Note: [2017/2018]Revue de presse

Page 16 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Dim 20 Mai 2018 - 22:04

SM Caen : Patrice Garande, le départ du mal-aimé
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 3a8eed88c17f9c5c87753845434a13ee-sm-caen-patrice-garande-le-depart-du-mal-aime
Patrice Garande s’en va, avec le sentiment du devoir accompli mais sans la considération que son bilan sportif aurait pu lui offrir. | Stéphane Geufroi


L’entraîneur du SM Caen, en fin de contrat, ne vivra pas une 7e saison sur le banc. Sa fin de mandat a été très difficile, mais son bilan chiffré est l’un des meilleurs de l’histoire du club, avec notamment une montée et quatre maintiens consécutifs.


Il y a Féret, Da Silva, Vercoutre, Bessat, Ait Bennasser, Nkololo, Le Joncour, Leborgne, Bazile, Dreyer. Autant de joueurs en fin de contrat qui, sauf surprise, vont partir. Il y a un staff, également en fin de bail. Branger, Petereyns, Huriez. Et bien sûr Patrice Garande.

L’ancien buteur n’atteindra pas les 7 saisons à la tête de l’équipe première, comme son prédécesseur Franck Dumas entre 2005 et 2012. Samedi soir, il a confirmé son départ. Il a remercié les joueurs, son staff, à peu près tout le monde, au cours d’un long monologue (lire sur ouest-france.fr).

Il l’a justifié par l’épisode de la crise de gouvernance qui a poussé dehors Jean-François Fortin, l’homme qui l’avait rapatrié de Cherbourg en 2005 pour devenir l’adjoint de Dumas, après une première expérience de n°2 entre 1995 et 1998.

« J’ai une histoire avec cet homme, une réelle amitié. Dans mon métier, il faut toujours quelqu’un qui vous tend la main, moi ça a été Jean-François Fortin. On s’est vu vendredi avec le nouveau président. Je lui ai dit que je ne pouvais plus être l’entraîneur, compte tenu de ce qui s’est passé avec Jean-François. Il faut avoir la reconnaissance du ventre. »

« Monter en 2 ans, rester 5 ans en L1, c’est un exploit » :
Une déclaration de sortie sincère sur Fortin, mais forcément surprenante sur son poste, qui contredit la démarche interne. Selon nos informations, la direction se dirigeait très clairement vers un changement d’entraîneur. Plusieurs noms ont été évoqués (lire notre édition de vendredi).

Philippe Montanier aurait même décliné une proposition, ce que Gilles Sergent, qui apprécie l’homme Patrice Garande, a fermement démenti en affirmant qu’aucun contact n’avait été pris avec quiconque.

Mais peu importe au fond. La conclusion demeure. C’est ainsi, Patrice Garande nage dans les paradoxes depuis la saison dernière.

Son bilan sportif, auréolé d’un demi-finale de Coupe de France et d’une 7e place en 2015, est quasi inattaquable. C’est juste le meilleur depuis Daniel Jeandupeux dans les années 90. « Monter en deux ans et rester cinq ans en L1, c’est un exploit, je le maintiens, compte tenu du budget et des effectifs qu’on a eu chaque année », n’a pas manqué de souligner l’intéressé.

« Dans le foot, ce sont les résultats qui font le bilan, et je ne peux que le féliciter, a dit Damien Da Silva. Il y a eu des hauts et des bas, mais c’est du bon travail. Avec lui, ça a aussi été compliqué à certains moments, il faut le dire. Mais on s’est toujours maintenu, c’est le principal. »

Da Silva fait référence aux accrochages qui ont opposé Garande à plusieurs joueurs. On se souvient par exemple qu’ils avaient très peu goûté l’interview qu’il nous avait accordé en mai 2017, où le coach n’avait pas manié la langue de bois pour juger des prestations de plusieurs joueurs cadres.

Ses relations avec Xavier Gravelaine se sont détériorées, aussi, et cette saison au moins, il n’a pas vraiment choisi les joueurs qui ont composé son effectif.

L’odeur de fin de cycle flottait depuis l’été dernier, quand Fortin avait été quasiment le seul à vouloir le maintenir en poste, après une saison terminée par un maintien miraculeux au Parc des Princes. Certains ont considéré qu’il faisait l’année de trop.

Une rupture l’année dernière :
Garande, bosseur invétéré, personnage entier au management contesté, n’a pas toujours réussi à transmettre aux joueurs son sens de compétiteur exacerbé, ces deux dernières saisons. Celles-ci semblent altérer au yeux du grand public la qualité des quatre premières.

Depuis l’altercation avec le kapo du MNK à la sortie du stade d’Ornano, en février 2017, sa relation avec le public était devenue difficile.

La qualité du spectacle proposée par son équipe, sérieusement à la baisse depuis deux ans, et certains choix difficilement compréhensibles pour le monde extérieur l’ont pénalisé. Rude vie que celle d’un entraîneur…

Samedi soir, encore, son nom a été sifflé. Il s’est rapidement retiré de la fête sur le terrain. « C’était mieux que Jean-François prenne cette lumière-là… Malgré tout ce qui est arrivé, j’ai beaucoup de sympathie pour les supporters. Je leur souhaite le meilleur, sincèrement, c’est-à-dire au moins aussi bien que ce qu’on a fait depuis cinq ans. »

Patrice Garande l’a dit avec la voix plus chevrotante, émue par l’idée que tout s’arrêtait là. Il part avec le sentiment du devoir accompli. En cette fin de saison, les sorties des personnages qui ont marqué à leurs façons l’histoire moderne du SM Caen sont difficiles à appréhender.




OF

smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Dim 20 Mai 2018 - 23:33

SM Caen. Da Silva : « Le club a grandi et j’ai vraiment grandi avec »
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 F64ae4aeba4764aadd1375cc0bea922f-sm-caen-da-silva-le-club-grandi-et-j-ai-vraiment-grandi-avec
Damien Da Silva quitte le SM Caen la tête haute, après quatre saisons très pleines sur le plan personnel. | Stéphane GEUFROI.
Gaëtan BRIARD.
Publié le 20/05/2018  à 11h04

Après quatre saisons pleines au SM Caen, Damien Da Silva s’en va pour franchir un nouveau palier. Samedi soir, une fois le maintien scellé face au PSG (0-0), le défenseur central s’est livré sur sa période malherbiste, les départs de Patrice Garande et Jean-François Fortin, ainsi que sur son avenir personnel.

Damien, vous vous êtes finalement maintenus à la dernière journée, de nouveau face au PSG…

On a eu un début de match très compliqué. On avait une pression sur les épaules, forcément. Il ne fallait pas prendre ce premier but qui nous aurait mis en difficulté. On a réussi à le faire et après, la pression est redescendue et on s’est libéré. Paris a joué tranquillement mais sur un coup d’éclat, ils pouvaient marquer un but qui pouvait nous faire très mal. Le plus délicat, c’était de rester vraiment concentré. Ça fait deux ans qu’on se maintient sur le dernier match. Je souhaite vraiment à Caen de se maintenir plus vite l’an prochain.

Patrice Garande, votre coach depuis que vous êtes là, a annoncé son départ. Quel regard portez-vous sur son parcours ?

Je ne peux que le féliciter parce qu’il a maintenu le club en Ligue 1 quatre saisons de suite. À l’arrivée, c’est du bon travail. Il y a eu des hauts et des bas. Avec lui, ça a aussi été compliqué à certains moments, il faut le dire. Mais on s’est toujours maintenu, c’est le principal. Dans le foot, ce sont les résultats qui font le bilan. Et pour moi, le bilan est donc positif parce que Caen va jouer une cinquième année en Ligue 1.

Vous aussi, vous laissez le club en Ligue 1 avant de partir. C’était primordial à vos yeux ?

Je suis heureux de cela. Ça m’aurait vraiment fait mal de partir sur une descente en Ligue 2. Aujourd’hui, je suis fier d’avoir participé un peu à cela pendant ces quatre années. Maintenant, mon avenir est ailleurs. Ce club m’a fait grandir, je lui dois beaucoup et ça, je ne l’oublierai jamais. Je vais toujours supporter le SM Caen, c’est une certitude.

Il était temps de franchir un cap dans votre carrière ?

J’ai envie de progresser, je suis un compétiteur. Si je peux progresser dans ma carrière, je ne vais pas m’en priver. J’ai eu 30 ans récemment, j’ai fait quatre ans ici, il est temps pour moi de partir. Le plus important, c’était vraiment le club à mes yeux. C’est pour cela que je n’ai pas fait de déclarations avant. Je ne pensais pas à ma personne, vraiment au club.

Avez-vous une idée du club dans lequel vous jouerez la saison prochaine ?

J’aurais aimé savoir mais les choses font qu’aujourd’hui, je ne sais pas où je serai la saison prochaine. Il y a des contacts mais je ne vois que le concret. Aujourd’hui, je n’ai pas signé quelque part. Je suis arrivé à la fin de mon cycle à Caen. J’ai envie de voir autre chose. Pourquoi pas tenter une aventure à l’étranger ou dans un bon club en France, si ça se présente. Ce sera plus compliqué pour jouer, peut-être. À Caen, j’avais beaucoup de temps de jeu, j’étais dans un certain confort. Mais j’ai envie d’aller chercher cette excitation, on n’a qu’une carrière et qu’une vie.

Quelles images gardez-vous de ces quatre saisons au SM Caen ?

Je garde beaucoup d’images. Ce n’est pas facile d’en choisir une, mais je vais retenir la première année, quand j’ai découvert la Ligue 1, ses stades. Je vais vous dire la vérité : quand je suis arrivé ici, je ne savais pas si j’allais jouer. Je venais de Ligue 2, de National juste avant, je ne savais pas si j’allais avoir le niveau. D’un côté, ça me faisait un peu peur. Après, j’ai essayé d’être le plus régulier possible dans mes saisons. Il y a eu des moments très compliqués, d’autres très bons pour moi et pour toute l’équipe. Mais en tout cas, le club a grandi et j’ai vraiment grandi avec. J’ai aussi appris beaucoup ici.

Vous n’êtes plus vraiment ce joueur de 2014 que vous décrivez…

J’ai beaucoup progressé mentalement parce qu’on a beaucoup joué le maintien. Je pense vraiment avoir passé une étape, en tant que joueur et en tant qu’homme. Aujourd’hui, je sens une fierté de pouvoir partir et de laisser le club en Ligue 1. Honnêtement, ça m’aurait brisé le cœur de laisser le club en Ligue 2.

C’est la fin d’une ère au Stade Malherbe de Caen, aussi parce que le président Fortin a fait ses adieux…

Ce n’était pas évident, surtout que c’est un président que nous, joueurs, on apprécie beaucoup. C’est un des présidents que j’ai trouvé le plus sympathique. Il y avait des discussions régulières, surtout cette saison avec moi. C’était un bon président. J’ai été attristé pour lui quand j’ai appris la nouvelle de son départ. On ne peut que le féliciter de l’énorme travail qu’il a fait ici. Je lui souhaite bon vent pour son futur.
OF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 21 Mai 2018 - 10:45

Football. SM Caen : nos tops et nos flops d’une saison contrastée

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 44f594f3d137813a1dc916f45c023f92-football-sm-caen-nos-tops-et-nos-flops-d-une-saison-contrastee_4
Frédéric Guilbert (de dos) est ici fêté après son premier but chez les pros face à Strasbourg (2-0). C’était début mars, et Malherbe n’a plus gagné un match de championnat par la suite.. | OUEST FRANCE

Gaëtan BRIARD et Guillaume LAINE.
Modifié le 21/05/2018  à 10h21
Publié le 21/05/2018  à 10h19


Bilan. Malgré un printemps assez affligeant, le SM Caen a rempli sa mission en validant un 4e maintien de rang en L1. Entre satisfactions et déceptions, nos tops et flops de la saison.

Au SM Caen, la saison s’est de nouveau jouée à la dernière journée. Grâce à un match nul face au PSG, comme l’an passé au même moment, le Stade Malherbe a arraché son maintien et une cinquième saison de rang en Ligue 1. C’est la fin d’une ère et ils sont plusieurs à pouvoir partir la tête haute, de Jean-François Fortin à Patrice Garande en passant par plusieurs cadres arrivés en 2014 (Rémy Vercoutre, Julien Féret, Damien Da Silva). Retour sur une saison riche en émotions et en contrastes, avec nos tops et nos flops.

Les tops :

Un maintien, encore un

Ceux qui connaissaient le Malherbe spécialiste de l’ascenseur, ou le Malherbe de 1997-2004 enterré en L2, doivent forcément apprécier le Malherbe stabilisé en L1.
Les Caennais, qui viennent de pousser le vice jusqu’à miser deux fois de suite leur maintien à la 38e journée contre Paris (merci Paris), vivront une 5e saison consécutive parmi l’élite. Du jamais vu depuis la période 1988 - 1994. Pour la ville, la région, une 18e saison de L1 dans l’histoire du club devra être savourée à sa juste mesure.

La charnière centrale Da Silva - Djiku :

Rayonnant sur la première partie de saison, le duo a symbolisé la force défensive initiale de Malherbe, et largement contribué à hisser le club jusqu’à la 6e place fin novembre. La « DSD » a baissé de pied après, sous l’effet du passage à la défense à cinq, de la blessure de Djiku et d’une dynamique collective disparue. Mais dans les moments chauds, ils ont souvent répondu présents.

Da Silva va partir, Djiku devrait rester, à moins d’une belle offre, pas à exclure… « J’ai encore trois ans de contrat, logiquement je serai encore là » , a dit l’ex-Bastiais samedi. Reconstruire une charnière de cette valeur sera de toute façon une tâche difficile pour les nouveaux dirigeants.

Le retour de Frédéric Guilbert :

Un club a toujours besoin d’une identité, offerte par certains joueurs. En revenant in extremis à Caen l’été dernier, pour y signer quatre ans, Frédéric Guilbert s’est mué en leader naturel au fil de la saison. Le garçon est sympa, le joueur exemplaire d’abnégation. Souvent le cocktail idéal pour remporter l’adhésion populaire, qui est plus est quand on est un gars du coin.

La saison prochaine, place à Guilbert capitaine, sauf choix différent du nouveau coach ou surprise lors du mercato. Ça paraît improbable. « J’espère que les nouveaux dirigeants feront les choses bien et qu’on les fera ensemble , a dit le Valognais. Je serai là, j’ai un contrat. Après, s’ils ne veulent pas de moi, je partirai… » On est sûrs de l’inverse.

La plus belle page de l’histoire du club en Coupe de France :

Depuis 2005 et la finale malheureuse face à Strasbourg (1-2), Malherbe était raillé pour sa capacité à (trop) vite disparaître des coupes nationales. L’espoir de retourner un jour au Stade de France avait fui l’esprit des supporters, au fil de douze saisons sans réel frisson.

Au moment où les temps étaient durs, le SM Caen a écrit sa plus belle page en Coupe de France. Le tout avec des héros peu communs (Samba, Diomandé), un exploit face à Lyon (1-0), 81 minutes de résistance face au PSG (1-3) en demi-finale. Et un sacré vent de fraîcheur à d’Ornano.

L’émergence de Deminguet :

Il ne faisait même pas partie des jeunes intégrés au groupe pro l’été dernier, mais a finalement été la révélation caennaise du début d’année 2018. Du Vélodrome en novembre à sa première convocation en équipe de France U20 la semaine passée, tout est allé très vite pour Jessy Deminguet. Le Lexovien de 20 ans a de la qualité et une volonté qui plaît.

Il aura le droit à son nom sur le maillot la saison prochaine. À Caen, sans le moindre doute ? « Je pense que pour moi, c’est le but , a-t-il répondu samedi soir, avant de nuancer. Mon contrat n’est pas encore signé. C’est mon agent qui gère ça pour moi. » Pour la nouvelle direction, il ne faudra pas se manquer sur le dossier du seul jeune issu du centre à s’être réellement distingué.

Les flops :

La sortie ratée du président Fortin

« Sincèrement, on a tout fait pour que ça ne se passe pas tout à fait comme ça » , avait dit le nouveau président Gilles Sergent jeudi soir. Après 18 ans de présidence et une crise en haut lieu, Jean-François Fortin a dit au revoir à tout un stade samedi soir, sans avoir pu choisir sa sortie. Au-delà des responsabilités, forcément partagées, ce constat-là est très dommageable. « Ce n’était pas évident (ces dernières semaines) , surtout que c’est un président que nous, joueurs, on apprécie beaucoup » , a dit Damien Da Silva.

Le défenseur central a la parole libre de celui qui s’en va. Frédéric Guilbert restera caennais, lui, mais a tenu un discours encore plus offensif. « C’est un grand Monsieur du football. Son nom restera gravé ici. Je suis vraiment déçu de la sortie qu’il a eue. Il ne méritait pas ça. Dans le football, il n’y a pas de pitié… »

La pire attaque de l’histoire du club :

27 buts en 38 matches : Malherbe a fait moins bien que Cavani cette saison, et que toute autre équipe dans l’histoire du Stade Malherbe, Ligue 1 et Ligue 2 confondues. Triste record pour une formation où deux hommes (Santini, Rodelin) auront inscrit 60 % des buts, cinq ailiers (Kouakou, Bazile, Repas, Stavitski, Nkololo) en auront marqué un seul.

En cause : un recrutement offensif raté, illustré par le flop Repas, et un profil d’équipe pas vraiment conforme aux forces que doit avoir un candidat au maintien. Dans ce domaine en particulier, il y aura forcément de nouveaux hommes à l’intersaison. Malherbe peut difficilement se permettre une autre saison aussi triste sur le plan offensif.

Les blessures en cascade :

Difficile de vivre une année sereine quand votre effectif, déjà pas pléthorique, est amputé chaque semaine de plusieurs éléments. Malherbe a (encore) traversé cette saison en accumulant les pépins. Il termine sur le podium des équipes les plus touchées par les blessures… Les absences longue durée de Djiku, Mbengue et Aït Bennasser lui auront notamment fait mal.

Une série affreuse pour finir :

Caen vient de réussir un petit exploit, inédit dans son histoire : se maintenir après n’avoir gagné aucun de ses onze derniers matches, et grappillé 3 points (nuls à Troyes, contre Toulouse et Paris) sur les 33 derniers en jeu. « On s’est mis dans la m**** tous seuls, mais on a assumé sur ce dernier match » , retient Djiku.

Après le succès contre Strasbourg début mars, Caen avait 35 points et était quasiment maintenu. Mais l’équipe s’est totalement désagrégée par la suite, trop tranquille d’abord puis à bout de souffle, faible mentalement, incapable de se faire violence pour aller chercher l’unique victoire qui manquait. Un constat qui interpelle et doit être analysé en profondeur par la nouvelle direction, pour l’avenir. D’autant que le printemps 2017 avait déjà été très difficile…

Des cadres au bout du chemin :

On pense notamment à Vercoutre, Féret ou Bessat. Le premier a d’abord été bon, avant de s’éteindre au cœur de la série noire et de rater sa sortie, chiffonné probablement aussi qu’on ne l’ait pas sollicité pour envisager l’avenir au-delà de son contrat. Samedi soir, avant de raccrocher les gants, Vercoutre a toutefois reçu un hommage mérité du club et du public pour son apport depuis 2014.

Da Silva ou Féret auraient mérité la même chose, d’ailleurs. Indéboulonnable aux yeux de Garande, le capitaine de 35 ans n’a jamais rechigné cette saison, beaucoup récupéré de ballons, mais ses jambes ne lui ont plus permis de faire des différences. Bessat a vécu une dernière année de contrat gâchée par les blessures, alors qu’il partait avec le statut de n°1 en latéral gauche. C’est la fin d’une époque.

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 21 Mai 2018 - 12:35

SM Caen : « un coach expérimenté » attendu, un projet sur cinq ans

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Cefa5c091993b5f41032f192393b8c97-sm-caen-un-coach-experimente-attendu-un-projet-sur-cinq-ans_0
Le nouveau directoire du SM Caen | OF

Gaëtan BRIARD.
Publié le 21/05/2018  à 12h19

Lundi matin, le projet du nouveau directoire du SM Caen pour le club a été présenté. Entre autres annonces : un budget souhaité de 40 millions d’euros avant 2023, « un coach expérimenté » espéré début juin, une équipe féminine en Division 1 d’ici cinq ans.

Le président du SM Caen Gilles Sergent et le nouveau directoire ont dévoilé leur projet à cinq ans pour le Stade Malherbe, lundi matin dans les coulisses du stade d’Ornano. Cela a été dense : plus de trente minutes de présentation des grandes lignes de ce projet intitulé.
Parmi les informations concrètes délivrées par les nouveaux dirigeants : la volonté d’atteindre un budget de 40 millions d’euros avant l’horizon 2023, celle de choisir « un entraîneur expérimenté et dans le respect des valeurs du club, qui aura la volonté de travailler avec la formation » , ou encore celle « d’améliorer les recettes sans augmenter les tarifs des matches, contrairement à ce qui a pu être dit » . « On s’est mis au boulot avec Alain Cavéglia dès dimanche matin au sujet du nouveau coach , précise Gilles Sergent. C’est important que l’on respecte l’ADN du club. L’objectif est que début juin, ce soit annoncé. »
Quant au recrutement, des choses ont déjà été avancées par la cellule actuelle depuis des mois, quant à la définition des profils nécessaires pour la saison prochaine. Néanmoins, le nouveau coach sera globalement maître des renforts à faire venir. Sur le plan des joueurs et sur les fins de contrats, les nouveaux dirigeants veulent rencontrer Damien Da Silva et espèrent le faire changer d’avis pour qu’il reste au SM Caen et continue d’en être un cadre. Concernant les jeunes, Thomas Callens, Issa Marega et Jessy Deminguet se sont vus proposer un contrat professionnel, comme Yoël Armougom, qui l’a déjà signé.
Sur le plan des ambitions sportives, le discours est le suivant : « Je ne vais pas vous expliquer qu’on va jouer l’Europe , a expliqué Gilles Sergent. Ce qu’on veut, c’est arrêter de se sauver à la dernière journée. On veut mettre plus de moyens financiers sur le staff technique et les joueurs. » Sur le plan financier, justement, le nouveau directoire veut notamment redresser la trésorerie et des résultats d’exploitation « assez largement déficitaires » , malgré un club qui reste « solide » financièrement.



« J’ai encore entendu le mot putsch ce matin (lundi) . Je tiens à préciser trois choses , a aussi tenu à dire Gilles Sergent. On est certains à être des historiques du club. Puis on a été démocratiquement élus. Et ce que l’on a envie de mettre en avant, c’est la notion d’équipe et la collégialité. C’est peut-être, sans doute ce qui nous opposait le plus avec Jean-François (Fortin) . » Des « garde-fous » seront ainsi mis en place pour une gouvernance qui se veut « exemplaire »
OF

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par Marneus-Macrage le Lun 21 Mai 2018 - 13:07

un budget souhaité de 40 millions d’euros avant 2023

on va gagner 8M de budget en 5 ans c'est ça les grands investissements ?

oulala ce premier article me fait déjà mal au cul !

_________________
"Le plus beau moment de foot que j'ai vécu dans ma vie ? hum... Voir Raineau mettre un petit pont à un joueur du Milan AC"
Marneus-Macrage
Marneus-Macrage
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 4933
Date d'inscription : 13/06/2012
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 21 Mai 2018 - 13:10

Marneus-Macrage a écrit:un budget souhaité de 40 millions d’euros avant 2023

on va gagner 8M de budget en 5 ans c'est ça les grands investissements ?

oulala ce premier article me fait déjà mal au cul !

Surtout qu'il y a en plus l'augmentation des droits TV.

Je trouve que leur objectif n'est pas très difficile. Il ne se foule pas...

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 21 Mai 2018 - 13:13

Stade Malherbe de Caen : "Pas fréquent de se séparer d'un président au bilan très positif"" pour Jean-François Fortin
lundi 21 mai 2018 à 13:02  Par Jean-Baptiste Menanteau, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)
L'ancien président du Stade Malherbe de Caen, Jean-François Fortin, s'est exprimé lundi 21 mai sur France Bleu Normandie. Il juge son bilan "très positif".
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 870x489_maxsportsworldtwo597888  
Jean-François Fortin n'est plus président du Stade Malherbe de Caen depuis le jeudi 17 mai. ©️ Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Caen, France

Désormais ex-président du Stade Malherbe de Caen, Jean-François Fortin s'est exprimé pour la première fois lundi 21 mai sur France Bleu Normandie. Il a d'abord exprimé son soulagement après le maintien du club pour une cinquième saison en Ligue 1, grâce à son match nul 0-0 face au Paris Saint-Germain

"L'accueil qui m'a été réservé à la fin du match me démontre qu'un certain nombre de personnes ont _apprécié mon travail_", a-t-il souligné, en référence aux chants lancés en son honneur par le kop après le match. 

Gravelaine, bilan "positif"

"Il n'est pas fréquent qu'avec un bilan très positif on ait envie de se séparer de celui qui est à la tête [du club]", a ajouté l'ancien président du Stade Malherbe de Caen, qui avait refusé de s'exprimer avec le match crucial contre le PSG. Le cas de Xavier Gravelaine, directeur général du club, aurait cristallisé les tensions. _"_Il peut ne pas plaire à tout le monde [...] mais je quand je regarde son bilan, il est positif", a estimé Jean-François Fortin.
Sur son avenir, le directeur du groupe des Maîtres laitiers du Cotentin, toujours actionnaire du SM Caen, préfère répondre qu'il attendra le nouveau projet présenté par Gilles Sergent et la nouvelle équipe dirigeante.

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par maz le Lun 21 Mai 2018 - 13:29

C'est clair que c'est pas dans 5 ans qu'on aura besoin des 40M... en grognon a perdu un projet qui devait arriver à terme en 2020 pour repousser le truc de 3 ans... on a le temps de descendre d'ici là...

_________________
Over the line and far away!
maz
maz
Modérateur
Modérateur

Messages : 2427
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 33
Localisation : caen

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par Marneus-Macrage le Lun 21 Mai 2018 - 13:29

il y a abandon du centre d'entrainement etc du projet 2020 du coup ?

car c'est léger de dire on veut un coach expérimenté qui bosse avec les jeunes XD

_________________
"Le plus beau moment de foot que j'ai vécu dans ma vie ? hum... Voir Raineau mettre un petit pont à un joueur du Milan AC"
Marneus-Macrage
Marneus-Macrage
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 4933
Date d'inscription : 13/06/2012
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par maz le Lun 21 Mai 2018 - 14:00

Je pense que c'est conservé. De toute façon il tva déjà des travaux d'engagés ils vont pas laisser le chantier en plan.

_________________
Over the line and far away!
maz
maz
Modérateur
Modérateur

Messages : 2427
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 33
Localisation : caen

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par Vidocq le Lun 21 Mai 2018 - 15:11

... Rolling Eyes...je vous trouve bien critique...et c'est un peu prématuré !

Attendez au moins de voir ce que sera le recrutement du coach et la future équipe pour le prochain championnat.

...et puis on va pas pleurer sur Fortin jusqu'à Noel  Evil or Very Mad...regardons devant nous...pas derrière !

_________________
Double vainqueur des "Pronos de Fred" : 2010/2011 et 2013/2014  king
Vidocq
Vidocq
Modérateur
Modérateur

Messages : 4162
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 55
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 21 Mai 2018 - 16:06

Football – SM Caen. Club « ambitieux » cherche entraîneur « charismatique »
La nouvelle équipe dirigeante du Stade Malherbe Caen, emmenée par le président Gilles Sergent, a présenté son projet 2018-2023. Un coach expérimenté est souhaité avant début juin.
Publié le 21 Mai 18 à 15:23
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Gilles-Sergent-conférence-21-mai-2018-854x569
Le futur entraîneur du SM Caen sera « expérimenté » et « charismatique ». (©️Sport à Caen)
Le directoire du Stade Malherbe Caen avait convoqué la presse ce lundi 21 mai pour présenter son projet des cinq années à venir. Si aucune annonce n’a été faite, Gilles Sergent et son équipe ont livré quelques indications quant aux orientations souhaitées. Tour d’horizon du volet sportif.

Le futur coach du Stade Malherbe Caen

C’est le premier des douze travaux prioritaires ciblés par la nouvelle équipe dirigeante. Le futur coach du Stade Malherbe devrait être connu au plus tard début juin. « On préférerait tous fin mai », précise toutefois Gilles Sergent. Aucun contact, martèle le directoire, n’a été pris avant l’assemblée générale du jeudi 17 mai ayant conduit à l’élection de Gilles Sergent à la présidence du club. Gilles Sergent :
On s’est mis au boulot dès vendredi matin, et dès dimanche matin avec Alain Cavéglia. C’est important qu’on respecte l’ADN du club, l’esprit du club.
La short list devrait être arrêtée en fin de semaine. Pour l’instant « on n’en est pas encore à ce stade », si bien qu’aucun technicien n’a été consulté. En revanche, le profil souhaité du successeur de Patrice Garande est connu. Il devra être expérimenté, charismatique, fidèle aux valeurs du club et… un minimum anglophone. Sergent annonce sa volonté d’être « ambitieux » dans ce recrutement. « On va essayer de faire un choix de coach pas étonnant. » Un autre paramètre entre en ligne de mire.
La dimension spectacle et plaisir est un élément important. Il y a des noms exclus parce que ce n’est pas le football dont on rêve, même si on n’imagine pas être le FC Barcelone non plus.
Le message est clair : Caen veut être en capacité de proposer un football attractif la saison prochaine. 
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Gilles-Sergent-Fabrice-Clément-Jean-Marie-Piranda-854x569
Gilles Sergent entouré de Jean-Marie Piranda et Fabrice Clément. (©️Sport à Caen)

Le départ de Patrice Garande

Il est parti la tête haute sur un quatrième maintien consécutif : Patrice Garande a annoncé samedi 19 mai qu’il ne serait plus être entraîneur du Stade Malherbe la saison prochaine. C’était écrit, couru d’avance, et pourtant l’ancien buteur a assuré avoir perçu « une volonté de continuer ensemble » de la part des nouveaux dirigeants. Un point de vue que ne partage pas Gilles Sergent :
Qu’on soit très clair : Patrice et moi savions qu’il n’y aurait pas de continuité la saison prochaine.
Quand les deux hommes se sont rencontrés vendredi 18 mai, trois sujets ont été traités. « Nous avons parlé du match contre Paris en premier lieu, indique Gilles Sergent. J’ai trouvé que Patrice avait très bien préparé le match. Je n’étais pas inquiet, mais il m’a totalement rassuré. Nous avons ensuite évoqué le recrutement de l’été dernier, ou plutôt le non-recrutement de certains joueurs. Patrice voulait un joueur de profondeur. Il ne l’a pas eu. Idem en janvier. Et il n’y a pas que ce profil-là qu’il n’a pas eu. Enfin, et ça a été très rapide, on a abordé son avenir dans le club. » La discussion a tourné court.
Il m’a dit pourquoi il ne voulait pas rester. Moi, je voulais en parler lundi (aujourd’hui, ndlr). J’ai une vraie sympathie pour Patrice. Il a fait six années remarquables au club. Il faut lui rendre hommage. Tout le monde était convaincu que Patrice devait relever un autre challenge ailleurs qu’à Caen. Je lui souhaite de trouver un club de Ligue 1.
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Gilles-Sergent-1-854x569
Gilles Sergent (©️Sport à Caen)

Le cas Da Silva et les fins de contrat

En-dehors du prêt de Youssef Aït Bennasser, qui a indiqué après Caen – PSG ne pas envisager de signer à Caen, neuf joueurs sont en fin de contrat à Caen. Un cas importe tout particulièrement les nouveaux dirigeants caennais : celui de Damien Da Silva. Le défenseur central a pourtant assuré samedi soir, sans laisser planer le doute, qu’il allait quitter le club. Gilles Sergent entend bien le faire changer d’avis.

On serait extrêmement heureux que Damien Da Silva soit toujours dans notre aventure. C’est le premier joueur que nous allons rencontrer. On va lui proposer un projet. Avec Djiku, il forme une charnière remarquable. Il a la gnac, l’envie. C’est l’image du Viking. On aime prendre des risques et essayer de changer le cours des choses. Depuis janvier, on pouvait penser qu’il n’allait pas rester. Jean-François (Fortin) lui a fait une très jolie offre.
Concernant les autres joueurs dont le contrat arrive à échéance au 30 juin 2018, le flou prévaut. Y compris autour de Julien Féret, capitaine vieillissant et titulaire souvent contesté cette saison. « Julien est un joueur qui apporte de la qualité technique, qui a fait un très joli parcours. On ne va pas se mettre à la place du futur coach », précise le président malherbiste. Autrement dit : au futur entraîneur de trancher ce cas, comme les autres.
L’idée est de garder les meilleurs joueurs, c’est une évidence.
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 1C9A7211-854x569
Damien Da Silva est la priorité du SM Caen. (©️Sport à Caen)

Le recrutement préparé

Le recrutement du Stade Malherbe Caen pourra réellement commencer lorsqu’un coach se sera engagé. Néanmoins, le club n’attend pas cette signature pour commencer à avancer sur certains dossiers. Alain Cavéglia, directeur sportif, œuvre en ce sens.
Heureusement qu’Alain et sans doute Xavier (Gravelaine) bossent depuis des mois pour le recrutement de la saison prochaine. Les profils sont définis. C’est lancé depuis longtemps. Il y a déjà eu des contacts, et il y en aura encore. Mais on peut imaginer que la validation finale sera faite par l’entraîneur.
Quatre joueurs issus du centre de formation se sont vus proposé un premier contrat professionnel : Yoël Armougom, qui s’est officiellement engagé, Jessy Deminguet, qui n’a pas encore signé, Issa Marega, jeune défenseur central, et le gardien de l’équipe réserve Thomas Callens. Le Stade Malherbe veut s’appuyer plus encore sur son centre de formation dans les années à venir. « C’est important que notre centre de formation apporte des joueurs de qualité au club », souligne Gilles Sergent.
Au rang des départs potentiels, Alexander Djilku « n’a pas de bon de sortie ». « Si on veut être ambitieux, il fait partie des joueurs essentiels. »

Une ambition encore vague

Le mot « ambition » a beau être extrêmement présent dans le projet de cinq ans présenté par les dirigeants, sa représentation concrète au classement reste assez floue.
Nous sommes ambitieux, mais tout en restant à notre place. Je ne vais pas vous expliquer qu’on va faire l’Europe tous les ans, ni même qu’on vise l’Europe. Ce qu’on veut, c’est arrêter de se sauver lors de la dernière journée comme ce fut le cas ces deux dernières années.
Entre l’Europe et le maintien in extremis, la marge est importante. Caen, qui espère « dépasser les 40 millions d’euros de budget avant cinq ans », envisage en tout cas de disposer de moyens financiers revus à la hausse. La saison prochaine, son budget sera équivalent à celui de la saison actuelle. Il s’élèvera aux alentours de 34 millions d’euros.

Aline Chatel Sport à Caen

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par maz le Lun 21 Mai 2018 - 17:08

Vidocq a écrit:... Rolling Eyes...je vous trouve bien critique...et c'est un peu prématuré !

Attendez au moins de voir ce que sera le recrutement du coach et la future équipe pour le prochain championnat.

...et puis on va pas pleurer sur Fortin jusqu'à Noel  Evil or Very Mad...regardons devant nous...pas derrière !
Oui j'ai hâte d'y voir plus clair! De toute façon comme tu dis ce qui est fait est fait et on n'y changera rien. Ceci dit ils ont quand même la pression les cocos ^^

_________________
Over the line and far away!
maz
maz
Modérateur
Modérateur

Messages : 2427
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 33
Localisation : caen

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par Goup-14 le Lun 21 Mai 2018 - 17:14

Enfin pour l'instant en attendant de voir ce nouveaux staff il n'y as absolument aucune surprise, le projet est peut-être "ambitieux" mais le discours ne le semble pas spécialement. Bref a voir début Juin qui on as mais "anglophone" ca sent fort le Montanier quand meme !

_________________
NOURMAUNDIE AÏE ! ╞╬═╡  Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 3968677080
Goup-14
Goup-14
CFA
CFA

Messages : 1722
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 27
Localisation : Saint Aubin sur Mer (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par maz le Lun 21 Mai 2018 - 17:49

Par contre s'ils arrivent à garder Damien alors là je m'incline, mais j'y crois pas une seconde Laughing

_________________
Over the line and far away!
maz
maz
Modérateur
Modérateur

Messages : 2427
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 33
Localisation : caen

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 21 Mai 2018 - 21:24

Football
Les vérités de Jean-François Fortin après son éviction de la présidence du SM Caen
lundi 21 mai 2018 à 20:18  Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin
L'ex-président du Stade Malherbe de Caen était l'invité ce lundi soir du Kop France Bleu Cotentin. L'occasion pour lui de revenir sur les conditions de de son départ de la présidence du club de foot et de commenter le projet de son successeur Gilles Sergent.
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 870x489_20180521_184932  Jean-François Fortin dans les locaux de France Bleu Cotentin ©️ Radio France - Anthony Raimbault
"Depuis jeudi je suis peu sorti, j'ai fêté le maintien du Stade Malherbe en Ligue 1 samedi soir et j'ai eu droit à quelques hommages". La parole de Jean-François Fortin a été rare depuis jeudi soir et son éviction de la présidence du club qu'il aura dirigé durant 18 ans. Mais sur France Bleu Cotentin, l'ex-dirigeant a décidé de parler vrai, sans langue de bois.
 

Sur son sentiment au terme de ces années de présidence : 

"Vous pensez bien qu'à partir du moment où vous avez été président durant une période longue, bénévolement, vous avez de l'amour pour ce club. Bien sûr qu'il y a un sentiment d'injustice quand vous êtes viré alors qu'on dit qu'on est content de votre travail." 

Sur les conditions de son éviction:

"Je pense que certaines personnes avaient de l'ambition. Elles ont réalisé une opération pour m'éliminer. Eux continuent de dire qu'il n'y a pas de putsch. Quelque chose se tramait depuis longtemps."

Le projet de son successeur:

"Le budget aujourd'hui, c'est 34 à 35 millions. Leur projet, c'est de passer à 40 millions d'ici 5 ans. Or avec la hausse des droits télé, mécaniquement vous arriverez à 40 millions. Ca n'est pas suffisant pour prétendre avoir plus d'ambition que seulement jouer le maintien." 

Son avenir:

"Pour l'instant, je reste actionnaire du club. Pour l'heure, je ne vais pas m'investir par ailleurs. Je vais tenter de retrouver une vie normale, des repas en famille ou entre amis le week-end. Il est possible que je reste dans le football, au niveau des instances nationales. On m'a déjà fait un appel du pied."



Par :
Benoît Martin France Bleu Cotentin

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 21 Mai 2018 - 21:28

smc12 a écrit:
Marneus-Macrage a écrit:un budget souhaité de 40 millions d’euros avant 2023

on va gagner 8M de budget en 5 ans c'est ça les grands investissements ?

oulala ce premier article me fait déjà mal au cul !

Surtout qu'il y a en plus l'augmentation des droits TV.
Je trouve que leur objectif n'est pas très difficile. Il ne se foule pas...

smc12 a écrit:JFF a dit:
Le projet de son successeur:
"Le budget aujourd'hui, c'est 34 à 35 millions. Leur projet, c'est de passer à 40 millions d'ici 5 ans. Or avec la hausse des droits télé, mécaniquement vous arriverez à 40 millions. Ca n'est pas suffisant pour prétendre avoir plus d'ambition que seulement jouer le maintien." 

Les grands esprits se rejoignent. Laughing

JFF n'est pas de ma famille... Laughing

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Lun 21 Mai 2018 - 21:37

Retour sur la Conférence de presse du projet 2018-2023 du SM Caen
Infos club  le 21/05/2018 à 19:29

Elu à l'issue de l'assemblée générale de la SASP jeudi dernier, le nouveau Directoire du Stade Malherbe présidé par Gilles Sergent (Jean-Marie Piranda, Jacky Rihouet, Fabrice Clément et Jean-Yves Mercier sont les quatre autres membres) a présenté son projet 2018-2023 pour le club normand. Autour de trois objectifs (développer l'attractivité, la recherche d'une excellence opérationnelle dans tous les secteurs et l'augmentation du budget à 40 M€ d'ici cinq ans contre 34 M€ aujourd'hui), la direction du SMC a présenté ses priorités.
Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Les-grands-travaux-du-stade-malherbe
Fabrice Clément, Jacky Rihouet, Jean-Yves Mercier et Jean-Marie Piranda composent le nouveau Directoire du Stade Malherbe avec le président Gilles Sergent.

Choisir un nouvel entraîneur pour la saison prochaine

Se trouvant en fin de contrat tout comme l'ensemble de son staff (l'adjoint Jean-Marie Huriez, l'entraîneur des gardiens Frédéric Petereyns et le préparateur physique Jean-Marc Branger), Patrice Garande a indiqué à la nouvelle direction qu'il ne souhaitait pas prolonger l'aventure. "L'un comme l'autre, on savait qu'il n'y aurait pas de suite", précise Gilles Sergent. "Mais il faut féliciter Patrice pour avoir maintenu quatre saisons de suite Malherbe en Ligue 1 ; ce qu'aucun coach n'avait réussi dans l'histoire du club".
En collaboration avec le directeur sportif Alain Cavéglia, les dirigeants caennais se sont donc mis en quête d'un nouvel entraîneur. "C'est un choix déterminant. Il faut se montrer ambitieux dans son recrutement". Son profil : "expérimenté, charismatique, ayant fait ses preuves en Ligue 1 ou en Ligue 2, souhaitant travailler avec la formation et maîtrisant l'anglais car nous avons de plus en plus de joueurs étrangers", décrit le président du SMC qui espère pouvoir annoncer son identité d'ici début juin au plus tard.

Bâtir un centre d'entraînement pour les professionnels

"C'est un projet qui existait précédemment. Nous souhaitons le reprendre et aller encore plus loin", annonce Gilles Sergent. "On en a discuté avec Patrice (Garande). C'est indispensable pour la préparation physique, pour le suivi médical, pour la convivialité entre les joueurs". Ce centre d'entraînement sera notamment doté d'un système de cryothérapie, d'un espace forme-fitness digitalisé et d'un lounge où les joueurs pourront se restaurer. "On pense que c'est important pour la diététique. Aujourd'hui, ce lieu n'existe pas". Se voulant "à la pointe dans de nombreux domaines" et "un bel exemple pour le football français", ce bâtiment - qui représente un investissement de 7 M€ - pourrait bénéficier d'un naming afin d'augmenter les recettes du club.

Ouvrir le capital aux supporters

Sur le modèle de l'En Avant de Guingamp et de ses Kalon, la direction du Stade Malherbe souhaite ouvrir son capital aux supporters à l'horizon 2020. "C'est intéressant de voir ce qui se fait à Guingamp, à Sochaux avec ses socios. Il ne faut pas avoir peur de copier les bonnes choses qui fonctionnent dans les autres clubs français. Associer les supporters à notre projet nous paraît pertinent", assure Gilles Sergent.

Développer des relations fortes avec les clubs amateurs en Normandie

Figurant déjà dans le programme 2015-2020, le Stade Malherbe entend se rapprocher encore plus des clubs amateurs normands. "On va tout d'abord les recevoir, les écouter avant de leur proposer différents types d'échanges (entraînements délocalisés, journées de détection, invitations dans un salon pour un match de L1…)", énumère Fabrice Clément. Trois catégories sont concernées : les clubs de l'agglomération caennaise (ASPTT, Mondeville, La MOS…), le Top 10 des clubs amateurs normands et les écoles de foot. "On va leur proposer de signer des partenariats pour une période de trois ans".

La création d'une section féminine

"Dans les cinq ans, on souhaite avoir une équipe féminine en D1", se montre ambitieux Fabrice Clément alors que le Stade Malherbe est, aujourd'hui, l'un des rares clubs pros en France à ne pas compter de section spécifique. Pour atteindre cet objectif, deux possibilités : la création "mais on partirait de plus loin" ou le rapprochement avec une structure existante. "On va privilégier cette seconde option. On va renouer les contacts qu'il y avait déjà eu dans le passé. C'est un enjeu important".

Viser le Top 15 des centres de formation

Meilleure progression avec un bond de sept rangs et une 18e place sur 35 structures agréées lors de la publication du dernier classement de la DTN, le centre de formation vise le Top 15 dans un futur proche. "C'est important que notre centre nous apporte des joueurs pour le groupe pro comme c'est le cas actuellement", se félicite Gilles Sergent. "Regarder le classement des U19 et des U17, ce n'est pas un hasard. Et derrière, il y a du solide".
Si la plupart des éducateurs du centre de formation arrivent au terme de leur engagement dont le directeur Francis De Taddeo (seule exception : Michel Rodriguez avec les U19), Gilles Sergent l'assure : "Nous avons une vision extrêmement positive du travail réalisé par ces éducateurs". "Concernant Francis, il a fait un excellent boulot même si nous avons des contacts avec d'autres personnes". Alors que la rumeur Sébastien Bannier - qui a déjà occupé ce poste au SMC entre 2005 et 2014 - a circulé, Gilles Sergent a indiqué que "ce n'était pas une hypothèse". En tout, deux nouveaux éducateurs avec les diplômes nécessaires pour conserver l'agrément en catégorie 1 rejoindront le centre de formation. "On souhaite recruter un entraîneur pour la réserve qui puisse aussi travailler pour la post-formation. Il paraît déterminant d'avoir plus de liens entre le centre de formation et le groupe pro".

  • Et aussi : Renforcer l'exigence et l'excellence dans tous les départements du club, Dynamiser l'offre commerciale avec les partenaires, Améliorer la Fan expérience, Digitaliser le Stade Malherbe, Renforcer la pertinence du slogan « Normands et Conquérants » et une Gouvernance exemplaire avec des garde-fous.

"On serait extrêmement heureux que Damien Da Silva fasse partie de notre aventure"

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Da_silva_2_2_1
En marge de la présentation du projet 2018-2023, Gilles Sergent a été interrogé sur le futur effectif du Stade Malherbe. Alors que Damien Da Silva (en fin de contrat) a indiqué samedi soir après le match nul contre le PSG "se trouver à la fin d'un cycle" et envisager "son avenir ailleurs", le nouveau président du club normand espère lui faire changer d'avis. "On serait extrêmement heureux que Damien fasse partie de notre aventure. C'est le premier joueur que je vais rencontrer".
Concernant son compère de la charnière centrale Alexander Djiku engagé jusqu'en 2021, Gilles Sergent s'est montré clair : "Il n'y aura pas de bons de sortie. Si on veut être ambitieux, Alex fait partie des joueurs essentiels". A noter qu'après Yoël Armougom, deux autres pensionnaires du centre de formations devaient signer leur premier contrat pro : le gardien Thomas Callens et le défenseur central Issa Marega. "Alain (Cavéglia) m'a rassuré sur ce sujet". Révélation de cette saison sous le maillot "Bleu et Rouge", Jessy Deminguet a reçu "une proposition très correcte". "Conserver Jessy est la priorité", ne cache pas le président du SMC.
Conférence de Presse Projet 2018-2023
http://www.smcaen.fr/2017-2018/actualites/infos-club/retour-sur-la-conference-de-presse-du-projet-2018-2023-du-sm-caen

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par Vidocq le Lun 21 Mai 2018 - 22:33

smc12 a écrit:
smc12 a écrit:
Marneus-Macrage a écrit:un budget souhaité de 40 millions d’euros avant 2023

on va gagner 8M de budget en 5 ans c'est ça les grands investissements ?

oulala ce premier article me fait déjà mal au cul !

Surtout qu'il y a en plus l'augmentation des droits TV.
Je trouve que leur objectif n'est pas très difficile. Il ne se foule pas...

smc12 a écrit:JFF a dit:
Le projet de son successeur:
"Le budget aujourd'hui, c'est 34 à 35 millions. Leur projet, c'est de passer à 40 millions d'ici 5 ans. Or avec la hausse des droits télé, mécaniquement vous arriverez à 40 millions. Ca n'est pas suffisant pour prétendre avoir plus d'ambition que seulement jouer le maintien." 

Les grands esprits se rejoignent. Laughing

JFF n'est pas de ma famille... Laughing
Sauf erreur de ma part, les droits télé ne sont pas encore en augmentation.

Avec BeIn en perte et Canal + qui ne souhaite pas surpayer la ligue 1...parler d'augmentation des droits TV me semble prématuré.

Il y en a qui pensent que la Ligue 1 vaut la Liga ou la Premier League ! Je n'en fais pas partie !

_________________
Double vainqueur des "Pronos de Fred" : 2010/2011 et 2013/2014  king
Vidocq
Vidocq
Modérateur
Modérateur

Messages : 4162
Date d'inscription : 16/06/2012
Age : 55
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par Malherbologiste le Lun 21 Mai 2018 - 22:42

Ouais ça me parait bien léger tout ça. Pour des gens qui soit disant se préparaient depuis longtemps, je ne lis pas grand chose de nouveau. Budget rien de neuf, projet à long terme très vague.Côté sportif, il ne faut pas être sorti de St Cyr pour sortir Montanier du chapeau, et  dire qu'on va garder Da Sylva, la belle blague.
Bref pour l'instant pas du tout impressionné  !
C'est dommage car sur le fond je suis persuadé qu'il fallait du renouveau et redémarrer un cycle même si j'ai adoré le taf de Fortin et Gravelaine.
Maintenant wait and see on verra où ça nous mène, une chose est sûre il n'y aura pas d'état de grâce, il va falloir que  les choses changent significativement et que les résultats suivent rapidos sinon gare à la crise...

_________________
Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option !   Bob Marley
Malherbologiste
Malherbologiste
Division d'honneur régionale
Division d'honneur régionale

Messages : 824
Date d'inscription : 08/06/2012
Age : 49
Localisation : Prés de Courseulles sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par smc12 le Mar 22 Mai 2018 - 9:46

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 DdyDI_0V0AAbEav

_________________
Pour suivre l'effectif 2018/2019 + durée des contrats voici le lien: 

http://www.smcaen1913.com/t50-effectif-2018-2019-duree-des-contrats#445


Merci de ne pas poster dans ce topic.

Pour débattre, merci de vous diriger ici: http://www.smcaen1913.com/t859-debat-les-joueurs-2018-2019
 
supportercaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaencaen supporter

"Si on reste fidèle à nos valeurs, si on met tout ce qu'il faut à chaque match, on peut battre n'importe qui." Patrice Garande.
smc12
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 10188
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 47
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Note: [2017/2018]Revue de presse - Page 16 Empty Re: Note: [2017/2018]Revue de presse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum