il y a un mec qui remplissait ma feuille de sécurité sociale, un mec qui s'occupait de mes impôts, un mec qui m'amenait mon équipement… D'un coup, on se retrouve avec des athlètes qui font tout tout seuls. Et ils peuvent perdre tout le fruit de leur travail pour un dixième ou un centième de seconde. Je raconte souvent cette anecdote mais je m'en rappellerai toujours. Il y a toujours un endroit aux Jeux où les athlètes peuvent revoir leur course, la compétition, et suivre les Jeux. Joseph Mahmoud était avec nous. Il s'est levé, il a pris son sac, il est monté dans le bus, il a fait son échauffement, il a gagné sa médaille, il a repris le bus et il est rentré.

J'ai pris conscience de l'impact que ça avait au retour. On est coupé du monde, on est dans notre bulle. Quand je suis rentré, que j'ai vu la rétrospective des Jeux, avec l'enthousiasme des commentateurs et l'impact que ça avait en France, je me suis dit "j'étais là". On est la première équipe de sport collectif en France à avoir gagné une médaille d'or. Depuis, il n'y a pas une équipe de France de football qui s'est qualifiée pour les Jeux. Et à mon avis ce n'est pas près d'arriver.



On avait annoncé qu'on allait là-bas pour gagner la médaille, et on l'a fait. Quelque chose a changé dans la mentalité française par rapport à la compétition et par rapport à des objectifs précis. C'était la première fois que des professionnels participaient aux Jeux. Les pros avaient le droit de participer à condition de ne pas avoir eu de sélection en championnat d'Europe ou en Coupe du Monde. Ça reste une aventure humaine et sportive exceptionnelle, un moment extraordinaire. On était une bande de potes. On avait un super entraîneur, Henri Michel. On faisait ce qu'on voulait. Quand tu as tout un stade avec des gens debout qui chantent l'hymne américain… t'es américain, c'est obligé. Il y avait une identification au pays incroyable. Carl Lewis, je l'ai vu se faire aduler et siffler. Le seul regret que j'ai, c'est de ne pas avoir fait la cérémonie d'ouverture. C'est fantastique.

On a disputé la première partie de la compétition à Napolis. Ça ne ressemblait à rien d'autre qu'un tournoi de foot. C'est quand tu arrives dans le village olympique que ça devient incroyable. On a joué au Rose Bowl de Pasadena (en banlieue de Los Angeles), un stade mythique pour le sport américain. A l'époque on avait battu le record pour un match de foot. Il y avait 103 000 spectateurs je crois. S'il y en avait 15 000 qui comprenaient quelque chose au foot… Tu mettais des chandelles, les mecs gueulaient (sourire). C'était marrant à voir.

Il y a un paquet de grands joueurs qui ont gagné une Coupe du Monde et qui rêvent de participer aux Jeux Olympiques. Il ne leur manque que ça, cette émotion-là. Quand tu fais les Jeux Olympiques pour ton pays, tu ressens une vraie appartenance. Il y a quelque chose qui se passe par rapport à tes couleurs. »

http://www.sportacaen.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=4972:patrice-garande-l-les-jo-cest-un-truc-exceptionnel-r&catid=1:stade-malherbe-caen&Itemid=2
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par maz le Mer 1 Aoû 2012 - 0:45

On l'obtient comment la qualif' aux JO pour le foot?

_________________
Over the line and far away!
avatar
maz
Modérateur
Modérateur

Messages : 2001
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 31
Localisation : caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par Esteban le Mer 1 Aoû 2012 - 12:53

pour les clubs européen c'était la coupe d'europe espoir 2011.
nos super espoir sans cerveau ont été lamentable.
avatar
Esteban
CFA 2
CFA 2

Messages : 1271
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Jeu 2 Aoû 2012 - 11:37

L'entretien vidéo avec Patrice GARANDE
jeudi 02 août 2012 10:30



Sa philosophie, ses ambitions pour la saison qui débute, ses références en qualité de coach : l'entraîneur du SM Caen se confie longuement au micro de Mustapha KHERRAZ et Guillaume LE BARS.



Regardez l'entretien vidéo avec Patrice GARANDE: http://www.smcaen.fr/malherbe-tv-dl

http://www.smcaen.fr/liste-saisons/saison-2012-2013/actualites/groupe-pro/lentretien-video-de-patrice-garande
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Mar 4 Sep 2012 - 14:35

Patrice GARANDE : "Un bilan positif"
mardi 04 septembre 2012 12:05



Le SM Caen va passer la trêve internationale sur le podium du championnat de Ligue 2, à trois points du leader, Dijon.

"C'est un bilan positif, a confié Patrice GARANDE, vendredi dernier à l'issue du match à Sedan (2-2). Je suis satisfait de ce que les joueurs font depuis le début de saison, de l'application qu'ils mettent dans le travail."

Egalement qualifiée en Coupe de la Ligue suite à ses succès sur Lens (2-1) et Clermont (0-1), l'équipe malherbiste réalise un début de saison très solide. L'entraîneur ajoute : "J'ai confiance en ce groupe qui, selon moi, est capable de faire de belles et grandes choses."

"Pour que ça puisse continuer, il faut continuer de travailler et se dire que rien n'est acquis, rappelle l'ancien meilleur buteur de L1. Le foot, c'est une remise en cause perpétuelle, essayer de chasser les petits détails qui peuvent nous punir..."

En substance, "il faut que les joueurs aient toujours cette exigence envers eux-mêmes, cette envie de toujours faire plus... Le plus dur commence car les mois de septembre, octobre et novembre sont importants dans un championnat. Les positions vont progressivement se dessiner..."



Ecoutez toute l'interview de Patrice GARANDE: http://www.smcaen.fr/actualites/interview-audio


http://www.smcaen.fr/liste-saisons/saison-2012-2013/actualites/groupe-pro/patrice-garande-un-bilan-positif

_________________
Pour suivre l'effectif 2017/2018 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2017-2018-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2017-2018
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Jeu 6 Sep 2012 - 13:07

Patrice Garande : "Malherbe reste très populaire"




Patrice Garande est le nouvel entraîneur du Stade Malherbe depuis cet été, après sa descente en Ligue 2. Quelques questions pour mieux le connaître...

Le club avait-il besoin d’un tel changement, avec votre arrivée pour remplacer Franck Dumas au poste d'entraîneur ?

"Ce n’est pas à moi de répondre à cette question. Le club est géré par un directoire et son président, des actionnaires, des dirigeants. Ce sont eux qui prennent les décisions. Sur les sept années passées à travailler avec Franck Dumas, je suis solidaire de tout ce qui a été fait, dans le positif comme dans le négatif."

Comment ressentez-vous la popularité du Stade Malherbe aujourd’hui ?

"Elle est plus importante qu’on croit. Malherbe reste très populaire. Nous avons la chance de compter sur un public de supporters très fidèles. Tout le monde s’intéresse à Caen, et bien au-delà, aux résultats du club. Malherbe demeure quelque chose de très important pour les Caennais."

Comment vous sentez-vous à Caen ?

"J’y habite depuis 1995, avec une coupure de cinq ans à Cherbourg. Je m’y sens bien. J’y ai même rencontré ma femme !"

Le fait que vous aimez la ville vous permet-il de motiver encore davantage les joueurs ?

"J’essaie surtout de les sensibiliser sur le fait qu’ils sont professionnels et qu’ils ont des devoirs de comportement et d’investissement par rapport à tous les gens qui aiment ce club, notamment ceux qui y travaillent et le soutiennent à chaque match, comme les supporters et les partenaires".

330 partenaires privés soutiennent Malherbe cette saison. Une autre illustration de la fidélité envers le club ?

Oui, c’est aussi grâce à eux que le club existe. C’est pour cette raison que les joueurs doivent se sentir impliqués. Je ne vois pas comment on peut être joueur professionnel et ne pas en tenir compte. Les joueurs doivent comprendre qu’ils sont des éléments importants de la société caennaise. C’est aussi une façon de ne pas être déconnecté de la réalité. On a un peu l’impression ces derniers temps que les footballeurs professionnels sont hors société. Non ! Ils sont en plein dedans et ont pour moi, un rôle d’exemplarité."

La qualité de votre groupe vous satisfait-elle ?

"Oui. Les postes sont pratiquement tous doublés. Nous avons de quoi atteindre notre objectif : tout faire pour monter !"

Quel est votre meilleur souvenir dans le football ?

"D’une manière générale, toutes les rencontres que le foot m’a offert. Je pense aussi au titre de champion olympique en 1984 avec l’équipe de France et à mon titre de meilleur buteur en 1984 avec Auxerre.”"

Et côté temps libre ?

"Mon temps libre, c’est pour mon fils, ma femme et mes amis. Je n’ai pas d’autre passion que le football. Si peut-être, les cigares... ".

Une vie, six dates

1960. Naissance à Oullins, dans le Rhône.
1966. Première licence de football au Cascol Oullins.
1974. Intègre les équipes de jeunes de Saint-Etienne.
1984. Champion olympique à Los Angeles.
1987. Retour à Saint-Etienne.
1995. Entraîneur-adjoint au SMC.

http://www.tendanceouest.com/actualite-35454-patrice-garande-malherbe-reste-tres-populaire.html

_________________
Pour suivre l'effectif 2017/2018 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2017-2018-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2017-2018
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Lun 10 Sep 2012 - 17:05

La méthode Garande convainc à Malherbe



Avec 5 victoires, deux matchs nul et une défaite, en championnat et en coupe, depuis qu'il a pris les commandes de l'équipe première du Stade Malherbe, le bilan est plutôt positif.

Le bon début de saison réalisé par le Stade Malherbe est aussi celui de Patrice Garande. Attendu au tournant dans la foulée du renvoi de Franck Dumas, l'ancien cherbourgeois a démontré qu'il pouvait être l'homme de la situation malgré son manque d'expérience comme entraîneur en chef d'une équipe professionnelle.

"On sent bien le changement, indiquait Aurélien Montaroup en pleine préparation d'avant-saison. On bosse beaucoup plus (que la saison dernière, ndlr), il y a beaucoup plus d'exigence. C'est mieux pour nous." Patrice Garande, qui se définit lui-même comme l'opposé de Franck Dumas, a ramené de la confiance dans une équipe blessée par sa relégation en Ligue 2. Tout en conservant le schéma mise en place par son prédécesseur, il a aussi révolutionné le jeu caennais dans le bon sens. Enfin, Patrice Garande a su créer des relations de qualité avec les médias locaux.

http://www.tendanceouest.com/actualite-35438-la-methode-garande-convainc-a-malherbe.html

_________________
Pour suivre l'effectif 2017/2018 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2017-2018-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2017-2018
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par Aash le Mer 12 Sep 2012 - 11:21

HAHAHA!
La dernière phrase m'a bien bien fait rire, ste tacle pour Dudu.

_________________
avatar
Aash
1er Div Calvados
1er Div Calvados

Messages : 424
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Lun 24 Sep 2012 - 23:19

Carte Blanche : "Full Metal" Garande...



Ce midi, la Carte Blanche de Sylvain Letouzé était consacrée à la méthode Patrice Garande. Une méthode qui tranche avec celle utilisée pendant sept ans par son prédécesseur...

A écouter

http://www.tendanceouest.com/actualite-36348-carte-blanche-full-metal-garande-.html

_________________
Pour suivre l'effectif 2017/2018 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2017-2018-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2017-2018
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par madinina le Mar 16 Avr 2013 - 13:19

objectif avoir une identitée de jeu haha la bonne blague ... j espere un aurevoir a mr garande en juin car le jeu est catastrophique cette saison .
avatar
madinina
4ème Div Calvados
4ème Div Calvados

Messages : 92
Date d'inscription : 20/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par smc12 le Lun 27 Mai 2013 - 14:46

Garande : « Quatrième, je le vis comme un échec personnel »



Patrice Garande et Caen ne verront pas la L1 la saison prochaine, au contraire de Michel Der Zakarian (à l'arrière-plan) et Nantes... Destins croisés.

SM Caen. L'entraîneur caennais a débuté l'analyse de sa première saison à la tête de Malherbe. La frustration de ne pas remonter reste présente, la conviction que tout n'est pas à jeter aussi. Place à la remise en question.

Entretien

Terminer 4e, à six points du podium, c'est rageant...

On ne va pas vivre avec les regrets. On va tirer les enseignements de ce qui s'est passé. La déception qui a été terrible à vivre, c'était après le match de Nantes. C'était important de terminer 4e, pour valoriser tout le travail effectué cette saison. On se devait de gagner pour les supporters. Je suis content pour les gens qui étaient au stade vendredi. Bien sûr, il y a la déception de ne pas monter en L1, mais j'ai dit aux joueurs que globalement ils ont réussi une bonne saison. Il y a plus de positif que de négatif. C'est peut-être difficile pour certains d'entendre ça, autour du club, car la déception est très présente, mais quand on analysera bien dans le détail, il y a beaucoup de choses positives.

À la trêve, Caen était 3e. Que vous a t-il manqué lors de la phase retour ?

Le bilan chiffré est très clair. À la trêve, on avait 33 points, j'avais alors dit qu'il faudrait faire au minimum le même parcours pour espérer monter. On ne l'a pas fait, puisqu'on termine à 63 points. Après, on m'a rabâché qu'on perdait trop de matches, notamment à la maison. De mémoire, on en avait perdu six. Mais sur la deuxième partie, on n'en perd que trois ! Il faut faire attention aux chiffres, aux raccourcis. On ne monte pas parce qu'on n'a pas transformé des nuls en victoires, lors de la phase retour. Si on avait transformé seulement deux nuls en victoires, on y serait... Du moins, on aurait été en mesure de jouer la montée sur le match d'Ajaccio.

Les nuls contre Arles, Lens, Dijon, pour ne citer que les derniers à domicile, vous ont condamné ?

Il faut savoir pourquoi on a fait ces nuls. Parce qu'on n'a pas mis des occasions dans des un contre un, parce qu'on a pris des buts sur des erreurs défensives. Tout se résume à un problème d'efficacité. Offensive et défensive. On n'a pas su l'être à des moments importants. À Guingamp, on fait un match de qualité, on prend un but à dix secondes de la fin, si on repart avec le point du nul, ça change tout. Quand on n'a pas un équilibre sur les deux parties de saison, on n'y arrive pas.

Guingamp restera comme un tournant ?

Oui, mais il y en a eu plein. Derrière, malgré ça on a eu la possibilité de revenir aussi. Angers en est un aussi, Dijon, Monaco. C'est un championnat compliqué. Toutes les équipes qui jouaient en haut de tableau, on s'est tous loupés à un moment. Mais on a tous eu l'opportunité de se rattraper. Les joueurs avaient la possibilité de monter. Mais on n'a pas su la saisir car on n'a pas été assez efficaces sur certains matches. C'est tout. Contre Arles, Lens, Dijon, au Havre, à Angers, peu importe l'adversaire.

Au-delà de l'efficacité, dans le jeu, il aurait sans doute fallu proposer et imposer autre chose, notamment à domicile...

Je ne suis pas d'accord. Dans les trois matches qu'on a perdus en début de saison, tout le monde disait qu'on était l'équipe qui jouait le mieux au football. Le Mans, c'est une attaque-défense, avec 8 ou 9 occasions. Face à Guingamp, on passe à travers une mi-temps, le reste ça allait et contre Tours ce n'était pas si catastrophique. Après, on n'a pas su s'adapter à Niort, sur un terrain enneigé. Je ne dis pas qu'on a proposé du beau jeu. Si vous me dites qu'on n'est pas monté parce qu'on n'a pas proposé de jeu à domicile, je ne suis pas d'accord. Après, janvier, février, mars, si vous dites il n'y a pas eu de jeu, je peux l'expliquer. On n'avait pas les conditions d'entraînement qui nous permettaient de nous entraîner comme il faut. Il fallait pouvoir s'adapter aux conditions. On a toujours essayé de jouer, on allait partout pour gagner.

Durant ces trois mois, Laurent Agouazi, alors blessé, vous a manqué ?

C'est bien de le remarquer, car je ne me retranche pas derrière ça. Ce sont les aléas d'une saison. Sans lui, on a aussi fait des bons matches.

Mais il n'a pas été remplacé au mercato hivernal où le choix de Koné s'est révélé être un échec ?

J'ai des regrets sur ce mercato, oui. Cela fait partie des analyses à faire en interne. Comme entraîneur, je voulais protéger mon groupe, je ne voulais pas de concurrence. Je ne referai pas la même erreur. On a fait Kim, qui est un jeune joueur, en qui je crois beaucoup et qui s'imposera à l'avenir. Koné, c'est une grave erreur. Je le reconnais, on s'est trompé, avec Alain Cavéglia. Pas sur la qualité du joueur, mais sur l'homme. Alain vit mal la situation, avec les relations qu'il a à Lyon. Malgré ça, on devrait y être. Comment on peut faire nul contre Dijon, quand je revois l'égalisation ? Comment on peut prendre ce but à Guingamp ? Comment on peut prendre le but de Nantes ? Si on met le penalty, ça change tout. C'est le football, ça reste une bonne saison. S'il y a des déceptions, c'est qu'on a fait naître des espérances. Personne ne pensait en début de saison qu'on pourrait jouer la montée. Il faut encore prendre du recul. On a des échanges avec les joueurs, je les reçois un par un, on fait le bilan. J'ai aussi commis des erreurs. C'est ma première année comme entraîneur. On est dans l'analyse. Je sais que dans la gestion humaine, j'ai fait des erreurs. Je me remets en question.

C'était votre première saison comme n°1 à la tête d'une équipe pro. Cela vous a plu ?

J'adore... J'ai passé cinq ans à Cherbourg (en CFA puis National), en n°1, pour moi c'est la même chose. Ce qui change, ce sont les structures, les infrastructures, la qualité du joueur, les médias, le public. Dans la gestion humaine, les joueurs ont un ego plus important. Mais j'adore ça. Je n'aurais pas dû le dire, du moins des proches dans le métier m'ont dit qu'il ne fallait pas le dire, mais cette 4e place je la vis comme un échec personnel, car à un moment on a parlé d'espérance. Pourtant, je ne considère pas que cela le soit pour le club, car on a avancé et ça nous servira pour l'année prochaine. J'ai encore besoin de recul. J'ai plus apprécié l'ambiance du match contre Ajaccio, que celle face à Nantes où il y avait quelque chose à jouer. Un entraîneur vit à travers ses joueurs. On ne peut pas faire ce métier même si on ne les aime pas.


Recueilli par

Vincent COTÉ.

Ouest-France

_________________
Pour suivre l'effectif 2017/2018 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2017-2018-duree-des-contrats


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2017-2018
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8998
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par ranko14 le Lun 27 Mai 2013 - 15:34

C'est sur que la montée s'est jouée sur le mercato d'hiver.Monaco prend Medjani et surtout Obbadi, Nantes Arristeguieta et Guingamp Douniama et Lemaître, qui ont tous été déterminant dans leurs équipes pour monter

_________________
You'll Never Walk Alone
avatar
ranko14
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 5517
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrice Garande dit "El Local" coach du SMC

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum