Revue de presse

Page 6 sur 50 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 28 ... 50  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Bewul le Lun 23 Juil 2012 - 7:53

Oui pas eu le temps de lire. Attention aux suppressions arbitraires, il y a une page modo si on a un doute ou si quelque chose nous tracasse !!

Bewul
Promotion d'honneur
Promotion d'honneur

Messages : 548
Date d'inscription : 10/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Lun 23 Juil 2012 - 17:17

Actualité Club
Au cœur de la visite du stade D'Ornano...
lundi 23 juillet 2012 17:00

Le SM Caen organisait, samedi dernier, des visites gratuites du stade Michel-d'Ornano qui ont rassemblé plus de 500 personnes sur l'ensemble de la journée. On a rejoint un groupe et suivi le guide. Reportage.



Samedi, 16H. Devant la Boutique, une jeune femme s'époumone au micro. L'objectif : rameuter les troupes. C'est l'heure d'y aller, tout le monde est prêt pour la visite guidée. Sous la conduite de Matthieu qui va tout nous dire sur l'arène malherbiste, le groupe est constitué d'une quarantaine d'éléments.

Là, c'est un peu comme à l'école : ceux qui veulent suivre et prêter l'oreille collent le prof et pressent le pas, ceux qui regardent sans entendre traînent la jambe en queue de peloton. "Tu sais, moi, le stade, je le connais" prétend l'un, apparemment boudeur car traîné pour la visite par Madame. "Enfin, pas tout le stade, mais presque" s'empresse-t-il néanmoins de compléter.



On entre par la Tribune J, côté opposé à la traditionnelle sortie des joueurs. C'est bizarre comme ça fait grand, un stade vide. Acrophobes, s'abstenir... Les enfants s'installent sur les sièges, les adultes écoutent le guide. L'humeur est badine, ça rit dans les rangs.

On fait le tour du stade, on repense aux souvenirs du lieu, on passe par la loge événementielle, on aperçoit la pièce consacrée à la vidéo-surveillance. "Nous, on l'appelle le bocal" sourit Matthieu. Le bocal, justement, beaucoup le trouvent petit, exigu. Les retardataires ont choisi de laisser partir la troupe pour se prendre en photo, avec forcément le stade en arrière-plan



Passage par le Club des 50, l'endroit où se retrouvent les actionnaires du club à l'occasion de chaque match. On est tout en haut et y a débat dans le sombre salon. Explications illustrées, échange d'idées : chacun y va de sa propre analyse plus ou moins renseignée..

On descend à grandes enjambées les marches de l'escalier. Direction zone mixte. Zone quoi ? "C'est un couloir qui existe dans tous les stades et par lequel tous les joueurs doivent passer à la fin du match pour être mis à la disposition des journalistes."

Comme c'est super bien fait, juste à côté, il y a la salle de conférence de presse. Le panneau, le pupitre, tout ça, c'est familier. "Ah oui, comme à la télé" s'esclaffe un jeune homme. Justement, y en a qui se prennent pour des joueurs, qui posent derrière le micro, qui font mine de faire face aux médias déchaînés...



Couloir des vestiaires, entrée du tunnel. On s'y croirait... "Ils auraient pu nous mettre la musique" plaisante un ado. La salle anti-dopage, c'était un peu avant. L'anecdote sur Nicolas Seube, c'est maintenant. Un soir de déplacement à Nîmes, il avait eu moult difficultés à faire ses besoins et avait dû laisser ses partenaires repartir sans lui. "Fallait boire de la bière, c'est infaillible" croit savoir un quadragénaire.

On est dans le vestiaire du SM Caen. Le paper-board a été griffonné de messages d'encouragement laissés par les visiteurs tout au long de la journée. Douches, salle de massage : "on avait imaginé ça plus luxueux" raconte une mère de famille.



La visite se termine mais la cerise sur le gateau, c'est le terrain. On est au bord de la pelouse, sur les bancs de touche. On se prend pour Patrice Garande qui replace ses hommes, pour le remplaçant qui s'apprête à entrer, pour le soigneur qui va panser les plaies du blessé.

Ca y est, c'est le clou de la visite. Ca duré 40 minutes et, visiblement, on est pas mal à avoir pris notre pied. C'est l'envers du décor, le côté "backstage" qui plaît. Certains resteraient bien près de la pelouse pour s'immortaliser encore.

Ceux qui traînent les pieds pour sortir sont souvent ceux qui les traînaient pour rentrer. Comme Monsieur qui, initialement happé par Madame, ne veut plus partir... La paix des ménages, ça, c'est fait...

http://www.smcaen.fr/liste-saisons/saison-2011-2012/actualites/club/au-coeur-de-la-visite-du-stade-dornano..
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8702
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 44
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Mar 24 Juil 2012 - 9:18

Accident de parcours ou traversée du désert ?



Julien Toudic et Pablo Barzola ont connu la descente en 2009 et le retour en Ligue 1 l'année suivante.

L2. Ajaccio - Caen, J-3. Depuis 1995, le SMC a connu 5 relégations en Ligue 2. Mais 3 fois sur 4, Malherbe est parvenu à remonter sous 2 ans.
1995-1996 : un court accident

Après 7 saisons consécutives parmi l'élite, le Stade Malherbe de Pierre Mankowski termine 19e de D1 au printemps 95. L'équipe ne manque pourtant pas d'individualités, mais les Dutruel, Dangbeto, Simba et autre Kennet Anderson n'arrivent pas à sauver le SMC. Caen descend en 2e division pour y retrouver Marseille, condamné au purgatoire après l'affaire VA-OM, mais aussi Nancy, Toulouse ou Sochaux. Une concurrence dont sauront se jouer les Normands.

À la rentrée 95, les clés de la maison sont confiées à Borrelli dans le but, Dedebant est capitaine et Priou fait le reste devant : avec 24 buts au cours de la saison, dont un doublé lors de la dernière journée face à Toulouse (2-0), il offre le titre de champion de D2 à Malherbe. Sitôt descendu, sitôt remonté, le SMC revoit l'élite à la rentrée 1996, alors que Jean-François Fortin succède à Serge Viard à la tête du club et que Guy David s'installe sur le banc de l'équipe.

1997-2004 : 7 longues saisons...

Les maux d'hier rappellent étrangement ceux d'aujourd'hui. Lors de la saison 96-97, Malherbe ne remporte qu'un seul match à d'Ornano pendant la phase aller. Ce retard à domicile va plomber le travail de Guy David, alors que 4 descentes sont programmées cette année-là pour le retour d'une élite à 18 clubs. Et Malherbe est effectivement dans la charrette au printemps 97 : 17e de D1 avec 37 points, les Sommeil, Gallas et autre Née sont invités à regagner l'étage inférieur.

C'est le début d'une longue traversée du désert pour Caen. Plusieurs jeunes se feront repérer sous les couleurs du SMC, mais ni Rothen, ni Bodmer ne parviendront à le ramener en D1. Le club échouera près du but à plusieurs reprises : 5e en 99, 6e en 2000 et 2002, 7e en 2003. Il se fera même une énorme frayeur en flirtant avec le National en 2001. Les entraîneurs se succéderont, du champion du monde Calderon à Gauthier, en passant par Théault et Gasset. Et c'est finalement sous les ordres de Patrick Remy que Caen renoue avec l'élite, obtenant la 2e place de L2 au printemps 2004, grâce notamment à son duo de buteurs : Watier - Mazure.

2005-2007 : si près du but...

Après 7 années de disette, Caen n'a même pas le temps de se réhabituer à l'élite. Même s'ils atteignent la barre symbolique des 42 points, les Planté, Zubar et Ben Askar retournent directement à l'étage inférieur. Débarqué avant même la fin de saison 2004-2005, Patrick Remy est remplacé par Franck Dumas sur le banc. A peine intronisé, le nouvel entraîneur passe d'abord tout près de l'exploit : très mal embarqué, le SMC n'échoue que d'un petit point dans la course au maintien.

Et c'est pire encore la saison suivante ! Cette fois, c'est carrément au goal-average que Malherbe laisse la 3e place et la montée s'envoler au profit de Lorient. Ce n'est toutefois que partie remise. Quatrième en 2006, Franck Dumas connaît finalement sa première montée en 2007. La génération Hengbart, Florentin, Gouffran termine 2e de Ligue 2.

2009-2010 : 2e titre en Ligue 2

C'était la dernière relégation en date, avant l'épisode de mai dernier. Malherbe, battu par Bordeaux sur un but de Gouffran à la dernière journée, termine 18e et quitte la Ligue 1 le 30 mai 2009. Les Argentins Eluchans et Barzola n'ont pas convaincu, le vestiaire était divisé... Mais Dumas s'accroche aux branches et Malherbe-l'instable s'en relève encore l'année suivante.

Saison 2009-2010, Caen fait effectivement le métier et reprend l'ascenseur dans le bon sens. Premiers dès la 5e journée, Jérémy Sorbon et ses coéquipiers ne lâcheront plus les commandes de toute la saison pour s'offrir le deuxième titre de champion après celui de 96. Franck Dumas vit là sa deuxième accession à l'élite... Mais sa 3e relégation au printemps 2012 lui sera fatale.

Julien HIPPOCRATE.

http://www.caen.maville.com/sport/detail_-Accident-de-parcours-ou-traversee-du-desert-_fil-2189949_actu.Htm
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8702
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 44
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Mar 24 Juil 2012 - 10:47

Malherbe a fait le plein d'interrogations



Le Stade Malherbe a conclu ses matchs de préparation par une défaite aussi logique qu'inquiétante, vendredi 20 juillet face au Havre (0-2). A l'image d'une préparation peu convaincante.


Avec deux nuls et deux revers, témoins d'une qualité de jeu plus que moyenne, les Caennais n'ont pas rassuré sur leurs capacités à jouer la remontée immédiate en L1. "C'est bien qu'on ait déjà rencontré ces difficultés maintenant, comme ça on ne sera pas surpris lors du premier match de championnat ", avance Jean Calvé.

Pire peut-être que les résultats bruts, l'attaque caennaise n'a pas fait trembler une seule fois les filets adverses. L'unique but inscrit par les Caennais a été l'œuvre d'un défenseur lavallois bien mal inspiré. Le constat doit moins à la maladresse de Livio Nabab et Romain Poyet, les deux joueurs ayant évolué successivement en pointe, qu'aux difficultés à se procurer de réelles occasions.

Garande refuse de tirer sur ses attaquants

"De la même façon que ce n'est pas simplement la faute du gardien ou des défenseurs quand on prend des buts, je ne vais pas tirer sur les attaquants parce qu'ils n'ont pas marqué, réagit Patrice Garande. Ils n'ont pas assez de solutions derrière." L'entraîneur caennais assure ne pas être plus inquiet qu'au moment où il a pris le groupe en main. "On a fait le maximum qu'on pouvait faire, en tout cas sur le plan physique. Sur les plans technique et tactique, l'équipe ne se fait pas en trois semaines. Il nous faudra un peu de temps mais on va y arriver."

Le retard pris dans le recrutement combiné aux indisponibilités liées aux blessures a pesé lourd dans les contre-performances subies en préparation. Caen, qui dispose d'un défenseur central supplémentaire en la personne de l'ancien capitaine nantais Jean-Jacques Pierre, reste sur la piste de deux à trois éléments. "La priorité est de recruter un milieu gauche, ensuite un attaquant et éventuellement un milieu axial, expose Patrice Garande. Aujourd'hui, nous ne sommes pas assez armés. Si on a ces recrues, on pourra espérer jouer les premiers rôles en Ligue 2.

http://www.tendanceouest.com/actualite-34079-malherbe-a-fait-plein-interrogations.html
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8702
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 44
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Mar 24 Juil 2012 - 16:59

Football - Caen change tout



Jean Calvé (en rouge et bleu) fait partie des nombreuses nouvelles têtes du côté de Caen redescendu en Ligue 2.


Notre Tour de France des clubs de Ligue 2 se poursuit ce mardi par le Stade Malherbe de Caen. Traumatisés par leur descente au deuxième niveau, les Normands ont procédé à une mini-révolution en se séparant de Franck Dumas, entraîneur depuis sept ans, et en remodelant entièrement l’effectif. Malgré les perturbations, le club veut très vite retrouver la Ligue 1 et oublier cette épineuse saison 2011-2012.
La saison dernière

Après un début de saison encourageant (9e après 14 journées), les Normands se sont irrémédiablement rapprochés de la zone rouge avec laquelle ils ont flirtée dès le mois de mars. En mai, la sentence tombe. Après plusieurs lourdes défaites, Caen sombre. Le club ne termine la saison que deux journées en position de relégable, dont la pire, la dernière, à l’issue d’un match couperet perdu à Valenciennes. Une lente agonie que les tribunes du stade Michel d’Ornano ont très mal vécu, réclamant la tête de Franck Dumas. Elle leur sera servie sur un plateau quelques semaines après la fin du championnat. Dumas parti, le club éjecté en Ligue 2 pour la troisième fois en huit ans, le Stade Malherbe va devoir digérer la plus amère des relégations et la plus agitée des intersaisons.

Le recrutement

Afin de crever l’abcès, la direction caennaise a bouleversé son effectif désormais mené par Patrice Garande, l’ancien adjoint de Franck Dumas promu entraîneur. De retour de prêt, espoirs conservés par la Ligue 1 ou anciens peu enclins à (re)vivre la Ligue 2, Jerry Vandam, Grégory Proment, Benjamin Nivet, Alexis Thébaux, Thomas Heurtaux, Frédéric Bulot et Romain Hamouma, sept titulaires indiscutables, ont fait leurs bagages durant l’intersaison. Sans le sou, et en proie à un criant déficit d’expérience dans un effectif d’où émergent désormais remplaçants de la saison passée et espoirs du centre de formation, le Stade Malherbe a recruté malin dans l’espoir d’assurer la meilleure des transitions. "Nous manquions de joueurs de caractère", déclare Jean-François Fortin. Avec les venues du défenseur Romain Calvé (ex-Nancy), du milieu Laurent Agouazzi (ex-Istres), des attaquants Romain Poyet (ex-Brest) et Mathieu Duhamel (ex-Metz), et du défenseur Jean-Jacques Pierre (ex-Panionios passé par le FC Nantes), âgés de 28 à 31 ans, le président caennais espère avoir trouvé la parade à l’exode. "La venue de ces joueurs prouve que le club attire encore, se réjouit Patrice Garande. Ils apportent de l’expérience à un groupe rajeuni par les départs." Deux prêts devraient permettre d’ajuster le groupe dans les prochains jours.

Le joueur à suivre


Ciblé au même titre que Poyet et Agouazzi depuis le dernier mercato hivernal, Jean Calvé est venu se relancer en Normandie. Arrivé libre, le joueur, propriété de Nancy depuis 2008 après s’être révélé au Mans, a perdu la confiance de ses entraîneurs. Brouillé avec Pablo Correa, utilisé à seulement huit reprises en championnat la saison dernière par Jean Fernandez, le latéral droit formé à Sochaux ne veut plus perdre de temps à 28 ans. A la recherche d’un second souffle, il a saisi sa chance lorsque les Caennais l’ont sollicité. Désormais titulaire d’un contrat de trois ans, il veut pleinement s’impliquer dans la remontée souhaitée par le club.

L’entraîneur


Il agissait dans l’ombre de Franck Dumas depuis 2005. Désormais propulsé dans la lumière, Patrice Garande s’empare enfin des clés de la maison normande. Sa marge de manœuvre maintenant large, l’ancien entraîneur de Cherbourg, efficace attaquant d’Auxerre dans les années 1980, entend changer les mentalités à Caen. Strict vis-à-vis du comportement des joueurs, moins "chef de bande et pote" que Dumas comme il se définit lui-même, ce technicien de 51 ans a la confiance de la direction normande. Comment cet ancien international français (1 sélection) va replacer le club sur de bons rails ? C’est tout l’enjeu de la saison à venir pour le Stade Malherbe.

L’objectif

Le yo-yo normand fonctionne-t-il toujours ? Habitué aux descentes et remontées depuis une dizaine d’années, le Stade Malherbe entend ne pas perdre ses bonnes habitudes et compte sur une promotion immédiate pour se refaire. Au club, pourtant, on se donne quelques semaines pour digérer l’intersaison et atteindre le rythme qui permettra à Caen de se mêler à la lutte pour la montée. Les matchs de préparation (2 défaites et 2 nuls) ont en effet nourri quelques inquiétudes.

L’avis de la rédaction

Peu habitués aux esclandres, les Caennais vont devoir digérer l’affaire Franck Dumas et la révolution opérée en interne avec la promotion de Patrice Garande. L’ancien entraîneur l’est même toujours encore officiellement puisque, même remercié, il n’a pas encore été formellement licencié, faute d’accord sur ses indemnités de départ. Côté football, le recrutement chevronné réalisé par son remplaçant avec le directeur sportif Alain Caveglia est intelligent sur le papier. Comblera-t-il les départs des jeunes Thébaux et Hamouma ? Pas sûr. Et d’ailleurs le traumatisme semble devoir rythmer pour encore quelques semaines la quiétude normande. Dès lors, il n’est pas sûr que le Stade Malherbe reprenne immédiatement l’ascenseur.

http://www.caen.maville.com/sport/detail_-Football-Caen-change-tout-_fil-2190105_actu.Htm

avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8702
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 44
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Ven 27 Juil 2012 - 11:46

Caen connaît la recette

Habitué des remontées ces dernières années, Caen fait figure de gros épouvantail de la saison de Ligue 2, qui débute ce vendredi. Patrice Garande, le nouvel entraîneur, devra toutefois trouver la formule capable de faire oublier les départs d’Hamouma, Heurtaux ou encore Thébaux.




Jean Calvé est passé de Nancy à Caen cet été
A Caen, on n’aime visiblement pas la routine. S’ancrer tranquillement dans un championnat, très peu pour le club normand ! Alors, une fois de plus, le Stade Malherbe a décidé de quitter le Ligue 1 au printemps dernier pour retourner voir si les pelouses étaient plus vertes à l’étage du dessous. Une relégation qui vire habituellement au cauchemar pour l’immense majorité des clubs. Mais à Caen, on garde un peu plus son calme qu’ailleurs. Et pour cause. Depuis 8 ans, le SMC a déjà réussi par trois fois à remonter parmi l’élite. Si la performance de 2004, 2007 et 2010 sera dure à réaliser de nouveau, les Caennais peuvent y croire.

Pour ne pas rater l’ascenseur, le club du président Fortin a d’abord changé de coach. Exit Franck Dumas, sa gouaille, son bouc et ses pulls, et place à Patrice Garande, l’ancien attaquant à une sélection chez les Bleus. « Avec Franck, on est à l’opposé, glisse à Ouest France l’ancien adjoint de Dumas. On a des personnalités différentes, des façons de concevoir le métier qui sont différentes. Après, les gens peuvent se demander comment on a fait pour travailler ensemble, mais mon rôle c’était de permettre à Franck de réussir. Ça ne m’empêchait pas de lui dire les choses, mais c’est lui qui décidait. Aujourd’hui, on m’a donné le poste et je fais selon mes convictions. »

Un recrutement made in Ligue 2

Garande a donc ses convictions, ok. Mais il devra toutefois composer sans une grande partie de l’équipe-type de la saison écoulée. Si les anciens Proment et Nivet ont préféré aller terminer leur carrière à Metz et Troyes, les joueurs avec une jolie cote ont rapidement trouvé preneurs. Hamouma a filé à Saint-Etienne, Heurtaux s’est exilé à l’Udinese, et Thébaux et Bulot se sont respectivement engagés à Brest et au Standard de Liège.

Pour les remplacer, Caen a choisi un recrutement à son image : qui connaît la L2. Loin d’être le choix le plus idiot, puisque le casting des recrues normandes colle parfaitement avec celui d’une équipe qui veut jouer le haut du tableau. Derrière, déjà, Caen a fait dans le costaud. Borduré à Nancy, Jean Calvé campera sur le flanc droit le couteau entre les dents. Autre revanchard, Jean-Jacques Pierre essaiera lui aussi d’apporter son expérience et de retrouver une L1 qu’il a quittée en 2009 avec Nantes.

Duhamel, la confirmation ?

Mais si Agouazi est le nouveau venu au milieu, c’est en attaque qu’il faut chercher les plus grandes nouveautés après le départ acquis de Frau (Al-Wakrah) et celui quasi acté de M’Baye Niang (Arsenal ?). Avec Poyet, Cuvillier et Duhamel, Caen a carrément refait toute la façade. Si les deux premiers n’ont pas été retenus par Brest et Nancy, ils n’en restent pas moins des recrues plus que correctes pour la 2e division. Placé au milieu des deux hommes, Mathieu Duhamel devrait confirmer qu’il est l’un des meilleurs attaquants du championnat. Avec neuf et dix buts lors des deux dernières saisons au sein d’une moribonde équipe messine, l’ancien Troyen tient là une chance en or de goûter un jour à l’élite. Et pour y parvenir, il a choisi un club qui s’y connaît.

http://www.sofoot.com/caen-connait-la-recette-159911.html
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8702
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 44
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par hamham le Ven 27 Juil 2012 - 12:41

Qu'en est-il des panneaux ? On en sait plus ou pas ?
avatar
hamham
CFA 2
CFA 2

Messages : 1487
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 29
Localisation : St Pal de Mons

https://instagram.com/sonialehon/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Narval' le Ven 27 Juil 2012 - 12:56

Septembre non ?

_________________
"Il faut toujours viser la lune car même en cas d'échec on atterrit au milieu des étoiles..."
Oscar Wilde

Les Pronos de Fred:
2012-2013 : deuxième
2013-2014 : sixième
2014-2015: neuvième

2015-2016: deuxième
2016-2017: sixième   
avatar
Narval'
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 7222
Date d'inscription : 07/06/2012
Age : 25
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Ven 27 Juil 2012 - 13:05

smc12 a écrit:Scoop du jour dixit Philippe Lesaunier, directeur commercial du SMC:

Les écrans géants d'une taille de 38m² au passage seront prêt pour le 14 septembre 2012.

Au passage celà a prit du retard pour un point de vue technique.
Un problème pour les fixer avec le toit composé de mélaminés.
La mairie a du faire des études de matériaux qui ont prit du temps.
Voilà la raison donnée.
Après le SMC n'y peut rien puisque le stade est un stade municipal et que le SMC paie un loyer de 600000 euros pour 19 matchs de L2 ( celà augmenterait suivant la cdf et la cdl ). Il payait 750000 euros en L1.
Sinon 4 chantiers de rénovation au stade sont prévus à l'intersaison: les écrans, le Wifi dans tout le stade, les loges de 12 places refaites complètement et l'autre je me souviens plus c'est balot...

En effet j'ai participé cet après midi à une visite du stade Michel D'Ornano. supporter
Très interessant au niveau informations sur le budget mais bon celà serait obligatoire pour certains ici qui se demandent encore ou sont les sous de YEA.
Je continuerais plus tard...

par hamham le Ven 27 Juil - 12:41
Qu'en est-il des panneaux ? On en sait plus ou pas ?

C'était pas écrit assez grand Laughing

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Dim 22 Juil - 0:49
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8702
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 44
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Aash le Sam 28 Juil 2012 - 9:31

Les panneaux ca sera jamais écrit assez grand vu que ca fait plus de 2 ans que j'en entends parler ... l'arlésienne...

_________________
avatar
Aash
1er Div Calvados
1er Div Calvados

Messages : 423
Date d'inscription : 09/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Dim 29 Juil 2012 - 20:42

Ligue 2. Le SM Caen pense avoir trouvé une « équipe »



Romain Poyet et les Caennais ont retrouvé un peu d'allant en Corse, mais l'efficacité reste en berne.

Ligue 2. Caen peine toujours autant à marquer des buts et à gagner des matches, mais a quand même rassuré dans son expression collective à Ajaccio (0-0). Il faudra persévérer samedi à domicile face à un adversaire d'un autre standing, Auxerre.

On ne résiste pas à l'envie de ressortir le coup du verre à moitié vide ou à moitié plein, puisque Caen a gentiment joué avec les quantités dans la touffeur corse. Difficile de se satisfaire totalement de ce point pris, vu les quatre ou cinq occases très franches qui auraient dû permettre à Malherbe, supérieur à son adversaire sur le papier et sur le terrain, de lancer idéalement son championnat. Difficile aussi de cracher dessus, vu l'éternel contexte corse qui était aussi celui d'un 1er match de L2. Vu, surtout, d'où partait Caen vendredi soir.

La semaine dernière en préparation face au Havre (0-2), il n'y avait pas d'âme, pas de dynamique, à peu près rien.

Les sales images de fin de saison dernière, celles de Lille, Sochaux ou Valenciennes, rodaient. Alors Ajaccio, forcément, a soulagé quelque part. Surtout Patrice Garande, qui cette fois a pu sortir des arguments pour entretenir au maximum son discours protecteur et positiviste. « Les conditions étaient lourdes, difficiles, et je suis très satisfait du comportement général de l'équipe, de la volonté affichée de produire du jeu. On n'a pas été efficace, c'est la vérité, mais on a su créer du danger sur les coups de pieds arrêtés et initier les actions qui auraient dû nous permettre de marquer. Il y a eu le gardien parfois, la maladresse aussi... Mais j'ai vu une équipe solidaire, costaude derrière, qui ne voulait pas prendre de but. »

Caen a souffert pendant 25 minutes, puis bien évolué durant les 65 autres. On a vu des enchaînements, quelque chose de cohérent collectivement. « On part sur un nouveau cycle, on met en place des principes de jeu, reprend Garande. Je comprends tout à fait qu'il y avait des doutes chez certains vu la préparation, mais ce que j'ai vu ce soir m'a rassuré. Je mets un billet que vous ne pensiez pas l'équipe capable de faire un match comme elle a fait là ! Moi en tout cas, j'aurais signé tout de suite pour un tel contenu. Les joueurs m'ont donné des réponses, et la première d'entre elle c'est qu'on est une équipe. »

Juste un premier pas

Il faudra le prouver sur la longueur. La valeur de ce point se jugera aussi, surtout, par rapport à ce que réalisera Ajaccio dans le futur de ce championnat. Le « Gaz » est un promu qui en veut, plutôt joueur, pas inintéressant mais limité aussi, forcément. Pour un ex de L1 très ambitieux, le nul semblait minimal face à un adversaire de ce statut.

Et puis au risque de jouer les grincheux, cette incapacité persistante à marquer des buts, donc à gagner des matches, agace... « Ce n'est pas un problème pour moi, coupe le coach. Tant qu'une équipe se crée des occasions comme ça, c'est qu'elle vit, qu'il y a de la qualité dans son évolution... On va récupérer Duhamel et d'autres joueurs aussi. Et je leur ai dit que si on continuait à s'en procurer comme ça, on allait en marquer des buts. Contre Auxerre, on essayera de garder la même solidité défensive et d'être plus efficace ! ».

L'idéal, en bref, contre un ex-petit copain d'élite qui a démarré sur une victoire face à Nîmes. Un test très différent en tout, dans ce contexte de d'Ornano qui avait souvent déprimé la saison passée. Une belle aubaine, surtout, pour enclencher le rabibochage avec tout le monde. « Ce sera notre 1er match chez nous, on sait que ce sera particulier et qu'il faudra l'aborder d'une certaine façon, dit Garande. Chaque match aura sa vérité, Auxerre ne va pas nous proposer le même jeu qu'Ajaccio... » Caen n'a plus gagné depuis Lorient en L1, un lointain 2 mai, soit 8 matches tout compris : il est grand temps d'y remédier.

http://www.caen.maville.com/sport/detail_-Ligue-2.-Le-SM-Caen-pense-avoir-trouve-une-equipe-_fil-2192219_actu.Htm
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8702
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 44
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par ranko14 le Lun 30 Juil 2012 - 17:13

Communiqué du SM Caen
Le lundi 30 juillet 2012 à 16:56

Franck DUMAS et le Stade Malherbe CAEN ont trouvé depuis quelque temps une solution amiable pour mettre fin au contrat de travail de Franck DUMAS au sein du SMC. Cet accord est le résultat de discussions sereines comme en atteste la participation de Franck DUMAS à la conférence de presse intronisant Patrice GARANDE comme entraineur général.

Les 2 parties ont finalisé fin juin les conditions du départ de Franck DUMAS dans le cadre d'une rupture conventionnelle. Il n'a jamais été question de licenciement. Les 2 parties se réjouissent qu'un consensus ait pu être trouvé.

Il faut rappeler que la signature d'une convention de rupture doit être suivie d'un délai de réflexion de 2 semaines minimum ; ensuite, le document doit être transmis pour homologation a l'Administration du travail. Dans le cadre de cette procédure, les parties se sont interdit toute communication.

A l'occasion de ce communiqué de presse, le Stade Malherbe CAEN tient à souligner la qualité du travail effectué par Franck DUMAS pendant 10 ans au SMC comme joueur puis comme directeur sportif et enfin comme Manager Général.

Franck DUMAS aura marqué de façon majeure la vie du club. Le club fêtera ses 100 ans en 2013 ; incontestablement, Franck DUMAS est une des grandes figures de ce centenaire. Le directoire du Stade Malherbe et, en premier lieu son Président, Jean François FORTIN, souhaitait remercier Franck DUMAS.

http://www.smcaen.fr/actualites/depeches?dhref=http%3A//www.smcaen.fr/liste-saisons/saison-2011-2012/actualites/depeches/communique-du-sm-caen-3

_________________
You'll Never Walk Alone
avatar
ranko14
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 5397
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par smc12 le Jeu 2 Aoû 2012 - 19:40

Stade Malherbe express[/b



Patrice Garande et ses joueurs (ici M'Boné) vont se préparer pour jouer à 14 h, samedi.

[b]Horaire particulier.
Les Caennais se sont entraînés à 10 h, hier matin, du côté de Venoix. Une seule et unique séance ce mercredi après les deux entraînements de mardi. Demain et vendredi en revanche, c'est en « configuration match » que passeront les hommes de Patrice Garande. La rencontre face à Auxerre est prévue à 14 h samedi, et c'est donc à cet horaire particulier que les Malherbistres s'entraîneront pour s'acclimater en fin de semaine. Réveil matinal, collation en fin de matinée : c'est tout un programme qu'il faut adapter pour jouer en début d'après-midi. Les risques de fortes chaleurs sont toutefois peu probables. Météo France annonce de possibles averses samedi sur Caen et 22° seulement l'après-midi.

Langil, le retour. Buteur lors de la victoire 2-0 d'Auxerre, vendredi dernier contre Nîmes, Steeven Langil fera son retour à d'Ornano samedi. Prêté la saison dernière à Sedan, l'Auxerrois a vu du pays depuis sa saison à Caen en 2009-2010, puisqu'il a aussi été prêté à Valenciennes pendant 6 mois au début de l'année 2011. Sous le maillot malherbiste, il avait disputé 35 matches de L2 pour 9 buts.


Statu quo. C'est le terme le plus approprié pour qualifier le mercato caennais. « Rien de nouveau », a simplement commenté Alain Cavéglia, hier. Ni pour l'arrivée d'un dernier renfort, ni pour les départs de Niang voire de Traoré, d'après le directeur sportif du SMC.

http://www.caen.maville.com/sport/detail_-Stade-Malherbe-express_fil-2193669_actu.Htm
avatar
smc12
Modérateur
Modérateur

Messages : 8702
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 44
Localisation : 15 mn d'Ornano (14)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par Benoît Caen le Sam 4 Aoû 2012 - 20:43

L'Equipe du 4 août 2012
avatar
Benoît Caen
2ème Div Calvados
2ème Div Calvados

Messages : 248
Date d'inscription : 19/06/2012
Age : 39
Localisation : caen

http://tribunedecaen.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par ranko14 le Sam 4 Aoû 2012 - 20:46

Pour les panneaux je me suis renseigné, ceux qu'il y a actuellement qui sont HS font environ entre 26 et 30m2 donc les nouveaux seront juste un plus large et plus long

_________________
You'll Never Walk Alone
avatar
ranko14
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 5397
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par zigrit le Dim 5 Aoû 2012 - 7:47

http://www.ouest-france.fr/sport/foot_caen_detail_-Ligue-2-2e-journee-.-Caen-s-offre-l-AJ-Auxerre-a-d-Ornano_3638-2102001_actu.Htm

même les journalistes ne se relisent plus !
"Après avoir fait la différence en première période, en menant 2-0 à la pause grâce à Duhamel (27') et Nabab (32') alors qu'Auxerre avait ouvert le score, "
avatar
zigrit
Division d'honneur
Division d'honneur

Messages : 1017
Date d'inscription : 13/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par ranko14 le Dim 5 Aoû 2012 - 17:24

Caen a vaincu la malédiction

Malheureux à domicile la saison passée, le SM Caen a réussi samedi ses débuts à D'Ornano face à Auxerre, un concurrent direct dans la course à l'accession. Garande, Duhamel et Agouazi ont chassé la malédiction.

La dernière sortie à D'Ornano avait sonné comme un renoncement. Le 13 mai 2012, le FC Sochaux était quasiment venu sauver sa peau en Normandie (3-1), précipitant le SM Caen vers une relégation devenue inévitable. Si Franck Dumas a été poussé vers la sortie pendant l'intersaison, nombreux sont ceux qui appréhendaient les retrouvailles avec la pelouse caennaise, où les Bas-Normands se sont sabordés l'an passé. A l'étage inférieur, avec l'AJ Auxerre comme premier visiteur, le groupe avait beaucoup à perdre. Encore plus lorsque Kapo est venu planter une première flèche (15e).
Après le nul ramené sur le terrain du promu GFC Ajaccio (0-0), le SM Caen, stérile pendant ses matches amicaux de l'été, a chassé les nuages au terme d'une prestation collective très aboutie. Pour sa première comme entraîneur, Patrice Garande, l'ancien bras droit de Dumas, a obtenu une belle victoire face à un concurrent direct dans la course à la montée (3-1). De retour de blessure, la recrue Mathieu Duhamel, après deux mois sans jouer, a gagné son pari en marquant pour fêter sa première avec ses nouvelles couleurs. «Nous avons montré une vraie force de caractère en parvenant à renverser la situation», a expliqué l'ancien messin, «comblé d'avoir marqué devant son nouveau public».
A la récupération, Laurent Agouazi a lui aussi flambé pour sa première dans son nouvel écrin, auteur d'une frappe lumineuse du pied droit. Des nouveaux, qui ont permis aux «anciens» comme Nabab de briller et d'oublier. «Ma plus grosse satisfaction, c'est d'avoir vu les joueurs et le public dans une espèce de communion», a déclaré Garande, rassuré par la belle prestation collective des siens. Le SM Caen, qui s'est fait du bien, n'est plus maudit dans son jardin. A confirmer mardi face au RC Lens, par le biais de la Coupe de la Ligue.

http://www.francefootball.fr/#!/news/2012/08/05/170254_caen-a-vaincu-la-malediction.html

_________________
You'll Never Walk Alone
avatar
ranko14
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 5397
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par ranko14 le Dim 5 Aoû 2012 - 23:35

Le SM Caen a bien lancé son opération reconquête

Sous pression pour ses retrouvailles avec d'Ornano, Caen a fait ce qu'il fallait, dans le jeu et dans l'esprit, pour à nouveau marquer des buts et gratter trois points contre un autre ex de L1. Bon pour la confiance, forcément.

Il y a eu des « merci Malherbe » balancés de la tribune Borrelli, la seule qui n'était pas clairsemée hier, et cela a été suffisamment rare ces derniers mois au stade d'Ornano pour qu'on ne puisse pas l'entendre. Le Caen post-relégation était attendu au virage pour sa première sortie à la maison. C'était au coeur d'un samedi après-midi de chassé-croisé estival, et le SMC a bien répondu dans l'ensemble.

Est-ce le début d'un commencement de quelque chose dans cet antre de d'Ornano limite maudit la saison passée ? C'est une victoire, déjà, et 4 points en 2 matches avant de recevoir Lens mardi en Coupe de la Ligue puis d'aller à Niort vendredi en championnat. Cela doit poser quelques jalons pour la suite. « Pour avoir le temps de bien travailler, il faut des résultats, et on sentait forcément l'urgence autour de nous, reconnaissait le coach Patrice Garande. Ce qu'on a fait, c'est bien, c'est une victoire méritée, mais on est loin d'avoir atteint le maximum de nos possibilités. Je pense déjà que ce succès va faire du bien psychologiquement aux joueurs, pour la confiance et par rapport à la saison dernière, au public, au stade d'Ornano... »

Malherbe a survécu à l'ouverture du score icaunaise, ce qui tend à montrer qu'il existe un potentiel caractère dans cette équipe, forcément à confirmer et à développer plus encore, puisque la L2 exige d'abord cela. « Il y a eu une réaction, du mental, c'est l'une des choses qui m'a le plus plu », disait le coach. Et le discours de son collègue Jean-Guy Wallemme a dû aussi le rendre fort aise : « On a été battu dans l'agressivité après notre but, eux ont montré qu'ils étaient rentrés dans cette L2, qu'ils avaient une équipe, alors que nous on est en train de la chercher ! »

5 matches d'attente...

En profitant notamment du retour de Duhamel, prometteur devant une grande partie de sa famille revenue spécialement de vacances pour l'occasion, Caen a inscrit 3 buts, 3 jolis buts, après 5 matches d'inquétant mutisme offensif. « Mais je n'ai jamais douté de nos capacités à marquer des buts, martelait Garande, après c'est vrai que Mathieu nous a fait beaucoup de bien devant. »

Bien soutenu par Fajr et Nabab, Duhamel a surtout marqué un but capital, qui a totalement relancé son équipe après un début de rencontre où il flottait dans l'air comme de la fébrilité défensive.

Wagué, par exemple, s'est souvenu au quart d'heure que le moindre ratage peut se payer comptant, même à ce niveau. Mais lui comme les autres se sont rebiffés ensuite, Malherbe a continué à se créer des occasions puis a été récompensé assez vite, dans un match inégal au niveau rythme.

Pour ceux qui l'avaient oublié, c'est la L2, pas la Ligue des Champions : il n'y a pas eu matière à crier au génie, même en ayant vu le 3e but assez exceptionnel d'Agouazi, mais ce Caen-là semble capable de produire des choses, pourvu qu'il s'en donne les moyens. « On commence à trouver des automatismes, mais on ne va pas non plus tomber dans l'euphorie, il y a eu aussi des choses un peu plus négatives qu'on va tenter d'analyser ensemble », admettait Garande.

Un peu petit bras à 2-1, face à des Auxerrois pas grandioses, Caen a davantage serré la garde derrière en 2e mi-temps, mais il s'est aussi fait très peur une fois ou deux. Physiquement, tout ce beau monde n'est pas non plus encore à 100 %, et l'histoire du match ne retiendra finalement qu'une chose : Caen a gagné son 1er match depuis le 2 mai et un succès sur Lorient, du temps de la L1. Reste à enchaîner, maintenant.

http://www.ouest-france.fr/sport/foot_caen_detail_-Le-SM-Caen-a-bien-lance-son-operation-reconquete_40780-2102221_actu.Htm

_________________
You'll Never Walk Alone
avatar
ranko14
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 5397
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par ranko14 le Dim 5 Aoû 2012 - 23:49

SM Caen. Mathieu Duhamel a tenu ses promesses

Fer de lance d'un trio d'attaque dans le bon tempo, Mathieu Duhamel n'a pas raté sa première sortie avec Malherbe en remettant ses partenaires dans le droit chemin après l'ouverture du score bourguignonne.

PERQUIS (5 sur 10)
. Un peu de fébrilité dans les airs et sur le premier but auxerrois avec une glissade. Mais il a fait le job en préservant l'essentiel sur une tête à bout portant de Makengo (74').

CALVÉ (5,5). Intéressant en phase offensive où ses montées ont amené le danger à plusieurs reprises. On peut lui reprocher certaines lacunes lorsqu'il fallait défendre, notamment dans le marquage. Mais globalement, un match correct.

WAGUÉ (5,5). Solide la semaine dernière en Corse, le jeune défenseur a connu toutes les peines du monde pour rentrer dans la partie. La faute à des relances imprécises et une certaine fébrilité dans les duels, dont un perdu qui a amené le but auxerrois. Il a eu le mérite de ne pas baisser les bras et sa prestation s'est nettement améliorée par la suite. Son jeu aérien a été précieux et à l'origine de l'égalisation.

SORBON (6). Un match serein car il n'a pas eu grand-chose à faire. Bien placé, le capitaine malherbiste peut remercier les attaquants auxerrois qui lui ont permis de passer un bon après-midi.

MONTAROUP (4,5). Pour sa rentrée cette saison, le latéral gauche a surtout cherché à ne pas commettre d'erreurs. D'où une prestation assez timide. Alexandre RAINEAU l'a suppléé pour la dernière demi-heure (59').

SEUBE (4,5)
. Prise de risque minimal et souvent à l'arrêt dans l'entrejeu. Un match au petit trot mais comme la prestation collective a été satisfaisante, cela ne s'est pas trop vu.

AGOUAZI (6,5). Il devait récupérer le ballon et être la première rampe de lancement de son équipe au milieu. Mission accomplie avec en prime, une superbe reprise des 25 mètres en fin de partie (88').

NABAB (6). Sa disponibilité et sa vitesse sur le côté droit ont permis d'écarter le jeu caennais. Une demi-volée pour monter en température (14') avant de conclure un beau mouvement collectif (32'). Avec Duhamel à la fixation, Fajr à la mène, Nabab a complété un trio offensif complémentaire
hier.

FAJR (7). Une première mi-temps de bonne facture avec à la clé une jolie passe décisive. Fajr a endossé le costume de meneur de jeu avec simplicité et efficacité grâce à des transmissions propres, que ce soit sur courte ou longue distance. On pouvait craindre une baisse de rythme au retour des vestiaires. Elle n'est jamais venue !

CUVILLIER (4). Baptême du feu compliqué à d'Ornano pour l'ailier gauche. Visiblement pas très en jambes, son rendement offensif a été très limité avec de trop nombreuses imprécisions. Remplacé par Raphaël GUERREIRO (72').

DUHAMEL (7).Il avait annoncé vouloir mouiller le maillot pour sa première avec le Stade Malherbe. Promesse tenue. Même pas 15 secondes pour se mettre en évidence. Disponible et véritable point d'appui, l'ancien Messin a été récompensé de ses efforts en trouvant le but (27'). Puis en étant à l'origine de celui de Nabab quelques minutes plus tard. À court de jus, il a logiquement cédé sa place à Romain POYET (61'), avec le sentiment du devoir accompli.

http://www.ouest-france.fr/sport/foot_caen_detail_-SM-Caen.-Mathieu-Duhamel-a-tenu-ses-promesses_40780-2102217_actu.Htm

J'aurais au moins mis la moyenne à Montaroup et je trouve Wagué sur-noté (moi ça vaut un 4.5) quand à Capi il est lui, pour sa part sous-noté (moi au moins 5.5)

_________________
You'll Never Walk Alone
avatar
ranko14
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 5397
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par ranko14 le Lun 6 Aoû 2012 - 0:02

Ligue 2. SM Caen - AJ Auxerre : 3-1
samedi 04 août 2012 16:15
Auteurs d'une prestation très aboutie, les Malherbistes (ici FAJR et SEUBE) ont battu Auxerre, samedi après-midi à D'Ornano. Le film du match.



Pour sa première rencontre sous le maillot du SM Caen, Duhamel ne tarde pas à se mettre en évidence. Tandis que le chronomètre est déclenché depuis dix secondes, l'ex-Messin n'est pas loin de bonifier un service de Nabab (1').

Caen donne le ton et s'installe dans la moitié de terrain bourguignonne. Par deux fois, Nabab sollicite la vigilance de l'arrière-garde visiteuse. Mais le dernier rempart Sorin veille au grain (7' et 14').

Malherbe a beau maîtriser le cuir, il n'est malheureusement pas à l'abri de la menace auxerroise. Il y a du talent offensif à l'AJA. Le Tallec dépose le ballon sur la tête de Kapo qui ouvre la marque, contre le cours du jeu (0-1, 15').

Piégés au plus fort de leur domination, les protégés de Patrice Garande manifestent une forte capacité de réaction. A la réception d'un corner de Cuvillier, Wague s'élève au duel. Duhamel, en renard des surfaces, a suivi et égalise du pied gauche (1-1, 27').

Le premier but inscrit par un Malherbiste cette saison voit immédiatement arriver un "petit frère". Duhamel, très actif sur le front de l'attaque, récupère le ballon dans les pieds de Ramos. Le précieux relais de Fajr permet à Nabab d'inscrire, du bout du soulier, la deuxième réalisation (2-1, 32').



Agouazi libère D'Ornano



Au retour des vestiaires, le scénario demeure identique, c'est toujours Caen qui imprime le tempo. Dès l'entame du second acte, un coup-franc remarquablement frappé par Fajr offre à Agouazi le but du break. Celui-ci est refusé pour une position de hors-jeu peu évidente (47').

Quatre minutes plus tard, un nouveau coup de patte du Franco-Marocain sème le trouble dans la défense bourguignonne. Duhamel est tout près d'en profiter (51'). Après une bonne remise de Nabab, Calvé tente sa chance mais Sorin sort une parade de haut-vol (57').

L'intensité des débats diminue progressivement et Auxerre tire bénéfice de la situation pour se créer l'une de ses très rares occasions franches. Langil, l'ex-Caennais tout juste entré en jeu, expédie un centre dévié de la tête par Makengo. Perquis s'interpose avec brio (72').

Agouazi dissipe les sueurs froides, en signant le break d'un but magistral. Suite à un coup-franc de Fajr mal repoussé, il dépose une superbe volée des 25m qui laisse Sorin sans réaction (3-1, 88').

Très appliqué et particulièrement conquérant, Caen remporte son premier succès de la saison. A confirmer dès vendredi prochain (18H45) à Niort, pour rester intallé dans la première moitié du tableau.


SM CAEN - AJ AUXERRE : 3-1 (2-1).

7 458 spectateurs.

Arbitre : M. Cailleux.

BUTS. Caen : Duhamel (27'), Nabab (32'), Agouazi (88'). Auxerre : Kapo (15').

AVERTISSEMENT. Auxerre : Kapo (81').

SM CAEN : Perquis - Calvé, Wague, Sorbon (cap.), Montaroup (Raineau 59') - Seube, Agouazi - Nabab, Fajr, Cuvillier (Guerreiro 73') - Duhamel (Poyet 65'). Ent : Garande.

AJ AUXERRE : Sorin - Hengbart, Ebanega, Coulibaly (cap.), Ramos - Méité (Acapandie 73'), Mandjeck - Makengo, Kapo, Bourgeois (Langil 62') - Le Tallec. Ent : Wallemme.

http://www.smcaen.fr/liste-saisons/saison-2012-2013/actualites/groupe-pro/ligue-2.-sm-caen-aj-auxerre

_________________
You'll Never Walk Alone
avatar
ranko14
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 5397
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revue de presse

Message par ranko14 le Lun 6 Aoû 2012 - 21:39

Fayçal FAJR : "Garder le rythme"

Après la superbe victoire obtenue, samedi après-midi, aux dépens d'Auxerre (3-1), le SM Caen va retrouver la pelouse du stade D'Ornano, mardi soir (18H45). Cette fois, pour le compte de la Coupe de la Ligue, face à Lens.



"Enchaîner les matches, c'est intéressant, ça donne de la confiance, remarque Fayçal FAJR (ici à droite), passeur décisif sur le but de NABAB et à l'origine du coup-franc qui a amené la réalisation d'AGOUAZI. Il faut qu'on essaie de garder le rythme qu'on avait à Ajaccio (0-0) et contre Auxerre."

Ces deux rencontres de championnat incitent clairement à l'optimisme. "Sur le terrain, on s'en rend compte. On sent qu'il y a une équipe, qu'il y a du jeu, qu'il y a quelque chose à faire" confirme le Franco-Marocain âgé de 24 ans.

http://www.smcaen.fr/actualites/depeches?dhref=http%3A//www.smcaen.fr/liste-saisons/saison-2012-2013/actualites/depeches/perquis-titulaire-contre-lens

_________________
You'll Never Walk Alone
avatar
ranko14
Ligue 1
Ligue 1

Messages : 5397
Date d'inscription : 21/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 50 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 28 ... 50  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum